09-01-2015 21:30 - Interview exclusive : Ousmane Diagana présente son film « Mémoire noire »

Interview exclusive : Ousmane Diagana présente son film « Mémoire noire »

Rimweb - « Mémoire noire » est un film du mauritanien Ousmane Diagana qui sera en compétition pour le festival intitulé « Regards sur le cinéma du monde » 2015 en France. Il ici livre le témoignage d’un témoin « des camps de l’horreur », Mahamadou Sy auteur de « L’enfer d’Inal ».

Rimweb.net : Votre nouveau film « Mémoire noire », a été sélectionné par le festival « Regards sur le cinéma du monde » qui se tient du 22 au 31 janvier à Rouen en France, de quoi parle ce film?

Ousmane Diagana : Mémoire noire est un documentaire de 52 minutes qui parle via le témoignage de Mahamadou Sy un rescapé des camps de l’horreur. Un génocide au saint de l’armée mauritanienne, des militaires noirs mauritaniens torturés, exécutés en 1990 sous le régime du Colonel Ould Taya dans l’indifférence totale de la communauté internationale, tout simplement parce qu’ils étaient noir…

Rimweb.net : Pourquoi le choix de Mahamdou Sy comme personnage principal ?

Ousmane Diagana : Le choix de Mahamadou Sy comme personnage principal du film s’est naturellement imposé à moi. Mahamadou Sy est un miraculé de ce génocide. A l’époque il était commandant de base, il connaissait toutes les victimes mais aussi les bourreaux.

D’abord je salue le courage de Mahamadou Sy d’avoir accepté de faire ce film, de retourner sur les lieux où il a vécu l’horreur de sa vie, la perte des proches, entre amis, frères cousins… Mais je veux aussi saluer la sagesse de Mahamadou Sy. Quand j’ai décidé de faire Mémoire noire, j’étais tellement choqué et révolté par le comportement inhumain de mes compatriotes via la vie d’autres compatriotes que j’ai voulus faire un film « haineux » qui raconte la haine raciale, l’intolérance des uns envers les autres, qui risquait de créer un amalgame…

Quand j’ai rencontré Mahamadou Sy pour « écrire le scénario » de Mémoire noire, tiré de son livre « Enfer D’Inal » ses paroles d’une rare sagesse, digne de Nelson Mandela « Il m’a dit : je n’ai pas de haine… même pour les gens qui m’ont torturés… ce que je veux de ce pouvoir, me recueillir sur les tombes de mes proches, faire enfin mon deuil vingt ans après… je veux juste que justice soit faite», alors j’ai décidé de faire un film humain sur Mahamadou Sy, pour faire comprendre aux Mauritaniens et peut-être même à d’autres jusqu’où le fanatisme racial, caractérisé par l’intolérance, le refus et la négation de l’autre, peut nous conduire même à l’aube du troisième millénaire.

Rarement j’ai rencontré un homme aussi courageux et aussi humain que Mahamadou Sy, courageux parce qu’il n’était pas le seul que j’ai contacté pour faire le film, mais il est le seul à accepter de faire le film…

Rimweb.net : Devoir de mémoire, justice, quel est l’objectif réel de votre film qui touche une plaie de la Mauritanie ?

Ousmane Diagana : Forcement ce film est un devoir de mémoire, je n’étais pas étonné en novembre 2013 à l’avant-première du film à Paris, quand des jeunes de ma génération m’ont dit qu’avant ce film ils n’avaient jamais entendu parler de cette histoire, cette page sombre de notre pays. Moi même j’ignorais cette histoire avant que je ne tombe par hasard sur le livre de Mahamadou Sy « l’enfer D’inal » en 2010 alors que je savais pour le génocide rwandais…

Rimweb.net :C’est un film osé quelles sont les difficultés rencontrées lors de son tournage ?

Ousmane Diagana : Effectivement un film comme ça ne se tourne pas comme un mariage. On a essayé d’être le plus priant possible… le tournage était prévu pour 3 semaines, on l’a tourné qu’en quatre jours, puis on a arrêté par mesure de sécurité, on se sentait plus en sécurité, beaucoup de gens étaient au courant du tournage…

Rimweb.net : Pensez-vous le projeter en Mauritanie un jour ?

Ousmane Diagana : Effectivement mon souhait est que le film soit vu en Mauritanie, parce que le film est fait d’abords pour les mauritaniens… j’espère un jour que les responsables, les gouvernants de ce pays accepteront de regarder l’histoire de la Mauritanie en face…

Rimweb.net : des futurs projets ?

Ousmane Diagana : Oui, je suis sur un projet qui s’intitulera Tombouctou…

Rimweb.net : Pourquoi un projet de film sur Tombouctou?

Ousmane Diagana : On verra… rire…

Propos recueillis par Awa Seydou Traoré



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2428

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • nemahaidara (H) 10/01/2015 19:25 X

    Du courage Monsieur Diagana , voilà ce qu'on peut attendre d'un film . Pas le genre de film destiné à distraire un public occidental en mal de dépaysement . Nous avons besoin d'un film qui raconte nos malheurs au lieu de s’intéresser aux difficultés des voisins...

  • justte (H) 10/01/2015 12:29 X

    jusqu'a la preuve du contraire c'est des noirs qui ont été tué par (***) (***) et d'autre qui sont au pouvoir aujourd'hui... le prochain film de Mr Diagana ne devrai pas être sur Tombouctou... mais la suite de ce film sur Taya et autre criminel, nous devront financer ces film

  • ahmed12b (H) 10/01/2015 00:29 X

    C'est justement à cause de la haine raciale que ces évènements tragiques se sont produits. Mahamadou Sy et ses semblables étaient animés par la haine raciale envers les Maures dit arabo-berbères . ils ont tenté un putsch ethnique en 1987, ils ont provoqué les évènements avec le Sénégal et ont participé au massacre de milliers de maures en 1989 et enfin ils ont voulu refaire un putsch ethnique en 1990. Le film raconte ce qui s'est passé en 1990 il occulte ce qui l'a précédé. C'est dommage pour l'objectivité!