16-01-2019 09:12 - Election présidentielle de 2019: A chacun son candidat (suite et fin)

Election présidentielle de 2019: A chacun son candidat (suite et fin)

Ely Krombele - Personne ne peut venir à bout de la complexité de la psychologie humaine et ses profondeurs, dans l'absolu.

Cependant le stimulus de l'homme face à telle ou telle situation le trahit souvent et permet aux observateurs avertis, aux sociologues de dégager une grille de lecture le plus souvent satisfaisant une étude comportementale de l'individu en question, ou répondant à la tentative d'explication et de compréhension à ses réactions. Loin de moi la prétention à vouloir m'ériger en adepte de la psychologie cognitive encore moins en sociologue comportementaliste.

Mais pour le cas du président Mohamed Ould Abdel Aziz, je constate que les propos de l'homme quant à son départ du pouvoir en 2019, ne suscitent qu'appréhension auprès de beaucoup de mauritaniens, partisans ou adversaires politiques.

Et pourtant n'en déplaisent à ses détracteurs, Aziz n'est pas un idéaliste mais un réaliste. A la question: Aziz va-t-il céder le pouvoir en 2019 comme le prévoit la constitution? La réponse est oui !!!

Si le président Aziz avait l'intention de briguer un 3éme mandat, il n'aurait pas attendu l'année de l'Election pour déclencher tous les mécanismes ad hoc. Mais il aurait plutôt agi depuis au moins en 2015 ou 2016, un ou deux ans après l'entame de son second mandat. Les nombreuses campagnes des ressortissants dans les différentes wilayas, les récentes sorties des députés de la majorité pour un 3éme mandat, "font chaud au cœur", mais ne changeront absolument pas la décision, d'ailleurs que normale du président Aziz à céder le pouvoir à son successeur qui sera élu démocratiquement dans les prochains mois inchallah. Du moment que cela n'empêchera pas Aziz de jouer un rôle effectif si son dauphin venait de l'emporter. S'il le voulait bien.

I/ Pourquoi jouer compliqué quand tout est simple?

Les personnes du président Aziz, du ministre de la défense Mohamed Ould Ghazwani et du président de l'assemblée nationale Cheikh Ould Bayé ont des responsabilités énormes à jouer dans les dix années (2019-2029) à venir. Ils doivent partir du principe que l'homme de manière générale est efficace jusqu'à 70 ans. Au-delà de cet âge, l'homme "vieillit" selon le célèbre psychologue Henri Bergson. En effet il devient comme un enfant: capricieux, susceptible, fragile mentalement et surtout il croit avoir toujours raison. Si Aziz en bon patriote n'a pas mordu au piège de la tentation du tripatouillage de la constitution, il en sortira plus que grandi. Le contraire m'aurait étonné à plus d'un titre, car la priorité des enjeux c'est d'abord l'ancrage de la démocratie et surtout la stabilité de la Mauritanie. Autrement:

1/ il aurait commencé les manœuvres du 3éme mandat deux ou trois ans auparavant, en vue d'étouffer toutes les contestations de ses adversaires avant l'échéance;

2/Il ne se serait jamais séparé de l'ancien premier ministre Yahyé Ould Hademine, très doué là où ça peut cafouiller;

3/Aziz aurait prorogé la limite d'âge des officiers, surtout des officiers-généraux (et pourquoi pas de tous les travailleurs), permettant ainsi à Ghazwani de rester chef d'Etat-Major des Forces Armées et de Sécurité, au-delà de 2019.

4/ Toutes ces entreprises sont liées à une approbation même tacite de la communauté internationale, occidentale surtout, singulièrement la France avec laquelle la Mauritanie entretient des rapports vitaux, en matière de ressources énergétiques, de défense et de lutte contre le terrorisme.

5/Reste la condition sine qua non à toute décision humaine : la volonté d'Allah. Allah a guidé le président Aziz sur la voie de la raison, certes en surprenant tous ceux qui ne connaissaient ou qui ne veulent voir en lui que le côté fougueux. Alors pourquoi "compliquer le réel quand la raison peut le simplifier?"

Si, au mois de Mars 2019, l'UPR propose Ghazwani, qui jouit d'une grande notoriété auprès de la majorité du peuple mauritanien, et s'il était élu président de la république, Aziz aura gagné aussi. Dans ce cas de figure tout est désormais jouable de 2019 à 2029. Qu'Allah bénisse la Mauritanie.

ELY OULD KROMBELE

PARIS, FRANCE


krombele@gmail.com





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : Ely Krombele
Commentaires : 6
Lus : 1694

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Mohamedene (H) 16/01/2019 12:53 X

    Notre Krombolé devient de plus en plus nul en essayant de se coller à l'actualité, il nous avez habitué à mieux quand il n'avait pas l'esprit du laudateur qui a envahi son bon côté. Sinon il n'avait pas l'habitude de rendre des articles aussi décousus. Il montre que cette chronique n'a ni début ni fin car il s'agit d'une divagation de l'esprit en fonction des rumeurs les plus solides qui se dégagent du microcosme politique du pays. Ould Abdel Aziz est à la fin de son mandat et vive Ould Abdel Aziz, pour le reste nous mettons notre confiance en Allah SWAT.

  • bleil (H) 16/01/2019 11:33 X

    Et pourtant elle tourne ... ces historiettes de bidasses n’intéressent que ceux qui les écrivent ! l'histoire du majordome de Ould Taya prendra fin n'en déplaisent aux tenants du pouvoir militaire comme panacée ... ces idiots qui ont saccagé la Mauritanie, ses institutions et des valeurs cardinales vont céder le pouvoir en 2019 contre toute attente pour permettre au pays de retrouver sa jouvence et des hommes capables de le remettre sur les rails du progrès socio-économique ...

  • yawonni (H) 16/01/2019 10:16 X

    Article comparable au proces de Nuremberg. Mais au juste quel est veritablement le sens de cette longue et longue plaidoiorie ? Il n'est d'aucun apport constructif ni participatif ni analytique.

  • Ahmedabdallah (H) 16/01/2019 09:58 X

    Chers cridémiens, ce vadrouilleur de Ould Krombolé revient aujourd'hui vous dire, en substance, que puisque les dés sont pipés pour le général de salon, le dictateur putschiste Aziz, il ne lui reste plus maintenant qu'à fonder tous ses espoirs sur le complice de la dictature Ghazouani, le marabout incolore, indolore et inodore pour que celui-ci continue à lui remplir sa gamelle (***) pour pondre ses insanités hebdomadaires, avec grande jouissance et délectation! Sacré Ould Krombolé!

  • medabdul (H) 16/01/2019 09:50 X

    ely ould krombole tu as tout faux dans tes analyses;six mois c'est encore loin;les manœuvres ne font que commencer ;en l’État actuel des choses c'est un suicide pour ce pays que de laisser ce pays entre des mains nocives minées par des querelles tribales,raciales ,régionalistes;ce peuple est arriéré vivant dans dans un passe lugubre ;jusqu’à preuve du contraire aziz resterait au pouvoir au delà de 2019;il y va de la survie de pays merdique.

  • NouadhibouRim (H) 16/01/2019 09:41 X

    Excellente analyse. Toutefois, il reste un vide relatif à l’application de la loi en ce qui concerne le comportement des parlementaires signataires de la Motion d’amendements constitutionnels qui est une violation grave des textes. Il est évident que les tentatives de manœuvres ont été orchestrées par les membres de la famille du Raiss.