23-07-2015 16:12 - Mauritanie : augmentation de la taxation du riz importé pour favoriser la production locale

Mauritanie : augmentation de la taxation du riz importé pour favoriser la production locale

APA - La Mauritanie va revaloriser la taxation du riz importé afin de favoriser la production locale de cette denrée, a déclaré son ministre des Finances, Moktar Ould Jay, lors d’un point de presse mercredi soir à Nouakchott.

Un ajustement à la hausse du droit fiscal à l'importation (DFI) sur le riz importé sera opéré, a déclaré le ministre qui donnait les contours de la Loi des finances rectificative 2015 adoptée par le gouvernement le même jour.

‘'L'augmentation de la pression fiscale sur les importations de riz s'inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement visant à soutenir la production locale en riz et à accélérer le processus d'atteinte de l'autosuffisance alimentaire dans ce domaine'', a-t-il expliqué avant de rappeler que les statistiques nationales font état d'une couverture de l'ordre de 75% des besoins de la Mauritanie en riz.

Ould Jay a par ailleurs indiqué que la taxation des produits pétroliers sera, elle aussi, révisée à la hausse d'entre 18 et 20%.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, la Loi des finances rectificative pour l'année 2015 s'équilibre en recettes et dépenses à la somme de 439.392.200.000 ouguiya (1,32 milliard de dollars), soit une légère diminution par rapport au budget initial qui était de 441.108.478.0000 ouguiya (1,33 milliard de dollars).



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2307

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Ibiliss (H) 24/07/2015 01:48 X

    Mais la production locale est bon à nib! Relever les taxes est une manière de contraindre les pauvres à bouffer du n'importe quoi, eux, si déjà gavés!

  • ELBEDLY (H) 23/07/2015 19:20 X

    c'ette augmentation est une autre forme de privation et de et d'exclusion pour les plus pauvre comme sa etait le cas de automobile les mauritaniens quelque soit leur statut social ont droit a la qualité si l'état a réelement la volonté de cautioner la production locale elle n'a qu'a donner les terres aux cultuvateurs et soutenir financiairement leur action comme sa etais fais pour les hommes d'affaire

  • diopkarim (H) 23/07/2015 18:36 X

    Après avoir accaparé toutes les terres cultivables du walo. Du n'importe quoi. Les fruits du Maroc sont toujours importés au moments où certaines inconnues tentent récupérer quelques rares parcelles des walo-walo. Après la réussite de ces tentation, des taxes lourdes seront sûrement accrocher au fruits marocains. Et après ça les légumes joueront leur tours tout en passant par le même processus. Mauritanie ...... Du n'importe quoi ..