11-08-2020 09:54 - Mauritanie, la police convoque l’ex Président Aziz

Mauritanie, la police convoque l’ex Président Aziz

Mondafrique - Les autorités judiciaires ont adressé des convocations à l’ancien président Mohamed ould Abdel Aziz ainsi qu’au Directeur Général de la société nationale, de l’industrie et des mines (SNIM), Moukhtar Ould Djay.

Les deux hommes sont appelés à comparaître pour répondre aux questions liées aux dossiers d’accusation de corruption de la commission d’enquête parlementaire. On s’attend à ce qu’Ould Djay ancien ministre de l’Économie et des Finances et Mohamed ould Abdel Aziz répondent à la police des crimes économiques.

La police avait entendu vendredi dans la soirée d’anciens ministres, dont l’ex Premier ministre Yahya Ould Hademine, l’ancien Directeur Général de la SNIM Mohamed Abdallahi Ould Oudaa et l’actuelle Directrice Générale de la compagnie aérienne nationale Mauritania Airlines Amal Mint Maouloud.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 9
Lus : 7667

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • Marrakech (F) 11/08/2020 16:02 X

    Ghazwani met en scène la chute d'Aziz, il faut surveiller la progression de cette affaire et espérer qu'elle aboutira à une véritable inculpation de TOUS CEUX QUI SE SONT ENRICHIs EN PUISANT DANS LES RESSOURCES PUBLIQUES. Le premier épisode de ce feuilleton est le rapport de la CEP, le second sera l'audition d'Aziz ....

  • Buwuelm (H) 11/08/2020 15:57 X

    Faire venir M. Aziz à la table des enquêteurs ne sera pas tâche facile. Ce monsieur a besoin d'assistance psychologique. Les moments qu'il vit actuellement, peuvent avoir laissé des séquelles et ainsi, agir sur son comportement.

  • Marrakech (F) 11/08/2020 15:53 X

    Il ne faut pas attendre qu'il daigne se présenter, il faut aller le chercher manu militari !

  • Baalel (H) 11/08/2020 13:59 X

    L'histoire retiendra ce jour ci où un ancien président devant la police des crimes économiques,les mauritaniens pourront dire que les choses sérieuses commencent à partir de ce jour et ceux quu croyaient que la Mauritanie est à eux vont baisser les armes. Dans la vie d'un peuple tout peut changer en un moment t car personne n'aurait imaginé que les hommes forts d'hier se retrouveront aujourd'hui sur le banc des accusés de détournements de biens publiques de l'état mauritanien et on peut dire c'est l'histoire de l'arroseur arrosé. Si jamais justice est rendue à tout peuple trahi par ses dirigeants,les mauritaniens pourront dire pour une fois encore que notre souveraineté longtemps bafouée refait surface et que nos gouvernants d'aujourd'hui ont ouvert un chemin à suivre pour ceux qui prennent ou prendront en charge les destinées de beau pays et qu'ils auront toujours des comptes à rendu au peuple assoiffé de Mauritanie.

  • Belphegor (H) 11/08/2020 13:06 X

    Si il veut jouer la carte de la défiance, qu'ils l’embarquent de force menottes aux mains comme le vulgaire malfaiteur qu’il est et qu'il a toujours été.

  • Destroyer (H) 11/08/2020 13:01 X

    Et pas qu'Aziz seul. Toute la bande doit reverser les montants détournés

  • Oumar EL HAJ (H) 11/08/2020 12:41 X

    C'est triste. Abdel Aziz a fait du bon travail sur plusieurs chapitre. Mais j'ai lu le rapport; les chosent semblent très claires. L'argent du peuple doit retourner au peuple et le peuple espère que ce n'est que le commencement. Que ceux qui ont volé l’argent de ce peuple martyrisé depuis l'indépendance à ce jour le rendent. Toutes les privatisations, tous les grands marchés doivent être contrôlés. Depuis la privatisation des banques publiques, des sociétés de pêches appartenant à l'Etat, des bateaux de sociétés publiques ou parapubliques, des sociétés d'assurances, de milliers de lots donnés par dizaines dans les zones les plus prisées et à des coûts modiques, tous les grands marchés, des routes (NKTT- NDB qui sont détruites tous les ans mêmes sans pluies, Routes Tidjikja - Atar pratiquée par les grands de sables et les chacles)... Il faut revenir sur tout. Le président Mohamed Cheikh Ghazouani sera béni par ALLAH et par le peuple Mauritanie. Il entrera dans l'histoire pour être le premier président à poser les bases d'un réel Etat qui peut alors espérer vivre et prospérer en toute paix. L'impunité doit prendre fin, elle est la cause de tous nos maux et l'argent du peuple doit être rendu au peuple, princiapl et mourabaha. Les voleurs sont faible quand ils sont pris la main dans le sac, ils ne peuvent regarder leur interlocuteur en face, à plus forte raison lui faire craindre quoi que se soit.

  • foutatoro (H) 11/08/2020 12:31 X

    Cette seule convocation est une victoire en soi.

  • hi (H) 11/08/2020 10:34 X

    Excellente nouvelle! Ce vo*** ingrat doit rembourser cette richesse qui se compare aux milliards en $. Dans le cas où il refuse de se présenter, c’est la force qui doit être utilisée.