16-04-2019 09:12 - Rencontre CADRE – Candidat Birame Dah Abeid

Rencontre CADRE – Candidat Birame Dah Abeid

Le Calame - La Coalition Action contre la Discrimination Raciale et l’Exclusion (CADRE) a reçu le candidat à l’élection présidentielle de juin prochain M. Birame Dah Abeid, sur la demande de ce dernier.

Après l’allocution de bienvenue du Président en exercice de CADRE, M. Fara Oumar Ba, la parole a été donnée au candidat qui a dit avoir choisi de rencontrer la société civile, notamment les organisations de victimes regroupées au sein de la CADRE, organisations qui de son point de vue sont les seules habilitées à proposer des solutions aux problèmes consécutifs au génocide perpétré contre la communauté négro-africaine pendant les années de braise 1986 -1992.

Les organisations membres de CADRE ont ensuite pris la parole tour à tour pour exposer leurs visions et leurs attentes par rapport au candidat. Il ressort des discussions que, au-delà du règlement des questions liées au génocide, c’est la question de la cohabitation qu’il faut mettre en perspective pour déconstruire le système raciste et esclavagiste qui régit la vie nationale en vue de renégocier un nouveau contrat entre Mauritaniens et repartir sur de nouvelles bases.

Ce nouveau contrat se traduira notamment par l’officialisation de toutes nos langues nationales el l’établissement d’une stricte égalité de toutes nos cultures.

Le candidat a enfin repris la parole pour s’engager à satisfaire l’ensemble de ses attentes qu’il dit faire siennes et qu’il a demandé à la CADRE de consigner dans un document qu’il souhaiterait recevoir d’ici le 1er mai afin de l’intégrer dans son programme.

La CADRE remercie le candidat pour sa visite et pour l’intérêt qu’il porte pour ses combats et ose espérer que les autres candidats à la magistrature suprême entreprendront des démarches similaires.

Nouakchottle 14 Avril 2019

La Cellule de Communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2007

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 16/04/2019 11:24 X

    Je repete la question des langues est un probleme secondaire par rapport aux autres principaux maux de la Mauritanie. il faut revoir le systeme des pouvoirs , la cohabitation, le partage des richesses, l'accés aux postes de la fonction publique et aux emplois d'Etat d'une maniere generale. Il faut une nouvelle constitution Mauritanienne qui tient compte des intérêts de la Mauritanie pour les Mauritaniens et par les Mauritaniens. Il faut équilibrer les pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires. Par exemple on ne peut pas comprendre que 70% des députés soient beydans alors que 80% des Mauritaniens sont noirs. On ne peut pas comprendre qu'il n'existe aucun procureur de la république noir ou négromauritanien, on ne peut comprendre que la 95% des ambassadeurs Mauritaniens soient que des beidans, on ne peut comprendre que 90% des gouverneurs soient que que des Beidans etc... Je ne parle meme pas des Generaux. Avec Biram il y'aura une nouvelle Mauritanie mais on va attendre longtemps que les Negromauritaniens sont orgueilleux de suivre Biram et sans parler des quelques negres de service qui ont qui sucent le miel à travers la gorge.

  • Vérité pour tous (H) 16/04/2019 09:42 X

    on veux entendre ton programme ne soit pas comme Ibrahima sarr