31-10-2012 15:35 - Messoud Ould Boulkheir : « J’ai eu une communication téléphonique avec le président ...

Messoud Ould Boulkheir : « J’ai eu une communication téléphonique avec le président ...

...de la République, il m’a dit que ca va bien… » - [Audio : intégral de la conférence de presse]

Le président de l’assemblée nationale mauritanienne, Messoud Ould Boulkheir, a eu ce mercredi 31 octobre à 13 heures trente minutes un entretien téléphonique avec le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz. C’est le premier contact entre les deux hommes depuis le 13 octobre, date de la blessure par balle dont a été victime Mohamed Ould Abdel Aziz. C’est Ould Abdel Aziz toujours en France ou il suit des soins, qui a reçu l’appel.

Après cet entretien téléphonique, Messoud Ould Boulkheir a reçu la presse dans son bureau à l’assemblée nationale à Nouakchott. Devant les nombreux journalistes, Ould Boulkheir a déclaré :

« J’ai eu une communication téléphonique avec le président de la République, je me suis enquis de sa santé. Il m’a dit que ca va bien, que sa santé s’améliore. Je lui ai dit qu’il m’a inquiété, qu’il nous a inquiété parce que l’on raconte beaucoup de choses…

Je lui ai également dit que je suis un peu frustré car j’ai appris qu’il a communiqué avec beaucoup de personnalités et mois je pensais être parmi les premières personnalités devant être informées …. Il m’a dit qu’il ma toujours demandé de passer par le standard de la présidence pour le joindre au téléphone. J’ai répondu que pour des circonstances exceptionnelles, j’attendais que l’initiative vienne de lui…. »

Est-ce qu’après cet entretien téléphonique, vous pouvez dire au mauritaniens que Mohamed Ould Abdel Aziz est en pleine possession de ses moyens pour exercer sa fonction de président de la République ?

Réponse de Messoud Ould Boulkheir : « Est-ce que je suis qualifié pour ça ? Qu’est-ce qui est qualifié pour dire ça à travers un appel téléphonique ? Quel est le sens de cette question ? Je ne suis pas docteur, je ne suis pas un spécialiste, je ne suis pas psychologue, je ne suis expert en rien. J’ai parlé avec un président que l’on présentait tantôt moribond...

En me parlant il a fait un feed back sur quelque chose qu’il avait déjà dit… Donc je pense qu’il est en pleine possession de ses moyens. Pour sa santé je n’ai que lui comme témoin et il dit qu’elle s’améliore…
»



En français à partir de la 7eme minute

Commentaires : 11
Lus : 5908

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • agamemnon 03/11/2012 10:54 X

    Leurs Excellences Messaoud Ould Boulkheir et Fassa Yerim ont effectivement eu un entretien particulièrement intéressant et fructueux avec Ould GHADDE. Compte tenu de cette très dure période de vaches maigres, je crois que je ne suis pas loin moi aussi d’avoir des visions dont je ne tarderai pas à faire part à la presse.

  • sindibad 01/11/2012 20:10 X

    messaoud a montré que les haratine sont plus humains et plus patriotiques et non pas uniquement dans la tete que de gagner de l'argents par la prières ,le memensonge et les complots que les dites marabouts.

  • renardusahel 01/11/2012 14:29 X

    Messaoud est le dernier des mauritaniens à croire encore en utilité de la chambre qu'il dirige. Si Aziz n'a pas daigné à le joindre, ce qu'il sait pertinemment que cette chambre d'enregistrement ne peut en aucune manière lui faire de l'ombre en ces temps troubles. Le mépris de Aziz envers le président du parlement est à l'image de la médiocrité de cette chambre qui, il faut le rappeler n'a plus aucune légitimité depuis des lustres.

  • Le citoyen 01/11/2012 01:40 X

    Je comprends qu’après tant de ragots et de commentaires des plus fantaisistes suscités par cette maladie du président MOAAZ que cette information donnée par le Président de l’assemblée ne soit pas celle que la plupart de ceux qui viennent de réagir ici attendaient. Mais que voulez-vous que Messaoud O Boulkheir puisse vous raconter en dehors de ce qu’il a entendu de la bouche même du président Mohamed O Abdel Aziz ?

    Tout celui qui connait bien O Boulkheir reconnait en lui un homme direct, franc qui n’a peur de personne ! Aziz ne l’a pas placé là où il est, pourquoi alors pensez-vous qu’il mentirait au peuple ? Je dirais mieux ; lors du putsch de 2008 qui a évincé SIDIOCA, conformément à son mandat Messaoud avait farouchement combattu le HCE d’alors.

    Le Président de la République est une personne humaine aujourd’hui malade comme toute personne aurait pu l’être. Il n’ya pas lieu de politiser une maladie : on n’applaudit pas un malade mais on n’a pas aussi le droit de lui souhaiter le pire !

