08-11-2015 06:00 - Chronologie très abrégée de la Mauritanie de 1993 à nous jours

Chronologie très abrégée de la Mauritanie de 1993 à nous jours

Le Calame - Paradoxe ' Habileté ' Mépris des régimes autoritaires :
La presse mauritanienne est sans doute la seule institution publique qui ne soit pas de façade. Les Mauritanides de l’admirable fondateur de notre journal l’attestent. L’Etat et la société, les diverses dictatures ont toléré depuis vingt-deux ans le talent et la liberté en fond et en forme

14 Juillet 1993
Premier numéro du Calame
21. 22 Janvier 1995
Nouvelles « émeutes du pain » ; pour la première fois depuis 1978, le président Moktar Ould Daddah sort de son silence

12 Décembre 1997
Seconde élection présidentielle pluraliste, le président sortant l’emporte une nouvelle fois ; Moktar Ould Daddah a appelé à son boycott
8-9 Juin 2003
Tentative de coup d’Etat militaire

15 Octobre 2003

Mort du président Moktar Ould Daddah au Val-de-Grâce à Paris ; ses mémoires paraissent le lendemain ; il est inhumé à Boutilimit le 18

7 Novembre 2003

Troisième élection présidentielle, pluraliste mais contestée, du colonel Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya l’emportant au premier tour sur Mohamed Khouna Ould Haïdalla, Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheir

4 Janvier. 13 Février 2005

Le procès des putschistes du 8 juin à Wad Naga tourne à la confusion du régime

4 Juin 2005

Le poste militaire de Lemgheity est attaqué par AQMI. Bilan : 15 militaires tués.

Consensus & transition

3 Août 2005

Profitant de ce que le chef de l’Etat assiste aux obsèques du roi Fahd d’Arabie, un Conseil militaire pour la justice et la démocratie, présidé par le colonel Ely Ould Mohamed Vall s’empare du pouvoir et entame un processus de transition démocratique

25. 29 Octobre 2005

Journées de concertation nationale : CMJD-société civile ; l’exercice des fonctions présidentielles est limité à deux mandats ; une commission électorale nationale indépendante (CENI) prend les attributions du Conseil constitutionnel pour organiser et juger les élections ; les membres du Conseil et du gouvernement ne sont pas éligibles aux prochains scrutins

25 Juin 2006

Referendum ratifiant les révisions de la Constitution du 20 Juillet 1991

24. 26 Février 2006

Démarrage de la production de pétrole : niveau initialement prévu 75.000 barils/jour ;

11 Novembre 2006

Les candidats indépendants se regroupent pour constituer un « groupe parlementaire indépendant », « une troisième voie centriste (qui) saura constituer un pôle de rechange par rapport aux pôles traditionnels qui ont choisi de camper sur leur ancien antagonisme »

Tentative démocratique

25 Mars 2007

Face à un demi-frère du président Moktar Ould Daddah, un des anciens ministres de celui-ci est élu à la tête du pays au deuxième tour d’un scrutin transparent et internationalement contrôlé

19 Avril 2007

Sidi Ould Cheikh Abdallahi prend ses fonctions de président de la République

29 Juin 2007

Analyse de la situation du pays par le président de la République et esprit de son mandat

3 Septembre 2007

Promulgation de la loi incriminant l’esclavage

20. 22 Novembre 2007

Journées nationales de concertation sur le passif humanitaire

24 Décembre 2007

Sur la route de l’Espoir, non loin d’Aleg, assassinat de quatre touristes français ; condamnations à mort le 25 Mai 2010

7 mai 2008

Changement de Premier ministre et entrée au gouvernement d’islamistes

2 Juillet 2008

Discours de crise du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, présentant le nouveau gouvernement que récuse une majorité parlementaire inspirée par les militaires

Le retour à la dictature

6 Août 2008

Répliquant à son limogeage, le général Mohamed Ould Abdel Aziz renverse et arrête le président légitime Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et se proclame président d’un Haut Conseil d’Etat ; inspiré par la résistance du président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, un Front national de défense de la démocratie s’institue et les manifestations contre la « rectification » du suffrage universel par les putschistes perdurent jusqu’à l’été suivant, tandis que « le chef de file de l’opposition démocratique » Ahmed Ould Daddah assure les « comprendre »

17 Septembre 2008

Attribué aux islamistes, mortel guet-apens pour 11 militaires non loin de Tourine

20 Octobre 2008

Ouverture à Paris des consultations avec l’Union européenne, selon l’article 96 du traité de Cotonou ; la France cautionne les putschistes

27 Décembre 2008. 5 Janvier 2009

« Etats-généraux de la démocratie » organisés par le Haut-Conseil d’Etat dont se désolidarise Ahmed Ould Daddah
15 Avril 2009

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz quitte l’armée et le Haut Conseil d’Etat pour se porter candidat à une élection présidentielle prévue pour se tenir le 6 Juin

28 Mai 2009 A Dakar, ouverture de négociations entre les trois « pôles » mauritaniens, dominées par la médiation française ; signature de l’accord le 1er Juin 2009 à Nouakchott qui impose la permanence d’un dialogue « inclusif » entre toutes les parties

