22-03-2019 20:50 - Les informations publiées sur le gel de fonds mauritaniens douteux aux Emirats sont sans fondement

Les informations publiées sur le gel de fonds mauritaniens douteux aux Emirats sont sans fondement

AMI - Le Parquet général a affirmé que les informations publiées sur le gel de fonds mauritaniens douteux aux Emirats arabes unis sont sans aucun fondement et qu’aucune enquête à ce sujet n’a été menée dans ce pays.

Le Parquet ajoute, dans un communiqué dont une copie est parvenue à l’AMI, que les enquêtes se poursuivront au sujet de la source de cette fausse information et des parties à l’origine de sa publication en vue de porter préjudice au pays, à ses institutions, à ses citoyens et à son système juridique et financier pour les poursuivre en justice, conformément à la loi.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

« Le Parquet général a reçu le 05 mars 2019 un communiqué d’ONGs actives dans le domaine de la lutte contre la gabegie qui demandent une enquête au sujet d’informations publiées dans les réseaux sociaux et sur des sites électroniques portant sur la saisie et le gel de montants financiers dans un compte de l’une des banques émiraties à Dubaï à cause de doute sur leur origine car transférées de Mauritanie de manière douteuse pouvant donner lieu à un blanchiment d’argent et que des enquêtes sont en cours à Dubaï sur cette affaire.

Selon les documents annexés au communiqué, des ordonnances de saisie, d’arrestations et d’autres limitatives de libertés ont été prononcées par des autorités à Dubaï contre de hautes personnalités mauritaniennes.

En raison du danger que représentent ces informations contenues dans ce communiqué, le Parquet l’a transmis à la direction en charge de la lutte contre les crimes économiques et financiers relevant de la direction générale de la sûreté nationale pour enquête sur la question, ce qui fut fait.

Dans ce cadre et entre autres mesures, des individus qui ont publié des informations portant sur la question ont été convoqués afin de réunir les preuves sur lesquelles ils se sont fondés.

Par ailleurs, l’on a eu recours à la coopération judiciaire prévue par les conventions internationales et arabes sur la lutte contre la gabegie. Ainsi une demande d’assistance judiciaire a été adressée aux autorités judiciaires émiraties pour s’assurer de la véracité desdites informations et pour aider à suivre et enquêter sur cette affaire et sur les mesures prises dans ce sens par les autorités de Dubaï et rapportées par les médias.

Au 21 mars 2019, le Parquet a reçu par l’intermédiaire de canaux diplomatiques une réponse officielle des autorités compétentes de l’Etat des Emirats Arabes Unis disant qu’à travers la coordination avec toutes les parties judiciaires et sécuritaires de l’Etat, aucune affaire pénale ou civile portant sur ce sujet n'a été portée à leur connaissance et aucune demande étrangère, non plus ne leur a été adressée sur la question.

Ces mesures ont été accompagnées par d’autres menées au plan national auprès des instances chargées de suivre le mouvement des fonds et les parties en charge des crimes financiers qui opèrent suivant les normes et critères internationaux en vigueur dans ce domaine.

Au regard de tout ce qui précède, il apparaît que toutes les informations qui ont été publiées au sujet de la saisie et du gel de fonds mauritaniens douteux aux Emirats Arabes Unis ne reposent sur aucun fondement et n’ont conduit à aucune enquête là-bas sur cette affaire.

Par conséquent, les enquêtes se poursuivront au sujet de l’origine de ces fausses informations et des parties à l’origine de leur publication en vue de porter préjudice au pays à ses institutions, à ses citoyens et à son système juridique et financier pour les poursuivre en justice, conformément à la loi ».






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2412

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • observateurseulement (H) 23/03/2019 16:51 X

    Très bien et heureusement. Mais que comptons-nous faire? Est-ce que nous allons intenter le journal ALGHODS et, le cas échéant, le sénateur américain qui sont à l'origine du mensonge en justice?

  • Thierno12 (H) 23/03/2019 00:37 X

    Bravo !! Voilà un acte de bravoure qui assure et réassure !! Tout le monde disait que Aziz avait détourné et tout cela est stocke à Dubaï … Quelqu’un doit être derrière cela. Je suis de l’avis que toute personne impliquée doit répondre de ses actes et dires !! Vive la Mauritanie, vive les Mauritaniens et Vive le Président Aziz !!

  • Antilope Noire (H) 22/03/2019 22:22 X

    Est-ce que le parquet peut dire le contraire, qui ose parmi les juges et avocats de cette république démentir ce que veut le chef.

  • habouss (H) 22/03/2019 21:18 X

    je plains dans tous les cas le président Ould Abdel Aziz qui en fin de règne est cité dans une histoire aussi scabreuse. Son nom est encore sali comme dans le Ghana gate que ses détracteurs n'ont rien démontré, à ce que je saches, à ce jour.