22-07-2015 15:30 - Expo Milan 2015 : L’économie mauritanienne sous la loupe des Investisseurs [PhotoReportage]

 Expo Milan 2015 : L’économie mauritanienne sous la loupe des Investisseurs [PhotoReportage]

Bah Saleck - Le pavillon de l’Union Européenne à l’Exposition Universelle Milano 2015 a accueilli ce 21 juillet 2015 la Journée de l’Investissement et du Tourisme en Mauritanie. Cette Journée est la première parmi trois autres journées qui sont consacrées à une présentation exhaustive des opportunités d’investissement dans notre Pays, dans plusieurs secteurs-locomotives de l’économie mauritanienne.

Madame Hindou Mint Ainina, ministre de la Culture et de l’Artisanat a ouvert cette journée par un mot de bienvenue adressé aux hôtes de la Mauritanie qui ont bien voulu répondre à l’invitation des organisateurs de ces Journées mauritaniennes dédiées à l’investissement et au marketing de l’image du Pays dans le cadre de cette Exposition Universelle de Milano 2015.

Prenant la parole dans la foulée de ce programme chargé, le président de la Zone franche, dont l’Institution est la cheville ouvrière de ces Journées, Mohamed Ould DAF, a remercié les organisateurs pour leur brillante prestation ainsi que la Banque Mondiale, en tant que partenaire de la Zone Franche pour son appui à la tenue et à la réussite de ces Journées dont les retombées seront certainement positives pour l’économie nationale mauritanienne, dès lors que des relations de partenariat seraient tissées entre des opérateurs économiques mauritaniens et italiens ou européens comme on s’y attend à la fin de ce processus, dans le cadre de rencontres BtoB, ou réunions bilatérales directes entre opérateurs privés/privés ou privés/public…

Le Président de la Zone Franche n’a pas manqué de rappeler la politique volontariste d’ouverture de notre Pays quant à l’accueil des investisseurs en Mauritanie en général et dans la Zone franche de Nouadhibou en particulier, au regard des avantages fiscaux et autres que la Zone Franche offre aux investisseurs, dont 209 agréments d’entreprises ont déjà été enregistrées au niveau de son Guichet Unique.

La sécurité garantie aux personnes et à leur bien en Mauritanie, ainsi que l’assainissement de l’environnement juridique des affaires dans notre pays sont autant d’atouts attractifs pour les investisseurs qui savent que la Mauritanie recèle des richesses qui n’attendent que des partenariats win-win pour être mises en valeur.

La Zone Franche de Nouadhibou et ses potentialités économiques et le statut privilégié qu’elle offre aux investisseurs dans nombre de secteurs ont été largement détaillées par monsieur Sid’Ahmed Ould Cheikhna, le Directeur général de Développement de la Free Zone, durant sa présentation devant un public attentif et intéressé par la découverte de cette Zone Franche dont la proximité avec les marchés européens et américains n’est pas le moindre des atouts.

Loin s’en faut…En tant que port de pêche dans une des zones les plus poissonneuses du monde, Nouadhibou et l’Autorité de sa Zone Franche promettent aux investisseurs de mettre en place sous peu un pôle halieutique où leurs retours sur investissements seront garantis, au vu des conditions avantageuses que la free Zone leur procure…

Cet attrait de Nouadhibou est aussi valable dans le secteur du Tourisme écologique et sportif qui pourrait faire de Nouadhibou une destination qui comptera dans les années à venir dans le portefeuille des Tours opérateurs européens, dont certain écoutaient attentivement dans la salle les dispositions prometteuses mises en œuvre par le Gouvernement mauritanien pour les accueillir et leur ouvrir un nouveau marché face aux Iles Canaries qui elles ne disposent plus de ce statut de Zone franche qui avait permis à leur économie de décoller durant les décennies 60-70..

Après la Zone franche de Nouadhibou et ses potentialités prometteuses, c’était au tour de secteur des Mines, du Pétrole et de l’Energie de prendre le relai dans la présentation de l’état de l’économie nationale devant un parterre d’investisseurs privés et d’institutions financières parmi lesquelles on a compté la Banque mondiale, la Banque Européenne d’Investissement, entre autres.

Le ministre Mohamed Salem Ould Béchir a brièvement présenté la politique nationale en matière d’énergie ainsi que le portefeuille de projets que compte son secteur qui est on ne peut plus stratégique dans toute politique de développement.

En effet, sans énergie, sans électricité bon marché, point de développement, ni d’investissement. Le Gouvernement mauritanien a intégré cette donne ces dernières années et il s’est employé à résoudre cette équation, au point que notre « Pays est devenu un exportateur d’électricité » auprès des pays voisins, tels que le Sénégal et le Mali, a précisé le ministre.

Mohamed Salem Ould Béchir a donné la parole aux experts de son Département pour développer chacun en ce qui le concerne le sous-secteur dont il a la charge. Leurs présentations ont marqué l’auditoire par la clarté de leurs exposés et leur très haut niveau d’expertise.

