16-04-2019 07:45 - Mahmoud Boudarene, psychiatre : « Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire »

Mahmoud Boudarene, psychiatre : « Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire »

Elwatan - Les grandioses manifestations qu’ont connues les différentes régions de l’Algérie ne cessent de susciter l’estime et l’admiration du monde entier, notamment pour leur caractère pacifique.

Les analystes et observateurs qui ont prédit l’apocalypse ont tous fait fausse route. «Le génie de certaines sociétés réside dans leurs aptitudes à générer des mécanismes de régularisation et d’amortissement de la violence » estime le docteur en psychiatrie Mahmoud Boudarene, qui s’exprimait lors d’une journée d’étude sous le thème « De la violence au pacifisme, entre changement et transition », organisée aujourd’hui au niveau de la bibliothèque centrale de Bouira, à l’initiative l’association Savoir et bien être.

Pour le conférencier, tous les ingrédients d’une insurrection populaire en Algérie étaient déjà réunis.

« La société algérienne a été progressivement conduite vers une situation d’indignité. La jeunesse algérienne en particulier, a été toujours exclue dans la prise décision. Pourtant, tout être humain a le droit de décider de son sort, de construire son avenir et de prendre en main son destin. Or l’avenir des Algériens a été confisqué par un système politique qui les a aliénés », a-t-il expliqué.

Plus loin dans son analyse, le psychiatre a estimé que l’Algérie a été pendant longtemps un pays de non droit et de désordre ouvrant ainsi les portes à toutes les dérives. Néanmoins depuis le début des manifestations, les algériens ont adopté une démarche totalement pacifique. « Quand il y a désordre institutionnel qui s’associe à un désordre social, cela crée une situation d’anomie qui conduit généralement à la violence. C’est vraiment miraculeux de voir la société algérienne manifester et montrer son désespoir pacifiquement », a-t-il dit.

Selon Dr Mahmoud Boudarene, c’est en se référant à l’histoire récente de l’Algérie qu’on pourrait trouver des explications à l’attitude non violente des manifestants. « Les Algériens ont été traumatisés par les affres de la décennie noire. Il faut savoir que même ceux qui n’ont pas vraiment vécu cette époque, ont grandi dedans. Ce vécu a contraint les Algériens à renoncer de prendre le train du Printemps arabe violent. Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire que l’on voit actuellement ».

Omar Arbane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 826

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 16/04/2019 16:31 X

    J'aimerai Ould Abdel Aziz lise ce passage, qu'il fasse une rectification des propos qu'il avant tenu vis à vis de la question du Sahara et qu'il comprenne l'Algerie n'est pas la Lybie. Un proverbe soninké:"quelqu'un peut retirer sa main dans la main de son énemi sans autant la brisée".

  • mystere1 (F) 16/04/2019 15:26 X

    "« Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire » !Très pertinente article, il faut bien être un analyste politique de l'Etat pour bien étudier la situation politique d'un pays arrivé à son stade de ras-le-bol, et c'est exactement le cas du printemps de l'afrique du nord et de l'afrique noire, donc si un peuple se lève pour de bon, c'est pour de bon ! avec engagement, assurance, confiance, entente sans trahison, ni traitrise, hypocrisie et lâcheté ! comme notre cas de ce pays qui n'est pas sûr de lui, non franchement ce n'est pas sitôt que notre peuple sera uni tous debout, comme un et un seul peuple afin de se décider non dans la violence, mais par voie pacifique des esprits mûrs de ce que veut un peuple ! mais si chacun ne crie que pour ses intérêts personnels, voilà le problème de la plupart des citoyens de la mauritanie, merci pour cet article monsieur Arbane, une façon de montrer au mauritanien qu'il y'a des méthodes plus réfléchies et intelligentes pour qu'un peuple puisse accéder à sa liberté patriotique !