20-05-2014 00:01 - Iran: Un scandale éclate à cause d'une bise de l'actrice Leila Hatami à Cannes

Iran: Un scandale éclate à cause d'une bise de l'actrice Leila Hatami à Cannes

HuffPost Maghreb/AFP - L'actrice iranienne Leila Hatami, membre du jury du festival de Cannes, s'est attirée dimanche les foudres des autorités iraniennes pour avoir fait la bise au président du festival, Gilles Jacob. Une attitude jugée "inappropriée" par le vice-ministre de la Culture.

L'image, reprise par certains médias iraniens qui ont flouté l'acte, montre Mme Hatami embrassant sur la joue M. Jacob mercredi lors de la soirée d'ouverture de la 67e édition du festival.

"Celles qui participent à des évènements internationaux devraient prendre en compte la crédibilité et la chasteté des Iraniens, afin de ne pas montrer une mauvaise image des Iraniennes", a estimé le vice-ministre de la Culture, Hossein Noushabadi, cité par le site internet de la radio-télévision Irib.

"Qu'elle soit artiste ou non, la femme iranienne est le symbole de la chasteté et de l'innocence, donc une telle attitude inappropriée (ayant eu lieu) récemment au festival de Cannes n'est pas conforme à nos principes religieux"", a-t-il expliqué.

Selon la loi islamique, en vigueur dans le pays depuis la révolution de 1979, une femme ne peut pas avoir de contact physique avec un homme étranger à sa famille. Selon le site du guide suprême iranien (www.leader.ir), l'ayatollah Ali Khamenei, il est cependant permis à un musulman de serrer la main d'un non-musulman, en portant des gants et sans opérer de pression lors de la poignée de main.

Les conservateurs iraniens ont également réclamé récemment la stricte application du port du voile islamique dans les lieux publics, après une campagne sur internet où plusieurs centaines d'Iraniennes sont apparues non voilées.

Des responsables religieux craignent que les Iraniens, en particulier les jeunes, ne délaissent les valeurs islamiques pour un mode de vie plus occidental.

Pour vérifier que les femmes respectent scrupuleusement les règles vestimentaires dans la rue, la police a créé il y a plus d'une dizaine d'années une unité de "moralité" qui impose des amendes ou arrête les femmes jugées mal voilées.

Mais le président Hassan Rohani, un modéré élu en juin 2013 après avoir fait campagne pour davantage de libertés culturelle et sociale, a demandé en octobre à la police de faire preuve de tolérance au sujet du voile.

Lire aussi :
- Festival de Cannes: "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, le seul film africain en compétition pour la Palme d'or (Video)
- Iran: Des femmes bravent l'interdit en ôtant leur voile sur Facebook (Photos)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité

Commentaires : 5
Lus : 3506

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Al Amiin (H) 20/05/2014 13:20 X

    « Le miel est doux à l'homme sain, amère au malade, quelle est la vraie saveur du miel » se demandait l'autre?

    L’approche dépend des cultures ou religions de ces deux commentateurs "Ibliss" et "V": Pour nous musulmans adeptes du rite malékite en tous cas, il est prohibé de toucher l’homme ou la femme d’autrui.

  • Top Gun (H) 20/05/2014 11:34 X

    C'est un coup de boost pour un artiste ce genre de scandale . Laissez respirer et respirez allez!!!!

  • cheikh tourad (H) 20/05/2014 10:41 X

    vous appelez cela un scandale les commentaires d'un homme politique qui n'est pas d'accord et tout de suite vous dite un scandale. Et puis vous écrivez essentiellement pour des mauritaniens le sujet n’est pas particulièrement choquant, pensez- vous que la liberté de la femme est proportionnelle à son niveau de déshabillement ou à la propension d’être touchée ou de toucher.

    Et puis khmeiny n’a jamais dit ce que vous dites si nous ne verrons pas les ministres Iraniens saluer et faire l’accolade à leur collègue des pays non musulmans. Arrêter de vous faire piéger par les articles écrits pour les européens qui voient les choses à travers le prisme de leur culture et leur éducation qui à respecter mais n’est pas universelle

  • v (H) 20/05/2014 01:37 X

    Oui c'est vraiment cette etroitesse d'esprit et cette pensée qui font défaut chez nous ici. Ce n'est pas parcequ'on homme discute avec une fille qu'il a une mauvaise intention. loolll

  • Ibiliss (H) 20/05/2014 00:37 X

    A quoi donc vous fait songer un bisou?
    Votre esprit est prisonnier du....