15-02-2019 17:45 - L’échappée (pas) belle de François Hollande en Mauritanie

L’échappée (pas) belle de François Hollande en Mauritanie

Mondafrique - L’indéfectible ami de la Mauritanie qu’est Michel Sapin a emmené son ami Hollande en Mauritanie où l’ancien ministre des finances socialiste compte tant d’amis au sein du pouvoir corrompu du président Aziz.

C’est une poignée de photos d’un groupe d’amis partageant un moment visiblement convivial à l’ombre rafraîchissante d’une grotte proche dans la région de l’Adrar. En bras de chemises, allongé sur des coussins moelleux, François Hollande, l’ancien président français, et Michel Sapin, qui fut son ministre de l’Économie, partagent une tasse de thé avec Mohamed Ould Noueigued,

le PDG de la Banque nationale de Mauritanie qui dirige aussi une banque privée, filiale de la BAO et de l’ancienne filiale de la Société générale.

Un Bernard Tapie à la mauritanienne

Le grand ami de Michel Sapin à Nouakchott est une sorte de Bernard Tapie à la mauritanienne (moins l’intelligence). Ce Rastignac a démarré sa brillante carrière en courtisant la fille de l’ancien dictateur Maaouiya Ould Taya, avant de s’enrichir sans scrupules en achetant à bas prix des entreprises d’Etat et en bénéficiant de prêts avantageux.

« Papa Hollande » qui avait cru vivre « le plus beau jour de sa vie » lors d’une intervention militaire française au Mali, n’a toujours trouvé la bonne recette, par de telles fréquentations avec les moins recommandables des hommes d’affaires de Mauritanie, pour aider l’Afrique de trouver la voie d’un développement harmonieux.

Par Nicolas Beau



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 3
Lus : 3977

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • babasy (H) 15/02/2019 21:55 X

    Quand je lis Nicolas Beau dans son oeuvre de jour-nalier nous parler de cette france-Afrique corrompu , je me demande est ce qu`il est blanc comme neige .Nicolas Beau est au ordre de Bouaamatou, de son cartel d`hommes politiques et de sa mafia se disant defendre la dignite Humaine .......Que Nicolas Beau arretre son cirque , vous ete tous de cette pourri France-Afrique qui est pire que l`ebola

  • aboumbom (H) 15/02/2019 19:53 X

    Mondafrique est devenu, au fil du temps, le champion des…impairs ! Tout est prétexte, pour Nicolas Beau, pour médire du pouvoir mauritanien et de ceux qu’il pense, lui, ses inconditionnels. Un tort ? Et que dire alors de ses prises de position à lui, qui ne répondent à rien d’autres qu’à la dette de l’homme qui le soutient (ou le tient en otage) ? Du deux poids, deux mesures, dont doit s’éloigner un média digne de ce nom. La propagande salit l’information. Elle la transforme en mercenariat de la plume. Et, à partir de ce « degré zéro » de la décadence morale et professionnelle, le journaliste tombé dans la débauche médiatique, ne raisonne plus, il résonne. Sidi Khairy

  • mdmdlemine (H) 15/02/2019 18:40 X

    Un média français critique sans ménage Aziz, Sapin et Ould Noueiguidh « Mondafrique » vient de publier un article très virulent (lien ci-dessous)  à l’endroit du pouvoir de Nouakchott, qu’il a qualifié sans humilité aucune de régime corrompu. Il s’est par la suite attaqué sans ménage  à l’ex ministre français Michel Sapin, à qui il a reproché ses présumées accointances avec le pouvoir de Nouakchott. Même le PDG de la BNM et homme d’affaires Mohamed Ould Noueiguidh n’a pas échappé à cette avalanche médiatique de critiques indignes d’un site qui se proclame un organe impartial d’informations et non un média rangé, incohérent, distribuant les éloges et les critiques selon l’humeur de son patron Nicolas Beau. Et le comble du ridicule, Mondafrique  n’a pas trouvé de gêne à plagier « Jeune Afrique » sans le citer, en évoquant le séjour effectué à Atar puis à l’oasis Terjit, par l’ancien Chef de l’Etat français François Hollande, rapporté par ce magazine dans un article partiellement publié ce vendredi 15 février courant et dont la seconde partie est strictement réservée aux abonnés, qu’on peut d’ailleurs consulter à ce lien pour établir la comparaison. Ce plagiat au 2e paragraphe de Mondafrique commence à partir de "C'est une poignée de photos" jusqu"à "Mohamed Ould Noueigued, le PDG de la Banque nationale de Mauritanie ...", qui est également le second paragraphe de JA  Trouvez ici les satires injustifiées, subjectives   et gratuites de Mondafrique