20-06-2020 07:45 - Malgré l’annonce de la SOMELEC : Les délestages continuent

Malgré l’annonce de la SOMELEC : Les délestages continuent

Le Calame - Les délestages sont revenus de plus belle à Nouakchott où une journée ou une nuit ne passe sans qu’un quartier ne soit victime de coupure d’électricité. Et pourtant, la SOMELEC, peu après la nomination de l’actuel directeur général, avait annoncé que les délestages sont désormais derrière les habitants de Nouakchott.

Alors, que s’est –il passé depuis cette annonce ? Est-ce des problèmes techniques ? Est-ce à cause de la forte chaleur d’été qui s’abat sur le pays qui a eu raison des installations de la société ? Est-ce le Coronavirus a infecté ses machines ? Quoi qu’il en soit, les délestages sont revenus et les populations sont obligées, comme avec la COVID, de vivre avec.

La forte chaleur, de jour comme de nuit, qui s’abat sur le pays conjuguée aux coupures d’électricité rend beaucoup plus rude la vie des populations de la capitale, habituées à la brise marine ou aux climatiseurs pour les nantis et aux ventilateurs pour les autres.

La conservation des produits frais reste un autre calvaire pour les maigres bourses.

Le couvre-feu, toujours fixé à 20 h, empêche ceux qui disposent de moyens de transport de fuir, le soir, la chaleur et les moustiques de Nouakchott pour dormir ailleurs, à la recherche d’un brin de fraîcheur, loin des bruits et des fumées de voitures et d’autres machines. La pandémie de la COVID n’épargne donc personne.

En attendant, les habitants de la capitale prient pour que la promesse faite par la SOMELEC puisse se matérialiser avant l’installation de l’été et pour que la courbe ascendante des cas positifs de la COVID 19 se décide à descendre.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1955

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)