31-03-2019 18:45 - Entretien avec Biram Dah Abeid, candidat à la présidence de la Mauritanie : "L'esclavage survit en Mauritanie"

Entretien avec Biram Dah Abeid, candidat à la présidence de la Mauritanie :

Future Afrique - Ce militant abolitionniste, qui a été condamné à trois peines de prison, se rend aux élections présidentielles pour tenter de mettre fin à l'apartheid que le gouvernement pratique avec la population noire.

Le mot "apartheid" est Afrikaner, la langue des colons néerlandais de l'Afrique du Sud. Cela signifie "séparation" et définit depuis des décennies un système suprématiste dans lequel la population noire et majoritaire (79%) était séparée, sans droits sociaux ou politiques, par l'élite blanche. Cette aberration a pris fin en 1992 grâce à la lutte d'activistes comme Nelson Mandela.

Malheureusement, dans un autre coin du continent, ce système de séparation ethnique subsiste à tous les niveaux de la société. C’est la Mauritanie, pays au passé d’esclavage (déclaré illégal en 1981) et présent dictatorial, fondé sur les anciennes structures dans lesquelles une minorité d’ethnies arabo-berbères détenait toute l’administration de l’État, des juges à la police, les banquiers ou l'armée.

Parfois, le système ajoute un ou deux noirs pour blanchir l'image extérieure. Mais les portes sont toujours fermées pour le reste. Biham Dah Abeid, candidat abolitionniste connu sous le nom de "Mandela mauritanien", souhaite que les élections de juin 2019 aient des observateurs internationaux avant les pucherazos répétés de leurs dirigeants. Le prix de cette lutte est d'avoir déjà passé trois longues saisons en prison. Il réclame maintenant la liberté lors d’une tournée qui l’a conduit à Madrid.

Comment vous sentez-vous psychiquement et physiquement après votre récente peine de prison?

Je me sens fort malgré l'érosion des conditions terribles de la prison en Mauritanie, avec enthousiasme et espoir dans notre mission. Les médecins disent que je suis en bonne santé pour les élections.

Pourriez-vous décrire cette prison où vous êtes déjà allé trois fois?

La prison est utilisée contre les prisonniers politiques pour les détruire physiquement et mentalement. Vous ne pouvez pas dormir, vous n’avez pas de matelas, le sol est sale, il n’ya pas d’hygiène, vous n’avez pas d’endroit où vous soulager, vous ne pouvez pas vous doucher, la nourriture n’est pas mangeable, l’eau n’est pas potable, il n’ya pas de soins médicaux. Les cellules sont surpeuplées. Parfois, il faut vivre dans les couloirs. J'étais dans une salle pendant cinq mois. Quand il pleut, vous êtes mouillé. Quand il fait soleil, vous brûlez. Quand il fait froid, vous geler.

Comment a-t-il surmonté ce martyre?

Dieu m'a donné la force de surmonter toutes ces épreuves difficiles. D'autres ne pouvaient pas supporter. Mes compagnons de cellule ont fini par signer les documents de capitulation, qui supposent l'acceptation de leur culpabilité supposée et leur soumission au pouvoir.

Comment pouvez-vous expliquer à un lecteur espagnol qu'un parti qui représente 80% de la population d'esclaves ou d'esclaves de facto n'a qu'une représentation parlementaire de 8%?

La plupart d'entre nous n'ont pas le droit de vote, pas de papiers, pas de reconnaissance. Nous ne sommes pas citoyens. C'est comme si nous n'existions pas. Les descendants d’esclaves et les esclaves actuels souffrent de racisme et de discrimination. Seul le groupe arabo-berbère, minoritaire et fondateur de l'apartheid actuel, peut bénéficier de tous les droits. Pendant ce temps, l'esclavage survit.

Comment remarquez-vous cet apartheid?

Nous ne pouvons pas avoir de terres, ni obtenir de prêts de la banque. Il y a cinq chaînes de télévision et cinq stations de radio, mais aucune n'est accordée aux Noirs. Nous ne pouvons pas non plus obtenir de bourses pour étudier à l'étranger. Ils sont tous pour votre élite. Dans l'armée, sur 100 officiers, un est noir. Sur 15 diplomates, l’un est noir. Et c'est tout comme ça.

Quel est le rôle de la France et de l'Union européenne dans cette dénonciation contre l'esclavage?

La France est le berceau des révolutions et des droits de l'homme. Malheureusement, il trahit cette idée chaque minute en soutenant le gouvernement mauritanien, qui lui montre généralement des exemples de ces deux ou trois Noirs qu'il achète pour dire que nous sommes intégrés à la société et à la politique. L'UE est également trahie de la même manière, notamment parce qu'elle sait en réalité quelle est la situation réelle de l'esclavage que nous souffrons.

ELMUNDO ESPAGNOLE



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1513

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)