29-12-2014 20:00 - Le long périple des Soninko : De la Vallée du Rift à Jérusalem, l'Egypte puis l'Afrique Occidentale

Le long périple des Soninko : De la Vallée du Rift à Jérusalem, l'Egypte puis l'Afrique Occidentale

Keoule - C'est toujours ambitieux de vouloir retracer l'histoire d'un peuple ou d'une nation quand des faits ecrits sont rares a trouver, mais surtout quand cette histoire se trouve imbriquée dans d'autres.

La crainte d'offenser ou de frustrer est toujours la. L'histoire des peuples, en particulier ceux de l'Afrique occidentale est si complexe puisque aucun, pour ainsi dire, de ces peuples n'a vécu séparément des autres, isolement des autres. Vouloir donc en extraire une d'elle, relève de la gymnastique intellectuelle, et on craint, en rapportant des faits, que d'autres ne pensent a une volonté délibérée de les rabaisser.

Nous allons ce pendant tenter de retracer le parcours particulier du peuple Soninké, a partir d'un point a peu prés connu de certains historiens ou philosophe a travers les âges, et si nous commettons des impairs, nous vous prions de nous en excuser car ce n'était ni notre intention, ni une volonté de nuire.

Peut on dire que le Soninké est ne depuis la création de l'homme? Rien ne le laisse supposer ou en tous cas, a l'heure actuelle, nous ne disposons d'aucun document pouvant l'attester. S'il était ne a cette époque, on peut penser qu'il a suivi la migration naturelle de l'homme, ce qui l'a fait voyager soit vers le Sud, l'Est. l'Ouest ou le Nord.

Dans "Les épopées d'Afrique noire" édition Kartala /Unesco, Lilyan Kesteloot et Bassirou Dieng, en parlant du plus lointain et plus populaire ancêtre des Soninko: Dinga ou Dinka, citent que Monteil et Delafosse le rattachent a David, dans des fragments de généalogie avec de lointaines origines le situant en Palestine, descendant de Salomon par Youba, Suransefo,Yugu Dumbusae, Kundu, Yugu Sagnaganku, Khridion Tamaganke et Khridyon. Nous commencerons donc notre voyage, naturellement a partir de ce bonhomme qui, comme le dit Badoua Siguine dans "Origine des Soninko", arriva a Yuri prés de Nioro dans le Kinghi (Mali) en provenance de Jérusalem.

Dans "le mythe de Wagadu", Badoua Siguine nous apprend que quand Dinga quitta Luti ( Nom de l'Egypte) vers l'Ouest, il avait une suite composée de:

- Cent jeunes filles qui pilaient le mil pour ses idoles

-Cent garçonnets qui plumaient les volailles destinées a ces idoles

- Cent vieilles femmes qui préparaient les repas pour ces idoles

- Une hyène avec une patte de derrière blanche

- Une hyène avec une patte de derrière noire

- Un oiseau frappeur d'arbre

- Une cigogne Soninké

- Un chien nomme gros nombril

- Un oiseau sorcier qui faisait tonner en levant la tête et éclater la tornade en la baissant

- A l'avant de la colonne il y'avait un guide nommé Sudouro et le serre-file était Yaba

- En outre du chef des captifs nommé Birahim Tunkara, il y'avait un forgeron nommé Kourso ( qui se révélera être Kourso Bommou, l'ancêtre des Bommou), un Sake ( bucheron ) nomme Sokhane, un Gesere ( griot soninké jouant de la guitare) nommé Salefa Dafe et une cuisinière nommée Tenengile.

Quand il quitta Luti, il fonda un village nomme Al Yamani ( Yemen ) qu'il abandonna pour poursuivre sa route vers l'Ouest par Dyikidu, Sarulankidu, Budusi, Budukharbusi, puis Fantadaru khare ( qui veut dire la marre aux crapauds)), De cette marre, Dinga vint à Djenne où il épousa Sitankulle Dafe..."

Ceci tient un peu de la légende ou en tous cas y ressemble. Mais d’où vient-il exactement? On nous qu'il vient de Jérusalem puis de Luti, mais qu'il est né à Lulami ou Durame qui se trouve être une cite d'Ethiopie. Y a t il contradiction ou tout au moins une incohérence dans ces récits? Ou tout simplement, s'agit il du même personnage qui naquit en Ethiopie, séjourna a Jérusalem avant de se déplacer vers Aswan, ou, a première vue, il y avait d'autres familles soninké? Ce qui est sure, des patronymes comme Bathily, Camara, Wague, etc. , y vécurent et certains parmi eux subsistent encore sous des intonations arabisées, tout comme son nom de famille puisque c'est un Cissé. La question reste posée et nous allons tenter d'y apporter des explications.

