16-04-2019 07:00 - Mauritanie: Ghazouani boucle sa tournée de pré-campagne et voit la réalité de l'arrière-pays

Mauritanie: Ghazouani boucle sa tournée de pré-campagne et voit la réalité de l'arrière-pays

Le360 Afrique - Mohamed Cheikh ould Ahmed dit Ghazouani, candidat de la majorité à l’élection présidentielle du mois de juin 2019 en Mauritanie, dit désormais disposer d'une idée précise des difficiles conditions de vie des populations du pays profond, après un périple qui lui a permis de visiter 36 départements, informe un communiqué de son staff de campagne.

En même temps que les difficultés constatées, le candidat à également pu relever les pulsions de l’arrière-pays, la Mauritanie des profondeurs et «prendre connaissance des aspirations et identifier l’immense espoir de ses compatriotes».

Cette tournée a permis au candidat de constater les conditions difficiles de vie des populations à l'intérieur du pays. Une réalité différente des clichés servis par le gouvernement et qui devrait contribuer à orienter sa politique.

«Nous nous inspirerons des avis pertinents recueillis à l’occasion de ce périple pour enrichir notre programme électoral. Nous avons ressenti un immense bonheur au contact des Mauritaniens de toutes conditions, et noté avec joie, la chaleur de l’accueil à toutes les étapes. Un élan favorable qui constitue une réponse positive au programme annoncé à travers notre discours d’investiture», souligne le communiqué du candidat.

Mohamed Cheikh Ahmed ould Ghazouani est un général à la retraite. Ancien chef d’état-major général des armées, il est le candidat de la majorité et du président en exercice, Mohamed ould Abdel Aziz, empêché de se représenter à cause de la limitation constitutionnelle des mandats. Il serait également adoubé par l’armée, véritable cheville ouvrière du jeu politique en Mauritanie depuis plus de 40 ans.

Le communiqué du candidat ne précise pas la nature des difficultés auxquelles sont confrontées les populations à l’intérieur du pays.

Cependant, on peut noter que le discours tranche nettement avec la rhétorique de la gouvernance actuelle, qui, faisant fi de cette réalité, se limite à évoquer «les progrès fulgurants» accomplis dans tous les domaines, depuis l’arrivée aux commandes du régime Aziz.

La véritable équation pour Ghazouani est alors d’assumer la double casquette de candidat du président en exercice, capable d’apporter «le changement dans la stabilité» pour emprunter le slogan de Maaouya ould Sid’Ahmed Taya à l’occasion de la campagne pour la présidentielle de janvier 1992.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1566

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • leguignolm (H) 16/04/2019 16:59 X

    Heureusement qu’on est dans un pays particulier. Si non comment l’on peut imaginer qu’un dauphin candidat peut il encourageait son parrain de violer la constitution. Des jouhas !

  • hamadel (H) 16/04/2019 10:58 X

    le candidat gazwani manque de pertinence il n'arrive pas à convaincre les Mauritaniens ne le prennent pas au sérieux je crois que l’état doit joindre un autre candidat parce que celui la va perdre et se sera grave pour les militaires trainants des casseroles

  • Vérité pour tous (H) 16/04/2019 10:43 X

    ghazouani arrête de dire que tu a proposer a aziz de faire un troisième mandat c'est contre la constitution •Un bon candidat est une personnalité charismatique, quelqu’un capable de rassembler des électeurs issus de toutes les franges de la population autour des idées de son parti en montrant qu’elles lui tiennent personnellement à cœur. (Aline Krugler) •Honnêteté . C’est l’une des deux qualités essentielles. On peut l’exprimer autrement, en parlant de « courage de dire la vérité ». En effet, les candidats doivent cesser de faire des promesses intenables à répétition, en sachant pertinemment qu’elles sont irréalistes. Compétence . C’est l’autre qualité essentielle. Le candidat doit montrer qu’il mesure les conséquences de ses propositions et qu’il sera capable de les mettre en œuvre.

  • cccom (H) 16/04/2019 08:40 X

    Exception.Les Youyous, discours et folklores n'ont pas laissé communiquer au Candidat Président que nos ressources humaines et agricoles sont officiellement inexploitées par les puissants Ministres en exercice et risquent de se perpétuer s'il n'acceptent d'entendre nos propostechniques amis reformistes de l'Enseignement et de l'Agriculture par les Conseils Régionaux que certains veullent tuer dans l'oeuf avant de naîtremalgré nos gesticulations: http://adrar-info.net/?p=53241&fbclid=IwAR2s6o-hMAJlEj1U64TjUnwyaZpO2zMYNq3kMzw60MywjVb4S520Vi2-LBs. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr