17-05-2019 19:00 - Mauritanie : Le racisme frappe plus les Noirs et les anciens esclaves (Candidat à la présidentielle)

Mauritanie : Le racisme frappe plus les Noirs et les anciens esclaves (Candidat à la présidentielle)

Alakhbar - Les communautés négro-africaines (Peuls, Soninké, Wolof), et les Harratines (anciens esclaves) « souffrent davantage du système raciste et esclavagiste qui s’est développé en Mauritanie », selon Kane Hamidou Baba, candidat aux élections présidentielles du 22 juin 2019.

Il est en tournée régionale depuis le 15 mai 2019 dans les wilayas du Brakna, Gorgol et du Guidimakha. « Le sentiment dominant en Mauritanie, pour tout observateur averti, reste celui de l’exclusion. Bien que tous les mauritaniens, à des degrés divers, subissent les effets, les communautés négro-africaines et harratines en souffrent davantage.

Il s’est développé un système raciste, esclavagiste qui sape les fondements de l’unité nationale et la cohésion sociale, axé sur la captation des ressources nationales et la conservation du pouvoir au détriment de la volonté populaire »
, note le candidat de la coalition Vivre ensemble dans un communiqué parvenu à Alakhbar.

« La Mauritanie, dira le candidat, après des décennies d’errances politiques et économiques, se trouve dans une crise multidimensionnelle, avec des institutions fragilisées, une perte des valeurs, des pratiques indésirables et des risques avérés de décomposition du tissu social ».

Dans le même contexte, Kane Hamidou Baba a dit que « l’enrôlement (à l'état civil biometrique) tant souhaité n’était qu’un vœu pieux, sa mise en œuvre aura été chaotique ». A propos, il promet que durant son magistère « il n’y aura pas un seul Mauritanien qui sera ôté de sa citoyenneté » et que les langues nationales seront officialisées et promues.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2351

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Walassri (H) 18/05/2019 17:41 X

    Pour une fois on ne fera pas diligence au protocole et à la bienfaisance pour Dire que les arabes de Mauritanie représente la majorité de ce pays, son dépositaire de son histoire et de sa naissance et en constitue le vigil que l’on veuille ou non. Cela ne dénigre pas le droit des autres composantes au même traitement sur la base de la citoyenneté égale, cela ne dénie pas que des injustices ont été commises, seulement précise avec énergie que rien ne se fera sans les arabes de Mauritanie de grés ou de force.

  • lass77 (H) 18/05/2019 09:03 X

    Oui certes c'est vrai qu'il existe l’hégémonie et la Tyrannie de la minorité beidane sur les Noirs en Mauritanie mais Mr Kane ne dit pas les causes qui sont historiques et contemporaines.Il faut aller de l'avant et proposer dans la paix les solutions qui doivent regler cette situation. Il nous faut un vrai digne fils de ce pays pour en arriver là. Je crains que ce fils Mauritanien ne soit pas encore né s'il ne faut un miracle venu de nulle part. Il ne faut pas compter sur Ghouazani ni dans tous ses partis du systeme , la preuve personne dans ces partis politiques n'évoquent le sujet encore des moins évoquer des maux qui minent la Mauritanie. Silence assourdissant et complice.

  • El Houssein (H) 17/05/2019 19:07 X

    Ce thème n'est pas porteur. Ne soyez pas au bas de l'échelle dans les idées. Indiquer les réformes économiques que vous compter entreprendre pour résoudre les problèmes qui font la différence entre les hommes, quelque soit leur nature.