23-06-2012 11:26 - Tourisme intérieur : la nouvelle mode - [Reportage Photos]

Tourisme intérieur : la nouvelle mode - [Reportage Photos]

De plus en plus en plus les Mauritaniens prennent conscience de l’importance des vacances organisées et leur impacts moraux, psychologiques, culturels ,physiologiques et physiques sur eux-mêmes et leurs enfants Il s’agit en fait, d’une cure saisonnière très nécessaire ,sinon vitale pour l’organisme et l’esprit.

Auparavant, pour profiter de la Guetna, par exemple, ils viennent de Zouerate, Nouadhibou, Nouakchott, et d’ailleurs et débarquaient –enfants et bagages- chez une famille de parents ou amis…

Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ils choisissent désormais les destinations d’auberges, appartements et hôtels dont l’Adrar regorge depuis le lancement en 1998 du tourisme, organise par les tours operateurs occidentaux

Dans ces nouveaux lieux d’accueil modernes, les gérants ont su adapter les styles, décors, prix, espace aux confort et convivialité des Mauritaniens : Ainsi les vastes chambres, mahmels, tentes, cases, palmiers et arbres ombrageux sont proposes a des prix souvent très modestes. Les services d’utilité y sont assures en su de l’hébergement et restauration: électricité, eau, communication. Les recettes culinaires Mauritaniennes tout gout et toute qualité sont au choix.

Le reporter de Adrar.Info a choisi pour son enquête trois auberges jugées représentatives de toutes les structures d’accueil en Adrar. Il s’agit du Maure Bleu a Chinguett, les Toiles Maures a la périphérie d’Atar et l’auberge Toungad au centre ville.

Au vu de la qualité des prestations et des tarifs, il est apparu –non compris le transport- qu’une famille moyenne (4 a 6 personnes) peut passer 30 jours en toute quiétude dans l’une ou l’autre de ces auberges pour un peu moins de 200.000 Ouguiyas. Dérisoire direz vous. Très certainement, d’autant plus que, comme chacun sait, tout est discutable (nuitee entre 2000 et 4000UM ), en raison des difficultés financières actuelles.

Il est utile de rappeler aux amateurs de Mel Ham, sauce de viande que les agneaux et cabris se négocient autour de 10.000 UM…. Ont ils un alibi maintenant, Les sans enfants, les célibataires, les vacanciers de quinze jours.????…


A vos marques GUEITANAS !!!!

















Source : Adrar Info
Commentaires : 1
Lus : 2658

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Homme Noir (H) 23/06/2012 15:54 X

    Si seulement on reduit le coup du tourisme interne tous allons le faire régulièrement, mais les Maures sont comme ou pire que les Blancs en matière d'affaires