05-08-2015 09:54 - Terres de Boudiana : Le dossier a connu une issue heureuse, affirme Youssouf Ould Moussa, suppléant du député de Boghé

Terres de Boudiana : Le dossier a connu une issue heureuse, affirme Youssouf Ould Moussa, suppléant du député de Boghé

Le Calame - Selon des sources concordantes, le dossier des terres de Boudiana, dans l’arrondissement de Dar El Barka vient de connaître une issue heureuse.

Les populations et groupes politiques jusqu’ici réfractaires à l’exploitation de plusieurs hectares, attribués par le gouvernement mauritanien à des investisseurs saoudiens auraient été convaincus de l’"opportunité" de laisser démarrer le projet bloqué depuis quelque temps.

Selon notre source, c’est le résultat des efforts déployés par le suppléant du député de Boghé, Youssouf Ould Moussa et un groupe de cadres de l’arrondissement de Dar El Barka qui n’ont ménagé aucun effort pour convaincre les populations. Leurs arguments ?

L’exploitation de ces terres en jachère depuis bien longtemps pourrait contribuer à sortir les populations de la zone de la pauvreté, en offrant de nombreux avantages : production agricole régulière, emplois…Il s'y ajoute la rareté des pluies et l'absence de crues qui permettaient à ces populations d'exploiter ces terres.

Le groupe du suppléant a mis en garde contre les « agitateurs » qui ont réussi à semer le trouble dans les esprits des populations et perturbé le processus de mise en valeur ces terres par les bailleurs de fonds. Le groupe aura réussi également à persuader les populations que ces « agitateurs » ne disposent d’aucune propriété sur les terres en question donc aucun intérêt à voir leur mise en valeur.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3051

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • moukhabarat (F) 05/08/2015 13:06 X

    Félicitations à notre gouvernement car ce dossier n'est pas facile. ce projet fera un séisme au Sénégal où les toucouleurs accaparent les terres de la Vallée et en refusent l'accès aux investisseurs tant sénégalais qu'étrangers....

  • foutatoro (H) 05/08/2015 12:18 X

    Attention à l'arnaque. Jamais le système ne favorisera l'émergence d'un sud pour l’interet des habitants du sud.

  • doum (H) 05/08/2015 10:15 X

    Vendre ses terres que ses ancetres se sont battus bec et ongle pour les garder n'est jamais une solution. Mr le député vous a promis des choses dont lui seul est bénéficiaire: garder son poste par exemple. Ce projet n'est qu'une expropriation à l'image de ce font les colons juifs aux palestiniens en cis-Jordanie. Doit on être révolté par le deuxième cas et ne pas l’être pour le notre parce que cette injustice vient de musulmans riches. Je pense pas que ces terres appartiennent à cette génération plus qu'à celle qui va venir. J'ai appris par la pesse que ces saoudiens sont en train de mal traités des filles mauritaniens. Pensez vous une seconde qu'ils vous traiteraient bien. Je vous laisse méditer sur cette phrase : Ahmed Sékou Touré : «Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l'esclavage».