18-03-2012 09:56 - Senegal Airlines : Arrivée d’un nouvel Appareil ATR-72 en remplacement de l’ATR-42.

Senegal Airlines : Arrivée d’un nouvel Appareil ATR-72 en remplacement de l’ATR-42.

Senegal Airlines annonce l’arrivée d’un nouvel appareil : Un ATR-72 configuré en 66 sièges en remplacement de son ATR-42 de 46 sièges. Un appareil d’une plus grande capacité qui permettra à la compagnie de répondre à une demande croissante de son marché sur le court courrier.

En effet, l’important trafic enregistré notamment sur la Casamance justifie le renforcement de l’offre particulièrement sur la ligne Dakar-Ziguinchor. Le dit appareil entrera ainsi en service ce Mercredi 21 Mars 2012 et permettra la desserte des lignes domestiques tels que Ziguinchor et Cap-Skirring ainsi que les destinations de voisinage notamment Banjul, Praia, Bissau et Nouakchott.

Pour tout renseignement supplémentaire, les passagers sont priés de contacter le service Client de Senegal Airlines au 800 800 888 (Appel gratuit) ou de consulter le site internet www.senegalairlines.aero.

Pour rappel, Senegal Airlines est le fruit d’un partenariat innovant entre l’Etat du Sénégal et le secteur privé national. Des partenariats technique et stratégique ont été également scellés avec le constructeur aéronautique européen Airbus en matière de flotte, ainsi qu’avec la compagnie Emirates, pour la mise en place opérationnelle.

Basée à Dakar, La compagnie dispose aujourd’hui de 4 Appareils (3 Airbus A-320 et 1 ATR) et opère des vols vers 15 destinations en Afrique : Abidjan, Bamako, Banjul, Bissau, Conakry, Cap-Skirring, Cotonou, Douala, Libreville Niamey, Nouakchott, Ouagadougou, Praia et Ziguinchor.

Information / Réservations : www.senegalairlines.aero

Contact Presse
Mme Fall
Fixe : +221 33 865 88 04
Mobile : +221 77 740 12 53
Email : presse@senegalairlines.aero

Claude Andre Coly

Commentaires : 1
Lus : 2154

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ANTIGABEGIE (H) 18/03/2012 15:05 X

    Voilà des gens qui savent faire de bons choix ! Si l’ATR 42 était propriété de la compagnie, celle-ci n’allait pas pouvoir le remplacer aussi facilement. Il lui aurait fallu le vendre d’abord, ce qui n’est toujours aisé, avant de prendre l’avion plus adapté aux données actuelles du marché. Les compagnies n’achètent pas les avions mais les prennent en leasing.

    Ce n’est pas facile de réussir à monter et surtout développer une compagnie aérienne. Les milliards dégagés par l’Etat pour notre compagnie ont tout simplement été jetés par la fenêtre. Je donne rendez-vous dans deux ans au maximum pour constater la véracité de ce que dis sur notre fameuse MAI. Le temps pour les vieux B737-500 de rendre le dernier souffle. Qui les prendra ? Personne ! Comment seront-ils remplacés? Ce n'est surement pas les économie d'une compagnie qui bat déjà de l'aille.

    Comparer le nombre de passagers qui montent sur ses vols et ceux qui prennent ses concurrent, pourtant plus cher. Pourtant le Sénégal n'a pas plus d'argent ni cadres valables que la Mauritanie. Les cadres qui dirigent sa compagnie ne sont même pas sénégalais selon des sources dignes de foi.