24-12-2015 19:30 - Un geste de compassion et de grandeur

Un geste de compassion et de grandeur

L'Authentique - En allant présenter ses condoléances aux parents du journalistes Cheikh Oumar N’Diaye, décédé en même temps que son fils dans un accident de la circulation, le président Mohamed Ould Abdel Aziz nous donne une admirable leçon d’humilité et de compassion.

Ce geste de grande portée symbolique et religieuse mérite d’être souligné. Peut-être faut-il rappeler que la compassion est cette vertu par laquelle un individu est porté à percevoir et ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier.

Ce sentiment profondément humain est une notion essentielle dans l’islam puisque liée à deux de ses cinq piliers, à savoir la zakat et le jeune du ramadan. Elle nous renvoie au concept de Rahma, qui est justement le nom de l’ONG que dirigeait Ahmed Ould

Abdel Aziz (Rahim hou ALLAH).

En effectuant ce déplacement seul et sans escorte, Mohamed Ould Abdel Aziz a voulu signifier que c’est l’homme et non le président de la République qui agissait. Il a ainsi fait preuve d’humilité, cette racine mère de toutes les vertus.

Si le mérite et la grandeur d’un homme ne se mesurent qu’à ses actes, osons affirmer que le geste posé par le président Mohamed Ould Abdel Aziz (lui-même éprouvé par le sort) dénote d’une vrai grandeur d’âme, laquelle est dit-on dans la bienfaisance.

Je ne voudrai pas terminer sans présenter mes condoléances aux deux familles en formulant le vœu qu’Allah accueille les disparus dans son saint paradis. Je souhaite également un prompt rétablissement aux blessés de l’accident.

Capitaine (ER) Leytou Ould Said



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 7224

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • faanduniamoko (H) 25/12/2015 11:15 X

    Soyons sérieux allez présenter ses condoléances à la famille qui a perdu son fils dans les activités de l'ONG qu'il a créé et qui était pilotée par son fils ,'a rien d'extraordinaire! C'est le contraire qui aurait paru saugrenu et inhumain! Et puis, on sait bien que derrière chaque fondation adossée à un Président (présidée par son épouse ou son fils) il y a tjrs un dessein politique: susciter et attirer des opinions sympathiques vers soi! Alors chers compatriote essayez de voir plus loin que l'acte posé par l'homme politique! Ela-l- hag!

  • abdallahi tourad (H) 24/12/2015 22:28 X

    Aziz est un Homme humain, religieux et sincère

  • nabuchodonosor (H) 24/12/2015 21:41 X

    La citation de Mark Brinton :« La valeur d'un homme ne se mesure pas à son argent, son statut ou ses possessions. La valeur d'un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance et sa maturité. » trouve tout son sens dans cet acte du Président de la République. Mohamed Ould Abdelaziz, en dehors de ses activités politiques, prouve chaque jour qu’il est un nationaliste hors pair, un humaniste convaincu et un musulman accompli. Qu’il trouve ici, le soutien et la compassion de toute la nation soudée dans ce moment difficile. Inna Lillahi We Inna Ileyhi Rajioune !

  • LeBaolbaol Tigui (H) 24/12/2015 21:33 X

    Un très joli geste , que Dieu les accueille au paradis....La vie finalement est fondamentalement insignifiante.....Des jeunes à la fleur de l'age...

  • synthetiseur (H) 24/12/2015 21:23 X

    Oui c'est le vrai visage de Mohamed Ould Abdel Aziz pour ceux qui en doutaient;il est d'une générosité de cœur et d'une magnanimité rares; malheureusement ses détracteurs politiques ont toujours voulu montrer le contraire profitant de la discrétion, de l'humilité de l'homme qui n'a jamais étalé au grand jour ses multiples gestes et attitudes de grandeur préférant s'en remettre uniquement à sa relation directe avec Allah le tout puissant. Qu'Allah lui accorde longue vie et l'aide à surpasser ces moments douloureux.

  • abouth (H) 24/12/2015 20:53 X

    Une humilité exemplaire et un stoïcisme rare, font du président Aziz un homme exceptionnellement empathique. Le président Aziz a eu à le prouver dignement de par le passé, il le prouve tout aussi dignement aujourd'hui; le pays sera toujours entre de bonnes mains, tant que cet homme présidera à ses destinées.

  • abma (H) 24/12/2015 20:28 X

    La disparition tragique de deux jeunes à fleur de l'âge ne peut qu'émouvoir tout être qui a un grain d'humanité. Donc nous souhaitons Qu'Allah les accueillent dans son Paradis et Amine. Cependant cette situation tragique ne peut pas être une occasion d'exagérations où de jouer en laudateur. Ould Abdel Aziz n'a fait que son devoir, devoir d'être normal normal qui se trouve dans une telle situation. Ndiaye Cheikh était accompagnateur son fils, malheureusement cette événement tragique survient, il serait surprenant et incompréhensible que Ould Abdel Aziz de surcroit président de la république n'aille présenter ses condoléances à cette famille en souffrance malgré sa propre douleur. Donc il faut arrêter de lancer des fleurs inutiles surtout dans de pareille circonstance.