22-03-2019 20:56 - "Affaire des deux milliards US gelés aux EAU" : Des bloggeurs et activistes en garde-à-vue

Mauriweb - Plusieurs blogueurs et activistes ont été interpelés et mis en garde-à-vue ce vendredi par la police chargé des crimes économiques, apprend-on de bonne source.

Les personnes concernées seraient encore entre les mains de la police et leurs moyens de communications séquestrés. Elles avaient été interpelées une première fois devant cette même structure policière chargée des crimes économiques qui leur avait retiré leurs passeports.

Cette dernière convocation intervient à la suite de la publication du parquet d’un communiqué dans lequel il affirme que l’affaire des deux milliards gelés aux Emirats arabes unis n’avait aucun fondement et qu’aucune enquête n’avait été diligentée dans cette affaire dans ce pays.

Il y a quelques jours, cette affaire de deux milliards de dollars dans laquelle était cité le président Aziz tournait en boucle sur les réseaux. Interpelé sur la question, le président Aziz l'avait catégoriquement niée.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4102

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Salem Vall (H) 24/03/2019 12:37 X

    Et pourtant, faire un virement d’une banque locale serait devenu mission impossible. Une petite question: qui en Mauritanie possède 2 millions d’ouguiy’a? On ne parle de 2 milliards de UD$. Cette somme le mauritanien ne peut l’imaginer

  • karidena (H) 23/03/2019 16:11 X

    Il n' y a pas de fumé sans feu. Il me semble qu'avant les milliards ,les blogueurs et journalistes avaient parlé de biens immobiliers appartenant à mr et mrs aziz aux émirats .no comment.on avait aussi parlé de l'ancienne école de police devenue un complexe commercial ,no comment.on a parlé de biens immobiliers achetés a cheikh ridha no comment. On a parlé des 2 milliards, c'est le branle-bas de combat. Montrez nous la correspondance de la justice émiratie pour mieux nous édifier. Pour des affaires similaires la justice n'a pas réagi ??? Donc c'est pas faux??

  • habouss (H) 22/03/2019 21:17 X

    C'est dommage, comme on dit il y a pas de feu sans fumée, je plains dans tous les cas le président Ould Abdel Aziz qui en fin de règne est cité dans une histoire aussi scabreuse. Son nom est encore sali comme dans le Ghana gate que ses détracteurs n'ont rien démontré, à ce que je saches, à ce jour.