18-03-2019 16:16 - Dénomination des avenues et rues de Nouakchott: Mme Kane dénonce le manque de courage

Dénomination des avenues et rues de Nouakchott: Mme Kane dénonce le manque de courage

Le Calame - Pour la députée RAG/Sawab et vice –présidente de IRA, Mme Coumba Dada Kane, « Ould Abdel Aziz et son régime ont raté le coche » et « manqué de courage », en débaptisant certaines avenues et rues de Nouakchott.

« Si réellement Ould Abdel Aziz était animé de « bonne volonté et soucieux de l’unité nationale (tel n’est pas le cas, selon elle), il aurait dû, en débaptisant l’avenue Gamal Abdel Nasser lui donner le nom de l’avenue des martyrs d’Inal, en référence aux 28 soldats négro=mauritaniens, exécutés sommairement le 28 novembre 1990, en guise de célébration de l’indépendance nationale », a-t-elle déclaré au micro du Calame.

Il était tout aussi judicieux, indique Mme Kane, de prendre en compte dans la volonté de dénomination des avenues et rues les combats menés par Feus Tène Youssouf Guèye,Tafsirou Djigo (décédés à Oualata, lors de leur emprisonnement) ainsi que Saydou Kane qui se sont battus pour une Mauritanie plurielle, pour l’avènement de la justice et de la démocratie et qu’ils soient valorisés à juste titre.

Récemment, les autorités ont débaptisé certaines rues de la capitale pour qu’elles portent les noms de personnalités nationales. l’Avenue Charles de Gaulle devient l’avenue de l’érudit, El Haj Oumar Tall. L’avenue John F. Kennedy devient avenue de l’imam Bouddah Ould El Bousseiry.

Le nom de l’ancien président Moustapha Ould Mohamed Salek a également été attribué à la route passant devant le ministère des affaires étrangères en direction de Big Market.

Le remplacement des noms de ces rues intervient quelques semaines après le remplacement du nom de l’artère principale de Nouakchott dite Gamal Abdel Nasser qui devient « Avenue de l’unité nationale ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 2800

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Askatasuna (F) 19/03/2019 20:43 X

    HOOOH! BOOYS!!! Cette dame se colle maintenant trop d'importance depuis leur alliance diabolique avec les baathistes génocidaire; alliance qui marque leur suicide politico-droit de l'Hommiste aux premiers rangs desquels leur président rêveur prématuré OULD ABIED! HOOH! BOOYS!

  • Isselmou jeddou (H) 18/03/2019 22:41 X

    La dénomination des artères de notre jeune capitale ne doit pas avoir un cachet politique.Une commission technique doit s'atteler à l'attribution de dénomination des mailles de l'espace urbain en tenant compte de nos réalités socio-culturelles, de notre environnement arabo-africain et du contexte international.

  • foutatoro (H) 18/03/2019 20:12 X

    babasy@ La politique est d'une complexité rare. J'étais l'un des plus grands pourfendeurs de la décision d'IRA de copiner avec sawab. Je n'avais pas compris. Finalement, ils ont été stratèges. Ils ont tout simplement fait de sawab un instrument de leur ascension politique. Le régime thiouné a pensé qu'IRA était fini et a laissé faire. Aujourd'hui birame et madame kane sont les bêtes noires de l'hémicycle et du système. L'Allemagne est l'un des plus grands partenaires et amis d'Israël. Méditez ceci.

  • medabdul (H) 18/03/2019 18:47 X

    @ COUMBA DADA (***) que voulez vous?AZIZ n'a jamais participe aux massacres d'inal;loin de la il a pose les jalons pour réhabiliter tout ce monde;mais demander des comptes au COVIRE et les loubards qui ont vole l'argent des veuves et orphelins;ils sont la et vous entendent tous (***).

  • ndiagadiouf (H) 18/03/2019 18:31 X

    Félicitations chères sœurs, à vous qui osez courageusement dénoncer tout ce que nous autres, vos frères pleutres, éludons honteusement dans les débats politiques "publics". Félicitations également pour votre choix de ramer avec BIRAMIRA le vaillant combattant, pour stimuler les consciences et plaider la vraie libération du peuple. Nous croyons qu’avec BIRAME, ÇÀ IRA…

  • babasy (H) 18/03/2019 18:07 X

    La démagogie est définit comme étant un mensonge dans laquelle on flatte un groupe, des personnes afin de gagner leur confiance ou augmenter sa popularité politique. « Si réellement Ould Abdel Aziz était animé de « bonne volonté et soucieux de l’unité nationale (tel n’est pas le cas, selon elle), il aurait dû, en débaptisant l’avenue Gamal Abdel Nasser lui donner le nom de l’avenue des martyrs d’Inal, en référence aux 28 soldats négro-mauritaniens, exécutés sommairement le 28 novembre 1990, en guise de célébration de l’indépendance nationale » Comment peut-on être la députée des Bassistes qui sont l`idéologie vivante du génocide contre les noirs Mauritaniens partout sur le sol de la nation et demander à baptiser une rue au nom des martyrs d`Inal qui ont été pendu par les Bassistes ? ou aux noms des victimes des Bassistes dont vous êtes les portes drapeaux ? Où est la différence entre le général Aziz a travers son génocide d`enrôlement biométrique et les Bassistes du génocide physique ? Quand on sait aussi que c`est Aziz qui à nomme les députés Bassistes dans ce qu`il appelle son parlement ou les extrémistes n`ont pas de place ….. Comment peut-on aimer une chose et son contraire ? Eh oui le mensonge quand tu nous tiens …. Tous Mauritaniens Noirs, Blancs ou Métis qui croit à l`existence du génocide en Mauritanie de 1986 à 1995 et qui continue sous d`autres formes ; ne va jamais s`alliés aux bassistes qui l`ont planifie et exécuté…Donc il faut arrêter cette démagogie……

  • Hartani Intellectuel (H) 18/03/2019 16:57 X

    Mme Kane, Aziz n’a jamais eu le courage de ses décisions surtout politiques, mais c’est son service secret et sa police politique qui lui donne le courage de prendre, Pendre ou fusiller quelqu’un, s’il ne reste que lui seul face à ses décisions il ne fera rien, il avait donné aux mauritaniens le courage de croire à sa personne, surtout lorsqu’il a dit qu’il sera le président des pauvres, alors que les pauvres n’ont rien vu venir que de la pauvreté pire et dure, si Aziz avait pris son courage entre ses mains avec toutes les richesses de ce pays, on allait justement parler de la pauvreté comme un mauvais souvenir, si Aziz avait pris son courage en main, aujourd’hui avec toutes les lois sur l’esclavage, on allait parler de l’esclavage comme un mauvais souvenir, si Aziz avait pris son courage en main, les veuves des militaires pendus à INAL seraient mise dans des conditions qu’elles ne regretterons jamais les prières de Kaédi, si Aziz avait pris son courage en main, les fils des militaires des années de braises sur leur pères seraient dans des conditions meilleures et ils ne regretterons pas leurs pères pendus, et si, et si, et si, jusqu’à l’infini. Aziz à manquer de courage sur toute la ligne politique du pays, mais il a eu le courage de l’argent et l’occupation des places publiques en transformant toute la ville de Nouakchott en marchés, boutiques et magasins, voilà Madame le courage d’Aziz, L’ARGENT et LE BIEN MATERIEL.