22-11-2015 13:51 - Réflexions sur le passé : Berbérité et Nous

Réflexions sur le passé : Berbérité et Nous

Adrar-Info - Il ne s’agit pas ici de déficeler les amalgames entretenus autour de la lecture que nous faisons de notre passé ni l’adéquation de celle-ci avec les « symboles physiques historiques figés » qui nous caractérisent mais d’apporter une modeste contribution au débat en cours.

Les populations qui habitaient le Sahel (dont la Mauritanie fait partie), avant l’invasion arabe étaient semble-t-il, majoritairement berbères. Ils avaient marqué leur passage sur ces terres, par des tatouages et symboles physiques indélébiles qui se traduisent par leur culture spécifique, leur caractère humain , ainsi que les noms qu’ils ont donné aux montagnes, oueds, routes, puits, plantes, tribus etc..

Les échanges communicatifs entre eux et les conquérants venus d’Arabie vers le XIVème siècle, ont enfanté un nouveau langage : Le Hassaniya , parlé aujourd’hui par la majorité des Mauritaniens mais constitué à plus de 80% de termes berbères.

En passant , en effet, attentivement en revue la plupart des mots Hassaniya , on constate facilement que :

La plupart des lieux et repères géographiques portent des noms berbères tels : Atomay, Aghweinit, N’varech,Tabrenkout, Idini, Djowk,Timbedgha …..

Il en est de même pour les villes importantes comme : Chinguetti ,Tidjikja, Nouadhibou, Nouakchott, Kiffa ,Tichitt, Oualata …..

Pareil pour les régions administratives : Tiris Zemmour, Adrar, Inchiri, Nouadhibou, Tagant, Guidimagha (montagne de Maka)…

90% des noms d’ustensiles et outils de servitude anciennement usuels sont berbères : Chikwa, Berrad, Tezaya, Tadit, Gadoum, El mouss…

C’est aussi le cas des instruments de musique : Tidinit, Ardine, Etbol, Debouss, Iguiw….

Au niveau des tribus , une quinzaine seulement d’entre elles, portent des appellations arabes en ce sens qu’elles commencent par le terme « Ewlad ».

Toutes les autres tribus se caractérisent par des préfixes berbères.

Exemples ( les lieux, plantes ou instruments sont donnés pour ne pas citer nommément les tribus) : AGH ou AIT (Agh-nemritt, Agh-chowrguitt), TEN, TA, TE,TI (Ten-tekratt, Tei-chitt,Ti-dinit ) ; ID, IDE, IDA (Id-ini, Ide-mlane)

Pourquoi donc, certains Mauritaniens tiennent-ils tant aujourd’hui, à effacer de l’histoire leur berbérité ?

Les maîtres des lieux d’antan avaient déjà essayé en vain. Ils n’y sont pas arrivés, malgré qu’ils se fussent autoproclamés : « 3’rab » (3arbi au singulier) qui signifie en Hassaniya : guerrier ou de souche arabe et « Bi9an » (Bidhani au singulier) qui veut dire : race blanche, cultivant dans la mémoire collective la négation de la majorité des populations de l’époque (les non guerriers et les non blancs).

Ceci dit, il n’en demeure pas moins que le « Trab El Bi9an » (terre des Hassanophones) est certes un espace culturel très vivant dans lequel se reconnaissent les populations du sahel, de la Saguiet El Hamra jusqu’au Niger.

De là, à vouloir s’en armer pour gommer les origines berbères des Mauritaniens serait un peu trop. L’histoire est têtue. Ses enregistrements ne s’usent pas : La toponymie, l’aspect humain, la culture de la plupart des Mauritaniens sont teintés de berbérité quoi qu’on dise.

Qu’y’a-t-il de mal en cela ? Après tout, Nous sommes tous d’Adam et Eve.

Ely Salem khayar



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1922

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • MOKTUSS (H) 23/11/2015 09:48 X

    Avec mon grand respect a l'éditeur de l'article, mais cela nous avance en quoi? S.V.P, nous avions besoins de vos talentueuses plumes pour faire avancer les choses dans pays. Donner nous des idées constructives, éduquer nos politiciens et cultiver nos concitoyens. Merci

  • mdmdlemine (H) 22/11/2015 23:35 X

    la toile est infestée de croutes, d'ignorants, de confus, qui comprenent tout à l'envers et qui se passionnent plus pour la critique virulente qu'objective. C'est là un constat incontestable argumenté par Ely Salem qui ne fait que confirmer la descendance berbere des maures qui continuent encore de parler la langue de leurs ancetres malgré des mutations dues à fait que des sociètés aux cultures diverses se sont "embrassées" (brassage) conduisant à des séquelles culturelles qsui ne trompent pas

  • Ibiliss (H) 22/11/2015 23:15 X

    Ne cherchez pas trop loin! C'est l'ingratitude et le besoin de faire peau neuve qui nous fabriquent des renégats, un type d'individu léger, frivole, ne croyant en rien! C'est le prix à payer, lequel vient de la malédiction des ancêtres trahis!

  • abraham (H) 22/11/2015 15:08 X

    Voici ce qui peut être considéré comme de la fabrication de l'histoire: que fait on des noirs(probablement des Séreres) qui y'étaient depuis le néolithique? Comme vous le dites si bien , les faits sont têtus. Je vous conseille de revoir les peintures rupestres qui pilulent dans le désert de ce qui est devenu par la force et la domination,la Mauritanie.

  • Bounana (H) 22/11/2015 14:29 X

    Vous êtes très fort. 80% des mots hassaniya sont d'origine berbère ? C'est non seulement faux mais franchement aberrant. D'où tenez vous ce pourcentage ? Il y'a certes des berbères parmi nous et beaucoup de métissage, cela va de soi. Le Hassaniya est presque pure arabe. Presque.