16-03-2019 21:30 - Guinée-Bissau: rencontre sur la sécurité de la navigation aérienne des pays membres de l'ASECNA

Guinée-Bissau: rencontre sur la sécurité de la navigation aérienne des pays membres de l'ASECNA

RFI - Bissau abrite, depuis mercredi 13 mars, la 63e réunion du comité des ministres des Transports des pays membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

La rencontre a permis de réfléchir sur la sécurité dans l’espace aérien commun, suite au crash de l’Ethiopian Airlines survenu le 10 mars et qui a fait 157 morts.

La rencontre de Bissau, tenue cinq jours après le crash d’un Boeing 737 MAX de la compagnie éthiopienne a été une occasion de démontrer que, malgré ce drame, l’espace aérien communautaire reste tout de même sûr.

Pas de risque zéro

« Aucun pays dans ce monde ne peut se targuer d’avoir zéro incident ou être à l’abri des incidents », a déclaré Latta Dokisime Gnama, représentant du ministre togolais des Transports et lui-même pilote de ligne.

Le risque zéro n’existe nulle part. Toutefois, certaines mesures de prévention permettant d’éviter des catastrophes s’imposent aux Etats et aux compagnies. Certains pays comme le Sénégal ont interdit les 737 MAX dans leur espace aérien.

« C’est le 737 MAX 8 et 9 qui est visé. Par exemple, Mauritanian Airlines qui en a un l’a cloué au sol mais sur la zone, il n’y en a pas tant que ça. Par contre, il y a des appareils de ce type appartenant à d’autres compagnies qui survolaient notre espace, Ethiopian bien sûr, Turkish, mais eux-mêmes ont suspendu les vols de ces appareils », a souligné Jean-François Desmazières, président du Conseil d’administration de la l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

Projet de marché unique

Les ministres ont également réfléchi sur un certain nombre de projets, notamment celui relatif au marché unique du transport aérien en Afrique.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 1
Lus : 915

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 16/03/2019 22:52 X

    @RFI /ASECNA/ AMBARIM/ AMBATunis Excellences Alerte sécuritaires des biens des voyageurs! au cours de leurs voyages d'Eloumra vers l'Arabie Seoudite le 14 Janvier 2019 deux grandes Dames mauritaniennes du nom de Z.M.A. qui accompagnait sa mére qui avait un mal des yeux dite K.M.E ont été arnaquées malgrés leurs piéces de changes à Tunis par une femme de la Douane de l'aéroport de Carthage lors de son transit pour un montant de 6500 EUROS saisi par reçu N°56/2019 de la Douane de Tunisie malgrés la présentation des piéces de changes bancaires en régles (CLS DU 11 Janvier 2019) Je lance un appel de secours pour ces femmes à RFI. l'ASECNA et AMBARIM Tunis et à la Douane de TUNIS pour assister les Dames pour recouvrer leurs droits légitimes déjà soulevés par écrits par AMBARIM Tunis ,AMBATUNIS NKCHOTT et les 2 ministères des affaires étrangères sans suite à ce jour. Conseiller Régional de l'Adrar. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr