21-03-2019 17:00 - Mauritanie: 12.000 pêcheurs sénégalais seront expulsés, malgré l'accord conclu avec Dakar

Mauritanie: 12.000 pêcheurs sénégalais seront expulsés, malgré l'accord conclu avec Dakar

Le360 Afrique - Trois mois seulement après la signature d'un accord de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie, les vieux démons qui opposent Nouakchott et Dakar se réveillent. Les pêcheurs sénégalais ne sont en effet plus les bienvenus dans les eaux mauritaniennes.

Et pas moins de 12. 000 d’entre eux sont désormais interdits d'exercer leur activité et s'apprêtent à être tout bonnement expulsés du pays que dirige encore pour quelques mois Mohamed Ould Abdel Aziz. L'annonce de cette nouvelle a été faite à Dakar par Cheikh Sidath Ndiaye, membre du Conseil national du dialogue social.

Selon ce responsable, les autorités mauritaniennes ont promulgué un décret qui interdit aux pêcheurs étrangers de naviguer sur leurs eaux territoriales.

«Ils [les Mauritaniens, Ndlr] veulent zéro étranger dans les pirogues», regrette ce responsable sénégalais, qui précise que «12. 000 pêcheurs devaient être rapatriés vers Saint-Louis».

«Cette mesure est prise depuis lundi dernier», a-t-il indiqué.

D'ailleurs 350 pêcheurs de la localité de Guet-Ndar, en Mauritanie, ont d'ores et déjà été contraints de quitter le pays et de rentrer à Saint-Louis du Sénégal.

Cheikh Sidath Ndiaye précise toutefois que «les autorités sénégalaises sont déjà au courant de la situation», parce que, déclare-t-il, «une commission nationale devait se rendre en Mauritanie, le même jour [lundi 18 mars 2019, Ndlr]».
Pourtant, les ministres mauritanien et sénégalais de la Pêche avaient, le 19 décembre 2018, paraphé un protocole d’accord entre les deux pays.

Cet accord, d’une durée d’un an et renouvelable, s'apprêtait à accorder 400 licences de pêche au Sénégal.

Les pêcheurs sénégalais étaient ainsi, en vertu de ce document, autorisés à capturer annuellement 50. 000 tonnes de poisson dans les eaux territoriales mauritaniennes.

Et parce qu'ils étaient censés être les premiers à en bénéficier, les pécheurs de Saint-Louis du Sénégal avaient salué cette convention bilatérale.

«L'absence d’accord [par le passé, Ndlr] nous a causé beaucoup de problèmes», avait déclaré à cet égard Mamadou Wade, porte-parole des pêcheurs guet-ndariens, après la signature de cette convention.

Mais celle-ci était soumise à condition car le poisson pêché devait être débarqué en terre mauritanienne, en la présence d’experts, avant d’être acheminé au Sénégal.

«Le gouvernement de la République du Sénégal prendra toutes les dispositions nécessaires pour le respect scrupuleux de ce que nous avons signé», avait promis, à cette période, Oumar Gueye, ministre sénégalais de la Pêche et de l’Economie maritime.

Il semblerait qu'aujourd'hui, cet accord est désormais lettre morte. Au grand dam de 12.000 pêcheurs du Sénégal.

De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1699

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 22/03/2019 10:02 X

    Alors ces représentants du secteur de pêche guet ndariens doivent réclamer auprès de son excellence le président macky, réelu de nouveau,qui à son tour doit régler cette situation de ces pêcheurs, ce n'est pas correcte, par contre nos autorités aussi d'autre part auraient pû être un peu patients et diplômates en les donnant des délais d'attente afin que le gouvernement sénégalais, en particulier le ministère de la pêche sénégalaise règle cela, mais malheureusement l'impatience et la non tolérance font parties des mauvaises caractéristiques de la plupart des gens de notre peuple, un peu de patience ne gâche rien les choses, car ce sont nos voisins.