10-07-2020 14:30 - Vidéo. Mauritanie : les 450.000 moutons promis au Sénégal en route

Vidéo. Mauritanie : les 450.000 moutons promis au Sénégal en route

Wal Fadjri - La Mauritanie commence à exporter les 450.000 moutons de sacrifice promis au Sénégal. Hacen ould Taleb, président du Groupement national des associations de coopératives agro-sylvo-pastorales, revient sur cette opération qui intervient cette année dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

L’opération d’exportation de 450.000 moutons de sacrifice de la Mauritanie vers le Sénégal, en perspective de la fête de Tabaski 2020 a débuté, selon Hacen ould Taleb, président du Groupement national des associations de coopératives agro-sylvo-pastorales (GNAP).

Il rappelle une tradition très ancienne et fortement ancrée, suivant laquelle le Sénégal sollicite la Mauritanie, pour satisfaire la demande en moutons de sacrifice de son marché, à chaque célébration de cette grande fête religieuse musulmane.

Et détaille le programme qui a été mis en œuvre pour assurer la qualité au bétail spécialement destiné à l’abattage à l’occasion de cette fête.

Le président du GNAP explique que le gouvernement du Sénégal a pris des mesures pour un assouplissement des contrôles des camions transportant les moutons, avec une réduction au strict minimum nécessaire, et une exonération des droits et taxes.

Ces mesures s’appliquent au niveau des frontières, des axes de convoyage, des zones d’attente et des points de vente, pour une durée de 45 jours avant la Tabaski et 45 jours après.



Ainsi, toutes les localités à travers le territoire du Sénégal seront approvisionnées. Les services publics compétents veilleront à l’application des conditions d’entrée et de circulation des moutons, au respect des mesures d’hygiène collectives et individuelles pour freiner la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19), à la mise à disposition de lieux servant de point de vente, à la fourniture d’aliment de bétail, d’eau et d’électricité.

Toutefois, interrogé sur une éventuelle incidence de la pandémie du coronavirus sur le prix du mouton pour la Tabaski 2020, le président du GNAP n’a pas donné de réponse, se limitant à évoquer l’importance d’une opération commerciale dont l’intérêt est réciproque, et rappelant les connaissances séculaires des éleveurs consolidées aujourd’hui par des données scientifiques.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3310

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)