C’est une fierté nationale que notre pays compte des ingénieurs d’un tel gabarit que ceux du Département des Mines et de l’Energie qui arrivent à briller dans ces contextes internationaux où la compétence se mérite, mais ne se décrète guère.

Notamment dans un secteur de pointe, tel que l’énergie qui connait une révolution au niveau mondial, notamment depuis l’avènement des énergies renouvelables, moins couteuses et moins polluantes.

La Mauritanie a accompli en peu de temps des progrès considérables dans le mixe énergétique, ce qui lui a valu d’être labellisée au sein de l’Exposition Universelle par l’ONG WAME – World Access to Modern Energie- qui a inscrit le pavillon mauritanien dans son circuit de visite des pays qui évoluent vers une offre d’énergie propre, solaire et éolienne.

Second secteur au programme de cette première Journée « portes ouvertes sur l’économie mauritanienne » à l’Expo Milano 2015, celui du Tourisme s’est singularisé par son offre variée tant en supports de communication qu’en « dattes fraîches » provenant de la guetna des oasis mauritaniennes dont le marketing a été incontestablement réalisé à cette occasion avec brio…

On le sait les villes anciennes de Mauritanie, le parc national du Banc d’Arguin et tant d’autres sites touristiques étaient des destinations prisées par les voyagistes européens. Madame Naha Mint Mouknass, la ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme s’est engagée solennellement à les faire de nouveau revenir dans ses oasis mauritaniennes qui sont aujourd’hui autant de havres de paix et de sérénité qu’elles l’étaient auparavant.

En effet, dira-t-elle, « notre territoire est aujourd’hui sécurisé et aucune personne ne peut y entrer an dehors des point d’accès officiels ouverts par les forces de sécurité et de défense ». La politique de sécurisation du territoire national est une priorité de la politique du Président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Fort de ses succès en matière de défense et de sécurisation, notre Pays devrait très prochainement accueillir les touristes dont l’impact est très positif dans la lutte contre la pauvreté, notamment eu niveau des régions de l’intérieur.

Après un copieux déjeuner offert aux participants sur la terrasse du pavillon de l’union européenne, les séances de BtoB, les face-à-face ont été tenues tant au niveau du pavillon de l’U.E. qu’au niveau du Pavillon mitoyen de l’Italie qui a hébergé l’un des conclaves… 22 BtoB ont été enregistrés par les rapporteurs de la Zone franche qui organise cette Journée.. Combien de ces BtoB seront fructueux et aboutiront à des partenariats? Seul l’avenir le dira…

La Mauritanie et la Zone Franche de Nouadhibou ont fait l’effort d’aller vers les autres et de leur montrer les potentialités de notre Pays ainsi que son esprit d’ouverture et les avantages d’y investir. Cet exercice est nécessaire à entreprendre et il faut profiter de toutes les occasions pour le faire, comme a dit Mohamed Ould DAF dans la lettre qui introduit la brochure en 3 langues –français, italien et anglais- que la Free Zone a distribué durant cette Journée dédiée à l’Investissement à l’expo Milano 2015.

En Marge de cette Journée :

La ministre de la Culture, invitée de la télévision RAI


Madame Hindou Mint Ainina a été invitée à une émission de la télévision RAI, la télévision nationale italienne. Durant cette interview enregistrée en plein air, dans la principale avenue de l’Exposition,

La ministre a eu le loisir d’expliquer aux téléspectateurs de la RAI ce que la Mauritanie présente durant cette exposition, ainsi que ses attentes. Un focus a été fait sur l’alimentation dans le désert et comment fait-on pour y développer une agriculture an dépit de la rareté de l’eau..

Les oasis, dira-t-elle sont un exemple vivant de notre capacité à vivre heureux dans notre désert. On se nourrit de dattes, de lait, de blé et d’orge qui poussent à l’ombre de nos palmiers depuis les temps les plus reculés de notre histoire…

Le ministre des Pêches avec les parlementaires européens :

Profitant de la présence le même jour à Milan du ministre mauritanien des Pêches, monsieur Nanni Ould Chrougha et d’une délégation de parlementaires européens, le Commissaire général du Pavillon de l’U.E. a eu la bonne idée de les faire rencontrer en marge de la Journée mauritanienne.

En charge par ailleurs du secteur des pêches au sein du parlement européen, le député européen a exprimé ses vœux de plein succès à l’Accord de pêche que la Mauritanie et la Commission viennent de signer très récemment à Nouakchott.

Ceci augure déjà d’un passage plus aisé au Parlement européen de ce nouvel Accord. Ce qui est de bon augure, surtout quand on se rappelle les vagues de protestation que le précédent Accord mort-né avait suscitée au sein de cette instance législative européenne…

Avec Cridem, comme si vous y étiez...
























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Bah Saleck
Commentaires : 0
Lus : 2191

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)