15-03-2019 08:12 - Conférence de presse conjointe des ministres de la fonction publique et des pêches

Conférence de presse conjointe des ministres de la fonction publique et des pêches

AMI - Les résultats du conseil des ministres, réuni jeudi à Nouakchott, ont été commentés, dans l’après-midi, par des membres du gouvernement, lors d’une rencontre avec la presse.

Il s’agit des ministres de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, par intérim ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna et des pêches et de l’économie maritime, M. Yahya Ould Abdedayem.

Intervenant le premier, le porte-parole par intérim du gouvernement a précisé que le conseil des ministres a examiné et adopté un certain nombre de projets de décrets et de communications dont un projet de décret modifiant le décret n° 2017-027 du 06 mars 2017, relatif à la commercialisation des produits de la Pêche destinés à l’exportation et une communication relative au bilan des réalisations du département des Pêches et de l’Economie Maritime pour la période 2009-2018, et perspectives.

Pour sa part, le ministre des pêches et de l’économie maritime a précisé, dans son commentaire sur le projet de décret relatif à la commercialisation des produits de la Pêche destinés à l’exportation, que le texte a pour but de permettre à la société mauritanienne de commercialisation de poisson d’exercer l’exportation et la vente de certains produits de pêche, surtout la farine et l’huile de poisson et de s’assurer de leurs entrées en devise.

Il a ajouté que le projet de décret permettra d’apporter davantage de transparence en matière d’exportation et de commercialisation des produits cités, tout comme il donnera éventuellement une nouvelle impulsion à l’économie nationale, notant que le décret délègue à la société les missions de supervision et du suivi de l’exportation de certains produits qui n’étaient pas cités nommément comme les produits frais et les poissons vivants et l’identification éventuelle de leur prix.

Au sujet de la communication relative au bilan des réalisations du département des Pêches et de l’Economie Maritime pour la période 2009-2018, le ministre a précisé que les politiques et stratégies qui étaient appliquées par le passé n’ont pas permis l’atteinte des résultats essentiels : la pérennité de l’exploitation et l’intégration du secteur dans le circuit économique.

Et d’ajouter que depuis 2009 et dès l’accession de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, au pouvoir, le secteur s’est attelé à affiner son action afin de s’acquitter du rôle vital qui lui est assigné dans l’économie nationale. "Pour y parvenir et sur instructions du Président de la République, mon département a réalisé un inventaire exhaustif permettant d’identifier les insuffisances et les points de faiblesse afin d’y remédier", note le ministre.

Sur la base de cet inventaire, ajoute le ministre, il a été procédé, ces dernières années, à l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie exhaustive englobant les différents composants du département des pêches et de l’économie maritime.

Abordant le domaine des infrastructures, le ministre a précisé qu’il a été procédé à l’enlèvement des épaves d’embarcations pour sécuriser la navigation dans la baie de Nouadhibou, à la construction d’un ponton de 600 m, en plus d’un terre-plein de 120 m2. De même, le port de Tanit a été construit et celui de la pêche artisanale a été agrandi au moment où les travaux de réhabilitation des différentes installations du marché de poisson se poursuivent, a-t-il affirmé.

Il a ajouté qu’un pôle de développement a été créé au Pk 28 au sud de Nouakchott, transformant la zone en une vaste aire industrielle qui sera dotée d’un port pour impulser son essor économique, tout comme il est prévu qu’un port soit créé à N’Diago et dont les travaux débuteront l’année en cours.

S’agissant des infrastructures de conservation et de traitement, le ministre a précisé que le lancement d’une ambitieuse politique a permis de doubler plusieurs fois les capacités existantes en matière de traitement et de conservation des poissons, notant qu’un grand intérêt a été donné à la marine nationale, surtout dans les domaines de l’environnement marin et de la sécurité maritime, ce qui a eu pour conséquence l’inscription des ports mauritaniens sur la liste blanche établie annuellement par les Etats Unis d’Amérique pour leur conformité avec les normes internationales. Le ministre des pêches a ajouté que toutes les pirogues de la pêche artisanale ont été recensées et que les équipages des bateaux ont été organisés, précisant que, dans son discours, à l’occasion de la célébration de l’indépendance nationale en 2015, le Président de la République a donné des instructions pour que les employés de mer bénéficient de l’assurance maladie, soulignant que 4000 de ces employés en ont déjà bénéficié.

Il a, en outre, souligné que le système de formation a été reformé et que tous les établissements intéressés par la formation dans le domaine de la pêche ont été regroupés au sein de l’académie navale qui a formé jusqu’à présent 5413 personnes dans toutes les spécialités de pêche dont 90% ont été déjà intégrées dans la vie active.

Dans le domaine de la gouvernance, le ministre a précisé que la stratégie nationale de gestion responsable pour un développement durable de la pêche maritime pour 2015-2016 a été adoptée.

Il a cité parmi les avantages de cette stratégie, l’adoption d’un système de quota, l’intérêt accordé à la découverte de nouvelles pêcheries et l’encouragement au débarquement dans les ports nationaux.

Le ministre a aussi parlé des différentes réalisations accomplies et des perspectives d’avenir, notant qu’un observatoire mauritanien économique et social de pêche a été créé et que le conseil consultatif national d’aménagement et de développement des pêcheries a été dynamisé.

Il s’est enfin félicité des efforts déployés par la société mauritanienne de commercialisation de poisson pour appuyer la sécurité alimentaire et lutter contre la pauvreté.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1179

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)