01-02-2015 18:30 - Le film mauritanien "Mémoire noire" remporte le prix du public de la 20eme édition du Festival Regards sur le cinéma du monde à Rouen

Le film mauritanien

Le film "Mémoire noire" du réalisateur mauritanien, Ousmane Diagana, a remporté samedi 31 janvier le Prix du public de la vingtième édition du Festival Regards sur le cinéma du Monde à Rouen, en France.

Ce film évoque l’histoire dramatique d’un rescapé des prisons de Jreida et d’Inal, en l’occurrence Mamoudou Sy, auteur de L’Enfer d’Inal. Ce Prix vient enrichir son palmarès déjà riche de distinctions. En mai 2014, Ousmane Diagana avait reçu à Paris, le Prix Linon Daade, lors des récompenses Talents Soninkés 2014, dans la catégorie "Metteur en scène, Réalisateur, Comédie".

Ousmane Diagana a obtenu avec "La blessure de l’esclavage" deux prix : celui de la Semaine Nationale du Film (SENAF) en 2011 et celui également du Festival International des Programmes Audiovisuels-France (FIPA) en 2012.

Filmographie d’Ousmane Diagana

1- Le Kabaret / 2013, production France Court métrage fiction : 7mn

2- L'anniversaire/2013 Court métrage fiction : 1mn 07

3- Memoire noire / 2013, production France (Zaradoc Films) Moins métrage Doc:52mn

4- Blessure de l'esclavage / 2011, production France (lLA SMAC prod) Moins métrage Doc:52mn

5- Le cinéma, mon pays et moi / 2009, production RIM (MDCprod) Moins métrage Doc:52mn

6- La Couleur de mes amis / 2009 production RIM (MDCprod) Court métrage Doc:13 mn

7- Le REVE/ Court métrage : 6mn, production RIM (MDCprod)

Copyright © 2015 Cridem





Commentaires : 3
Lus : 2445

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • justte (H) 02/02/2015 07:50 X

    Bravo à ce jeune homme qui fait des films courageux donc notre pays a besoin, ce n’est pas facile de faire des films avec des gens qui ne sont pas toujours honnêtes, la Maison des cinéastes ne paye pas… il faut parlait de ça aussi…

  • sira ramaca (H) 02/02/2015 06:44 X

    felecitations mon frére.toute la mauritanie est derriére vous:les artist mauritanien(ienne).nos politico sont pas sourdent ,ils sont tétue.

  • kalidou gueye (H) 01/02/2015 18:44 X

    FÉLICITATIONS! AU MOINS UNE VERITE VIENT D'ETRE CONNUE PAR LES OCCIDENTAUX IL EN RESTE D'AUTRES A CONNAITRE ET LE SEUL MOYEN C'EST LE TEMOIGNAGE DES VICTIMES A TRAVERS NOS BRAVES REALISATEURS ET CINEMATOGRAPHES. CE SYSTEME TOMBERA UN JOUR NE BAISSONS PAS LES BRAS ET NE FAISONS PAS AUSSI CONFIANCE A NOS TRAITRES PARENTS QUI SONT DANS CE SYSTEME (***) EN ECHANGE DE LEUR DIGNITE.

    ...................................................



    S'il vous plaît, M. "Kalidou Gueye",

    Nous vous demandons de faire vos commentaires en petits caractères pour faciliter la lisibilité de vos commentaires que vous faites souvent en gros caractères.

    Merci de votre compréhension