La migration des peuples a toujours été une préoccupation des historiens, pour connaitre les ou l'origine de l'humanité. Certains peuples se sont montres plus ou moins ingénieux, plus ou moins créatifs a telle enseigne que des milliers d'années plus tard, nous admirons encore leurs œuvres, nous servons de leurs travaux. certains ont asservi d'autres et ont essaye de le justifier par la religion et c'est tout naturellement que les descendants des uns se croient supérieurs aux descendants des autres, se basant sur la théorie de Darwin qui prétendait que les hommes ont évolue différemment a partir d'espèces différentes de singes, et étaient donc plus ou moins intelligents les uns par rapport aux autres.

La Bible a élaboré une théorie selon laquelle, a partir du déluge, l'humanité s'est redéveloppée a partir des trois fils de Noé que sont Japhet, Sem, et Cham qui engendrèrent les noirs, les indo- européens et les sémites a partir respectivement de Sept fils, Cinq fils et quatre fils. ( Genèse 10 ). D'autres ont développé d'autres théories, jusqu'au jour ou on a commence a retrouver des ossements d'êtres supposes être nos ancêtres. A partir de cet instant, l'histoire et la science se côtoyèrent, s'imbriquèrent pour nous sortir des résultats somme toute, pas étonnants, mais qui peuvent choquer certains défendeurs de la supériorité.

En 2000, des laboratoires espagnoles et macédoniens, qui cherchaient a déterminer avec certitude l'origine des premiers habitants de la Grèce antique, firent des prélèvement sanguins a une échelle presque mondiale en Europe, en Afrique et dans le monde arabe et sémitique ainsi qu'au niveau de certaines ethnies comme les peuls et les bushmen d'Afrique australe. Après analyse de toutes les séquences d'ADN, les résultats obtenus firent tomber certains des nues. Contre toute attente, ils révélèrent que les habitants de la Grèce antique étaient d'origine subsaharienne, précisément d'Ethiopie.

Seuls les grecs et les africains partageaient les mêmes séquences d'ADN. De quoi confirmer encore l'origine africaine de l'homme.( source : Aurelie Gnahoui. Dossiers société. " Egypte antique et Afrique noire, une parente méconnue et occultée".)

S'il est prouve que les grecs avaient des racines africaines et noires, pour quoi Dinga ne serait il pas venu de Jérusalem après une pérégrination qui aurait conduit ses ascendants d'Ethiopie vers la Palestine?

D'autres parts, il est connu que dans le milieu Soninke, il est de tradition que les enfants portent les prénoms des grands parents. Nous savons aussi que dans certaines familles, les ainés garçons ou filles ont des prénoms fixes comme par exemple: Nima, Kibily, Hamady etc pour les garçons, Cira, Sokhane etc pour les filles. En conséquence, le Dinga né à Durame peut bien ne pas être le même que celui venu de Jérusalem, descendant de David par Salomon, Youba, Seransefo etc....etc!

Toujours est il qu'un Dinga, après un séjour à Aswan, est bien venu en Afrique de l'Ouest, s'y est installe et a fonde un empire. De nombreuses spéculations se font sur l'origine des soninko et même sur leur implantation en Afrique Occidentale.

Ce qui est sure, c'est qu'ils furent les fondateurs de l'empire du Ghana de 750 a 1240 de notre ère. Leur contact avec les Almoravides, guerriers et commerçants en fit les premiers islamises de la sous régions ouest africaine et ce fut par eux que d'autres ethnies comme les peuls embrassèrent cette religion. Témoins, les terminologies relatives au Coran qu'utilisent les peuls sont en grande majorité des expression soninke. Comme on l'a dit plus haut, Dinga lui même épousa trois filles berbères et noua de solides alliances avec les nouveaux conquérants arabes venus de l'Andalousie.

Nous savons que Luti était un des noms de l'Egypte, et que Aswanik est l'un des noms de Soninko qui veut dire en arabe "venant d'Aswan". Aswan lui même est le nom arabise de Soni qui compose le Soninke, voulant dire dans cette langue "habitant de Soni". Soni, actuel Aswan en Egypte est donc le lieu de départ de Dinga que les soninko appellent affectueusement 'Mama Dinga" Ce qui veut dire l'ancêtre Dinga...

Bakary Waiga




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : keoule
Commentaires : 3
Lus : 3064

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • a.bennan (H) 31/12/2014 09:06 X

    Seule,ecriture,religion et gloires retracent les peuples:en somme,la Culture...le surplus est de l'abstrait simplement.

  • moukhabarat (F) 30/12/2014 09:58 X

    La Mauritanie est décidément le terminus des envahisseurs arabes, peuls et enfin nous découvrons les soninkés.

  • maregababa (H) 30/12/2014 08:31 X

    Bakary Waïga, merci et bravo de ce travail d'une importance capitale pour les soninko, les africains et tous ceux qui s'intéressent à l'histoire sur ses fondements les plus méconnus. D'ailleurs les chercheurs ont prouvé aussi que 75% de la langue des pharaons est Soninke et seulement 25% est en rapport avec la langue Copte. Tout cela ne peut être qu'un simple hasard. Merci encore et bon courage dans la suite.