10-11-2013 00:54 - Retour sur la Nuit du rire à Nouadhibou : Un avant-gout du festival International Musique et Découverte

Retour sur la Nuit du rire à Nouadhibou : Un avant-gout du festival International Musique et Découverte

[Maxi-PhotoReportage] - Le groupe Daff productions sous la houlette de son Directeur, Lamine Daff a organisé vendredi 1 novembre 2013 une soirée de comédie intitulée : « Nuit du rire » à l’Alliance Franco-Mauritanienne de Nouadhibou.

Le public stéphanois « torturé à mort » par la recette de leurs comédiens et humoristes. C’était en présence de plusieurs personnalités de la ville et surtout des jeunes stéphanois.

C’est dans une ambiance épatante que s’est déroulée la première édition « Nuit du rire » organisé vendredi dernier par Daff production. Un avant-gout du festival International Musique et Découverte qui se tiendra le 28 novembre prochain dans la capitale économique.

Le coordinateur Général du groupe Daff productions, Seydou NGam a précisé : « fidèle à sa vocation d’animation culturelle, le Groupe Daff Production a pour ambition de promouvoir les jeunes talents de Nouadhibou en particulier et de la Mauritanie en général d’où la création du festival International Musique et Découverte ».

Ajoutant « A la croisée des chemins où Nouadhibou est en profonde mutation, pour vivre la réalité d’une zone franche, le secteur culturel parait plus que jamais, négligé par les autorités de tutelles et les promoteurs économiques sensés le soutenir ».

Evoquant le manque de sponsors et de soutien, l’intervenant a souligné :« les autorités régionales à l’instar de la Délégation du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et du Sport , ont joué leur partition en nous reconnaissant officiellement mais la vie culturelle a besoin des subventions pour se développer dans le sillage d’une industrie rentable ».

« Nous avons eu beaucoup du mal, à convaincre les jeunes comédiens de revenir sur les planches. Découragés et démotivés, ils avaient décidé de tourner le dos à la scène théâtrale stérile et ridicule aux yeux de leurs proches » constatera-t-il.

« Conscients de cette triste réalité, sans moyens de ses ambitions, le Groupe Daff production reste déterminé, pour aider les jeunes comédiens à produire des téléfilms professionnels et diffusables dans l’espace des télévisions privées en Mauritanie » conclua Seydou Ngam.

Les jeunes comédiens de l’Association des Jeunes du Premier robinet et de la Socogim(A.J.P.S), Grégoire (humoriste camerounais) les jeunes du Club RFI, Cheikh Diallo surnommé le « Gorgorlou de la famille » Stéphane (comédien ivoirien) et les jeunes du Club UNESCO de Oumar Ba ont partagé la scène pendant plusieurs heures dans une ambiance mirifique où le rire était Roi.

Par leurs histoires drôles traitant du quotidien des gens, les humoristes ont coupé le souffle le public stéphanois. Se succédant sur la scène à travers la voix suave de l’animateur du jour, DJ Bob, les comédiens offraient au public de petites histoires crées au gré de leur inspiration. Le rire était permis.

Tantôt par des gesticulations, tantôt par des ricanements. Les hommes du quatrième Art ont déclenché des cascades de rire, en surprenant le public, usant de délires, de leurs mimiques et l’absurde… tout était mise en scène.

Un savoureux mélange d’humour et de bonne humeur, une bouffée d’oxygène poussant certains spectateurs à prendre leurs mouchoirs pour essuyer leurs larmes....de rire. Des personnages hors normes qui ont entraîné le public dans un univers de rire, de burlesque, de folie et surtout d’humour. Des textes étaient ciselés, des mimiques placées, le tout pimenté d’absurdités.

Clou de la soirée, MD Mouls boucle la boucle avec de la musique et s’en suivi d’un dispersement du public dans les quatre coins de la capitale économique.

Cheikh Oumar NDiaye


Avec Cridem, comme si vous y étiez...































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3582

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)