09-01-2016 23:15 - Crise Arabie Saoudite-Iran : Pourquoi le monde musulman s’est solidarisé avec Ryad ?

Crise Arabie Saoudite-Iran : Pourquoi le monde musulman s’est solidarisé avec Ryad ?

APA - Il est évident que la colère manifestée par l’Iran suite à l’exécution de Nimr Baqer Al-Nimer samedi dernier pour des activités liées au terrorisme, et la mobilisation de la rue contre la représentation diplomatique de l’Arabie Saoudite, découleraient d’une conception iranienne que tous les Chiites du monde sont citoyens iraniens.

Une logique extrêmement dangereuse même pour tout pays abritant sur son sol une minorité chiite. Il va sans dire que tout Etat est dans l’obligation de s’incliner devant le principe sacro-saint de la non-ingérence dans les affaires intérieures de ses semblables.

En politique, la souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle de toute forme d’organisation politique légitime. Son détenteur, l’Etat, n’est soumis à aucune autorité ni au plan interne ni au plan externe.

Une définition que le jurisconsulte et théoricien politique français, Jean Bodin avait corroboré, il y a déjà plus de trois siècles, en affirmant que « l’Etat souverain n’a véritablement d’ordre à recevoir, ni directement, ni indirectement de qui que ce soit. Il est donc indépendant et jouit d’une liberté de décision pleine et entière ».

Il est judicieux de la sagesse que l’Arabie Saoudite, rejette l’immixtion de l’Iran dans ses affaires internes et condamne vigoureusement l’attaque dont ont fait l’objet son ambassade à Téhéran et son consulat à Meschhad, en violation des accords de Genève qui consacrent la protection absolue des missions diplomatiques.

Certes, l’exécution de Nimr, après une analyse pondérée et non partisane des mobiles avancés par l’Arabie Saoudite, enlève tout argument aux prétentions iraniennes. C’est un acte qui relève, bel et bien, de la souveraineté de ce pays arabe.

Nimr n’était pas un simple érudit ou un intellectuel, exprimant des points de vue personnels, mais un activiste mobilisateur de la minorité chiite en Arabie Saoudite pour se soulever et créer un front rebelle et une base arrière pour l’idéologie iranienne à l’image de celle du Hezbollah au Liban, El Hachd Echaabi en Irak ou encore les Houthis au Yémen.

Il avait constitué le modèle conçu par l’Iran, à l’intérieur de l’Arabie Saoudite, pour consacrer ses ambitions qui menacent l’existence même du royaume.

Force est de constater que par l’exécution de ces 47 personnes, dont Nimr pour des activités liées au terrorisme, le régime saoudien voulait passer des messages politiques importants.

Primo le royaume est résolument décidé à s’attaquer aux tentatives de l’Iran d’interférer dans les affaires intérieurs des pays arabes. Secundo, il temps de dévoiler au grand jour les visées hégémoniques de l’Iran dans la région du Moyen-Orient notamment après l’accord conclu avec Washington sur son dossier nucléaire.

Deux raisons convaincantes que l’Arabie Saoudite veut légitimement défendre et faire valoir dans son bras de fer avec l’Iran. Pour y parvenir, le royaume compte énormément sur les pays épris de paix et pour lesquels la primauté de droit est une question sacrée et intangible.

Déjà plusieurs pays ont manifesté leur solidarité avec l’Arabie Saoudite en rompant leurs relations diplomatiques avec Téhéran. D’autres soutiens à Ryad sont attendus eu égard aux liens de coopération forts et solides que le Royaume entretient avec la majorité des pays du globe.

Pour rappel, Nimr Al-Nimr fait partie des 47 personnes exécutées en Arabie Saoudite samedi pour des activités liées au terrorisme, une situation qui a déclenché des protestations violentes en Iran avec la mise en feu de l’immeuble abritant l’ambassade d’Arabie saoudite à Téhéran.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Starafrica
Commentaires : 4
Lus : 1907

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Ndiamndi (H) 03/02/2016 20:03 X

    Je ne solidarise pas avec l'Arabie Saoudite, et je ne solidariserai pas avec l’Arabie Saoudite. Et pourtant, je suis musulman, et je fais partie du monde musulman. Si je dois solidariser, je solidariserai plutôt avec l'IRAN. Pourquoi? Parce que l'Arabie Saoudite est en train de commettre le GENOCIDE contre les musulmans de Yémen. Et AUCUN pays musulman ne solidarise avec le peuple du Yémen. Pourquoi pas?

  • lass77 (H) 14/01/2016 18:16 X

    Qui s'en est pris au prophete ? Certainement pas ce Nimr . L'aveuglement et le suivisme des certains dirigeants musulmans à l'endroit de l'Arabie Saoudite sont l'effet de l'etat actuel des musulmans dans le monde qui se caracterise par les fitnas , l'hypocrisie , les corruptions massives etc... Je note que les Saouds n'ont qu'une diplomatie du chéquier ce qui est le symbole de la corruption. Quels sont les pays qui ont soi-disant tourné le dos à L'iran ? Somalie , Soudan , Djibouti etc... c'est le monde à l'envers.

  • Paykah (H) 10/01/2016 17:29 X

    L' Arabie saoudite , en exécutant nimr savait bien le contexte conflictuel que voilà. Cependant , est-il juste et moralement acceptable , qu' au nom d'une géopolitique qui n'a comme objectif que satisfaire un vice égoïste, d'ôter la vie d'un homme.

  • Fr (H) 10/01/2016 08:13 X

    Tout individu, qu'il se proclame musulman ou non musulman, qui s'en prend au Prophète, Salut et Paix sur Lui,ou à ses Khoulefa ou à ses épouses, mérite la mort et tout gouvernement gouvernement musulman ou épris de paix tout court, qui se trouve sur son sol a le devoir de le juger correctement et si la cour le condamne à mort, le pouvoir exécutif doit exécuter la sentence sans retard.