    Car nous fumes quand même dirigés par un passé récent par des présidents zélés qui ont torturé et tué sans ménagement des citoyens paisibles et s’offrent aujourd’hui une retraite d’orée quelque part dans le golfe persique sans pour autant être inquiétés le moins au monde. Pourtant personne ne leur a souhaité le pire !

    En bons Musulmans, prions dans l’intimité pour le rétablissement de notre concitoyen le Président Aziz affecté et taisons nos différences. Comme le lançait lundi soir à l’hôtel Koumbi Saleh de Basra un cadre du parti de l’UPR de Sebkha à l’adresse d’une commission venue partager l’information par rapport à la santé du Président et son retour éventuel au pays dans une dizaine de jours : « Nous à Sebkha, nous savons bien applaudir mais ce n’est pas le moment ; ce que je souhaiterais est que chacun de nous une fois rentrée à la maison puisse se recueillir et prier pour souhaiter à Mohamed Abdoul Aziz un prompt rétablissement »

    Le Citoyen
    alwatanxyz@yahoo.fr

  • bleil 31/10/2012 21:04 X

    Cette crise dénote clairement la fragilité de nos institutions, du bas niveau scolaire des dirigeants "politiques" et des rapports qu'ils entretiennent entre eux...

  • kangourou 31/10/2012 18:44 X

    Je trouve méprisant de répondre au Président de l'Assemblée Nationale, donc 2eme personnage de l'Etat qu'il faut passer par le standard de la présidence pour pouvoir entrer en contact avec le Président de la République. Et s'il y'avait une urgence?

  • zouheir- 31/10/2012 17:29 X

    UN president de l'Assemblée Nationale ne doit pas quemander un entretien telephonique. Cela denote du niveau de notre Democratie et de nos elus, plutot preoccupés par leur image que par les interets des electeurs.

    17 jours durant le Prsident de l'Assemblée Nationale, n'arrive pas a avoir un contact avec le President de la Republique, alors qu'il rencontre quotidiennement des dizaines de teyvayas ou supposes hommes d'affaires, cela releve simplement du mepris; des lors on comprendrait aisement pourquoi Massoud a deversé son courroux sur un pauvre journaliste a posé une question que tout le monde se pose.

  • Ksaleh 31/10/2012 16:28 X

    Merci encore monsieur le président Messaoud, Aziz devra vous renvoyer l'ascenseur, quand les généraux se décideront enfin de jouer aux règles de la démocratie en vous cooptant pour être le président civile, après l'épisode malheureuse de Sdioca.

  • adamsmith 31/10/2012 16:26 X

    Le président de l’assemblé national est nulle est incompétent politiquement il ne peut mem pas parlé correctement c la honte

    « J’ai eu une communication téléphonique avec le président de la République, je me suis enquis de sa santé. Il m’a dit que ca va bien, que sa santé s’améliore. Je lui ai dit qu’il m’a inquiété, qu’il nous a inquiété parce que l’on raconte beaucoup de choses…

    Je lui ai également dit que je suis un peu frustré car j’ai appris qu’il a communiqué avec beaucoup de personnalités et mois je pensais être parmi les premières personnalités devant être informées …. Il m’a dit qu’il ma toujours demandé de passer par le standard de la présidence pour le joindre au téléphone. J’ai répondu que pour des circonstances exceptionnelles, j’attendais que l’initiative vienne de lui…. » on a pas de preuve que c avec lui que vous avez parler. meme pas capable de posé les bonnes questions

    sa ne rassure pas la confusion va persisté et méme perduré. "dite nous autres chose"

  • pyranha 31/10/2012 16:20 X

    batchilyba ,
    vous m'avez marché sur la langue comme on dit, c'est vrai lors du show du militaire à la TV, si l'on voulait convaincre le public pourquoi ne pas exposer cette voiture avec ses différents impacts et laisser un expert en ballistique faire les commentaires. Du moment qu'on expose ce militaire il fallait bien exposer les éléments matériels et au mieux illustrer toute cette saga par un schéma, franchement ce qu'on appelle ici "autorités" ça laisse à désirer c'est mourrant...

  • batchilyba 31/10/2012 15:51 X

    C'est bien mais pas suffisant. Il faut arrêter de mépriser les mauritaniens. Il faut pubier un bulletin de santé. Il faut dire la vérité sur ce qui s'est passé (par exemple montrer la voiture avec les impacts).

    Il n'est pas bon pour le gouvernement actuel de laisser la confusion s'installer. Si le président de la République est apte pourquoi ne pas organiser des conseils de ministres par vidéoconférence (même sur skype c'est possible).

    Moussa batchily Ba,
    bolerounet@yahoo.fr