26 Juin 2009

Démission du président Sidi Mohamed Ould Cheikh après avoir – pour la forme – signé la formation d’un gouvernement d’union nationale

18 Juillet 2009

Election présidentielle anticipée ; le général Mohamed Ould Abdel Aziz est élu dès le premier tour et le président de la CENI démissionne le soir du scrutin

26 Novembre 2009

Naissance de la Coordination de l’opposition démocratique, dont la plate-forme est publiée le 10 Décembre

19 Décembre 2009

Déclaration d’intention entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et la

Commission Européenne

25 Janvier 2010

L’Union européenne met fin à ses sanctions contre le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz

17 Avril 2010

Meeting de la Coordination de l’opposition démocratique réclamant le départ de Mohamed Ould Abdel Aziz

7 Mai 2010

Mémorandum de l’opposition

22. 23 Juin 2010

« Table ronde pour la Mauritanie » tenue à Bruxelles à l’initiative du gouvernement pour s’expliquer avec les bailleurs de fonds

24 Juillet 2010

Annonce de l’exécution de Michel Germaneau, à la suite d’un raid franco-mauritanien au Mali

12 Septembre 2010

Le RFD motive sa reconnaissance de l’élection présidentielle de 2009 par la menace terroriste

21 Novembre & 13 Décembre 2010

Le FONADH (Forum des organisations des droits de l’homme) dénonce la persistance des pratiques esclavagistes et les chefs de l’IRA sont arrêtés, notamment Biram Dah Ould Abeid

25 Février 2011

Aux blocs-manivelle de Nouakchott, début du mouvement protestataire de la jeunesse qui finit par retomber (communiqué du 2 Octobre 2011) en simple organisation civique proche du pouvoir

29 Juillet 2011

Conférence de presse de l’IRA empêchée

25 Août 2011

Les élections sénatoriales, législatives et municipales prévues respectivement le 25 Septembre et le 16 Octobre 2011 seront reportées

2 Septembre 2011

Plate-forme de l’initiative de résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie

17 Septembre – 19 Octobre 2011

Assises du dialogue national, auxquelles ne participe qu’une partie de l’opposition

27 Avril 2012

Autodafé de Biram Dah Ould Abeïd ; il est arrêté le 28

14 Février 2013

Considérable manifestation à Nouakchott contre le harcèlement du milliardaire Mohamed Ould Bouamatou
29 Avril 2013

Des représentants des F.L.A.M. reçus par Mohamed Ould Abdel Aziz

Automne 2013

Elections législatives et municipales boycottées par l’opposition

2 Janvier 2014

Arrestation de Mohamed Cheikh Ould Mohamed (caste des forgerons) pour avoir critiqué le système de caste et les inégalités qu’il engendre en Mauritanie ainsi que sa conformité avec certaines pratiques du temps du prophète Mohamed (PSL)

18 Janvier 2014

A Saint-Louis, rencontre entre l’IRA, TPMN et la Coalition de la Diaspora, pour une dynamique unitaire

19 Février 2014

La Coordination de l’opposition démocratique (COD) et l’AP conviennent d’un Forum national pour la démocratie et l’unité ; le boycott de l’élection présidentielle est décidé

21 Juin 2014

Réélection présidentielle en un seul tour de Mohamed Ould Abdel Aziz, à qui s’oppose principalement Biram Dah Ould Abeid et 44% d’abstentions

10 Décembre 2014

Manifestation et analyse de la gabegie par le FNDU

13 Décembre 2014

A l’initiative du gouvernement, prêche dans les mosquées contre l’esclavagisme

24 Décembre 2014

Mohamed Cheikh Ould Mohamed condamné à mort pour « apostasie »

26 Décembre 2014

A Rosso, ouverture du procès des abolitionnistes, détenus depuis le 11 Novembre

31 Janvier 2015

Appel de personnalités originaires de la vallée du Fleuve, demandant la mise en place de cinq garde-fous

20 Août 2015

Confirmation en appel à Aleg des peines de prison auxquelles ont été condamnés Biram Dah Ould Abeid et ses compagnons le 15 Janvier « pour appartenance à une organisation non reconnue » et « rébellion »

7 Septembre 2015

Délibération du conseil d’administration de la Société nationale industrielle et minière (SNIM ayant notamment recueilli les actifs de Miferma) sur son éventuelle mise en vente





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1722

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • sybasarr (H) 08/11/2015 09:59 X

    Pour cet auteur de 1993 a present, c'est Moktar Ould Daddah qui est la principale personnalite de l'Etat mauritanien. Cet abrege est trop oriente, de mauvaise foi et falsificateur,... Le chaos a regne dans ce pays de racisme, d'esclavage et royaume des injustices sociales, terreau des revendication des populations marginalises et discriminees. Morrr cette vision sectaire et partisane.

  • Gorkovitch (H) 08/11/2015 08:56 X

    Comme c'est une chronologie très très très abrégée, il fallait commencer dès la Loi cadre, ainsi vous n'aurez pas à occulter les années de BRAISE (1986-1992). Où bien pour vous c'est un "TROU BLANC" dans l'Histoire du Pays???