19-12-2015 22:30 - Lo Gourmo : Notre camarade Houbab fait l'objet d'une véritable cabale

Lo Gourmo : Notre camarade Houbab fait l'objet d'une véritable cabale

Lo Gourmo - Notre camarade Houbab, responsable à l'organisation de l'UFP fait l'objet d'une véritable cabale suivant le même schéma d'intoxication à la Goebels: "Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose".

Le texte accusateur,anonyme et paru dans le site CRIDEM a fait le buzz, en raison bien sûr de l'exceptionnelle qualité du personnage et de son rôle de farouche opposant politique de la première heure, de l'époque du premier régime civil du pays, à nos jours ( sa dernière arrestation pour cause de soutien ferme à la lutte des habitants d'un quartier populaire de Nouakchott, date de l'année dernière!). Que dit ce papier accusateur (vengeur?)?

Que Houbab aurait avoué avoir été un agent du F.Polisario contre l'armée mauritanienne en pleine guerre du Sahara. Ni plus ni moins. Sauf que d'abord, à lecture de l'"article" le journaliste anonyme ne cite nulle part le concerné! Aucun passage. Pas un mot avec quelque guillemet que ce soit. Rien. Et pour cause.

L'anonyme a voulu par un titre racoleur, convaincre de son accusation sans avoir à l'appuyer sur quoi que ce soit. C'est la nouvelle mode journalistique qui fait fureur à Nouakchott et qui permet de faire pendre qui on veut, sans perdre une minute de son précieux temps, consacré plus utilement au peshmerguisme effréné.

Le texte du discours de Houbab, envoyé par l'UFP pour la représenter lors du Congrès de début décembre du F. Polisario est disponible dans son intégralité. Les "contacts" auxquels il est fait mention entre les cadres (civils et militaires du Front ) et les dirigeants clandestins du MND étaient intenses.

C'était en 1973, le MND était un vaste mouvement révolutionnaire qui était le premier soutien politique du Front qui venait de naître et dont certains des dirigeants étaient d'ailleurs des cadres de grande valeur du MND qu'ils ont dû quitter à cette époque pour se consacrer à la tâche de libération nationale alors en pleine expansion dans les dernières colonies européennes en Afrique ( Guinée Bissau, Cap Vert, Mozambique, Angola etc.).

Ce que le journaliste anonyme n'a pas lu ou voulu comprendre, c'était que les contacts de Houbab avec les patriotes sahrouis se déroulaient en pleine occupation espagnole.

Ce n'était pas encore l'injuste guerre d'occupation du Sahara menée par les troupes mauritaniennes et marocaines. C'est ce point d'histoire que Houbab rappelait dans son discours en tant que représentant de l'UFP, en grande partie héritière du MND historique.

Peut-être est-ce à ce moment précis que notre journaliste anonyme s'est réveillé et à capté (sans la date!) l'épisode des contacts entre les deux organisations. C'était en 1973 et non en 1974-75. Le problème de la diffamation est que plus c'est gros et plus ça retient l'attention et ça passe. Cela ne grandit pas le journalisme!

Lo Gourmo
logourmo@hotmail.com



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Lo Gourmo
Commentaires : 7
Lus : 2143

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • medkankossa (H) 20/12/2015 18:04 X

    ndjamdi vous verrez dans le site de l'ufp "ufpweb.org" le point de vu du MND sur la question nationale dans les documents annexes rédigé en 79 et vous saurez que défendre une nationalité et faire du folklore sont différents

  • medkankossa (H) 20/12/2015 17:23 X

    ndjamdi ! pour ne pas agir comme celui qui a attaqué gratuitement houbab je vous lance un défi de me produire un document autentique du MND demandant aux négroafricains de "taire leurs revendications de liberté" .

  • ndjamdi (H) 20/12/2015 10:00 X

    J'aimerais bien que notre chers Pr nous explique pourquoi pendant que MND demander aux noirs mauritaniens de taire leurs revendications de liberté ils en défendaient d'autres ? ma curiosités s'accentue

  • abma (H) 20/12/2015 09:19 X

    Qui peut croire à ces allégations, de mensonges de caniveaux ? Mohamed Ould Houbab, par le passé Un militant d'un mouvement (MND) connu de tous pour son patriotisme son attachement indéfectible à la justice et l'égalité entre les différentes composantes nationales et à l'unité nationale, puis militant d’un parti (UFP) qui a toujours travailler dans le même créneau. Qui peut donc soupçonner ce militant à un seul instant d'espionnage ou d'avoir tenu des propos racistes ? Il est très probable que ces accusations de bas échelles proviennent des milieux d’infiltrés dans le pays, de puissances étrangères qui ne supportent pas le soutien indéfectible de l'UFP à la cause juste du peuple Sharaoui. En réalité ce n’est pas ce militant dévoué pour la défense des causes justes qui est visé, mais son parti l’UFP qui dérange les pouvoirs autocratiques à Mauritanie et ailleurs. Mais que tous comprennent, le chien aboie la caravane passe. Ce ne sont certainement pas ces calomnies qui peuvent impressionner un parti comme l’UFP.

  • abouth (H) 20/12/2015 08:49 X

    In Mauritania, we all are «colored people» or “mixed-raced ones”, this is a real chance; the debate over the “skin color” is unworthy; what we really need in this country is an élite which is able to unify our citizens around ideas (ideals) like: freedom, democracy, work well done and accountability. For all those who still think in terms of tribes, ethnics and racism, I suggest they return to their remote tents or villages and let Mauritania advance, on the path of peace and progress, with president Aziz…

  • mdmdlemine (H) 19/12/2015 23:39 X

    nous déconseillons aux médias d'éviter des choses non authentifiées. Mais cela présente un gros risque face aux sites qui écrivent tout suivant leurs pulsions politiques, sans que les victimes sans perçoivent. Je crois que pour le cas de Cridem, il suscité en reprenant une info rapportée à la source à apporter le vrai démenti, le droit de réponse ainsi qu'à provoquer un élan de solidarité et de blanchiment politique de Habab et de l'UFP d'accusations gratuites. Supposons que cridem n'aurait traduit. Alors l'information restée fausse resterait-elle et pourrait ne pas faire l'objet de la même riposte médiatique en étant republié sur cridem dont la responsabilité n'est pas mise een question Un cas pareil c'était passé l'année dernière avec Ould Dahi qui s'est vertement pris à des communautés mauritaniennes en langue arabe. La bourde allait passée inaperçue et impunie avant d'être rapportée par cridem suscitant une vive indignation et du laisser-aller de ce genre de liberté qui sape les fondements de l'unité nationale Je crois que Habab s'est plus bien défendu et a montrer qu'on cherchait plutot à l'embarrasser ainsi que son parti Chose qui n'aurait pas été possible, puisque l'élan de solidarité dont l'homme a jouit est plus francphone qu'arabophone

  • Moutalli (H) 19/12/2015 23:37 X

    Etes-vous sûr, Professeur Lo, que Goebbels n'a pas dit "calomniez" au lieu de "mentez"?