05-03-2014 01:14 - Rama Thiaw 35 ans - Réalisatrice

Rama Thiaw 35 ans - Réalisatrice

France Inter - Rama Thiaw est née en 1978 à Nouakchott en Mauritanie. Elle a grandi entre le Sénégal et la France. Après un master 2 d'économie internationale à l’Université de la Sorbonne, elle se dirige vers le cinéma et obtient une licence à Paris 8, puis une maîtrise à Censier Daubenton.

En 2002, elle participe à un atelier de réalisation dirigé par le réalisateur algérien Mohames Bouamari. Par la suite, Rama Thiaw collabore à Zaléa TV où elle réalise une série de portraits d'habitants d'Aubervilliers, sur le thème de la précarité du logement, suivie d'un film court documentaire intitulé Les jeunes de quartier et la religion.

En 2005, Rama Thiaw rentre au Sénégal et écrit son film sur la génération « Boul Fallé » (« se foutre de tout et tracer sa route »), née avec le hip hop dans les années 1990 à Dakar.

Dans Boul Fallé, La voie de la lutte, sorti en 2009, la réalisatrice suit le quotidien des jeunes de Pikine, un quartier défavorisé de Dakar où elle a grandi, qui, à travers le hip-hop et la lutte traditionnelle, revendiquent leur dignité et leur capacité à s’élever contre le laisser-aller étatique.

Le documentaire, réalisé pratiquement sans budget et produit pour l’essentiel au Sénégal, a été projeté au festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo en 2011 et le sera à nouveau en mars 2014 pour l’édition marocaine du festival à Rabat-Salé.

Dans une continuité, son second documentaire (en cours de montage), The Revolution Won’t Be Televised (titre d’un poème de Gil Scott Heron) suit Thiat et Kilifeu, membres du groupe de hip-hop les Keur Gui, et le collectif Y'en a Marre, dans leur lutte pacifique contre la tentative du président Abdoulaye Wade de se maintenir au pouvoir.

Passionnée de musique et de politique, Rama Thiaw prépare son troisième long métrage, Zion Music, sur l'histoire politique du reggae Africain au cours des 30 dernières années dans cinq pays : Sénégal, Mali, Guinée Conakry, Côte d'Ivoire et Afrique du Sud.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : France Inter
Commentaires : 0
Lus : 3339

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)