05-02-2016 00:30 - Les Syriens quittent Nouakchott

Les Syriens quittent Nouakchott

L'Authentique - La colonie syrienne qui se trouve depuis près de deux ans à Nouakchott, est en tain de quitter cette ville. Depuis quelques semaines, les syriens sont de moins en moins nombreux à Nouakchott comme à l’intérieur du pays. Arrivés en Mauritanie en 2012 , ils sont en train de quitter le pays. Par vagues de 20 à trente personnes, ils ont été en effet signalés dans différents postes frontières sud et sud-est de la Mauritanie, ces dernières semaines.

Conduits en Mauritanie en 2012 dans le cadre d’une opération d’assistance humanitaire lancée par la Ligue arabe, ils étaient 2500 ressortissants syriens. Aujourd’hui, ils ne seraient plus qu’un millier. Et au vu de l’impressionnant flux migratoire qu’ils organisent ces dernières semaines, ce chiffre pourrait bien chuter !

Les Syriens qui avaient été acheminés en Mauritanie, loin de la guerre qui ravage leur pays nourriraient en effet des regrets face au sort réservé à ceux de leurs compatriotes qui avaient décidé de rester au pays et qui par la suite, ont découvert le chemin de l’exil qui mène vers l’Europe.

En fait, selon nombre d’entre eux, la Mauritanie est loin de devenir l’eldorado qu’ils s’imaginaient !... Arrivés à Nouakchott en 2012, ils avaient été installés dans des tentes de fortune sur l’immense espace de la Foire de la capitale, avec comme appui, une aide financière de 4000 UM/ jour. Très tôt, ils ont quitté les lieux qui ne répondait selon eux pas à leurs attentes.

A juste titre, puisque dehors, dans les rues, la fortune s’ouvrait à eux. Du fait de leur situation de migrant et provenant d’un pays arabe considéré comme un repère spirituel et culturel, ils ont très vite été adoptés par les Mauritaniens qui ne calculaient pas quand il s’agissait de leur offrir de la charité !

Et c’est ainsi que tous les migrants syriens de Mauritanie devaient s’adonner à la mendicité. Dans les carrefours, aux feux de stop, dans les administrations, dans les mosquées, la fortune s’offrait à eux en quantité ! Finalement, ils semblaient bien être à l’aise et commenceraient même à imaginer la perspective d’un séjour permanent en Mauritanie.

Amis c’était sans compter avec la ruée de leurs compatriotes vers l’Europe et surtout, l’accueil enthousiaste et solidaire qui leur a été réservé par des pays comme l’Allemagne et plus, au Canada ! Manifestement, les opportunités offertes outre frontières africaines étaient nettement meilleures que celles qui leur sont réservées !

C’est ainsi que nombre d’entre eux – les jeunes surtout- ont décidé de plier bagages. Pour tous, la porte de l’occident est au Mali proche. Ne craignant pas d’être la cible de terroristes qui circulent dans la sous région du fait de leur appartenance ethnique, ils savent qu’ils pourraient bien s’y déplacer sans danger et se diriger vers l’Algérie, Libye et la Tunisie. D’un de ces pays, ils pourraient, grâce à leurs économies, se faire aider de réseaux de conduite vers l’Europe.

Trajet

« De la Mauritanie, ils viennent par cars jusqu’à Bamako, et de Bamako, jusqu’ici à Gao, puis ils continuent vers l’Algérie. Ce sont des groupes composés d’hommes, de femmes et d’enfants », a expliqué Oscar Safari, le chef à Gao de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). « Nous les logeons et leur donnons à manger.

Chaque fois, nous leur montrons les dangers de la route sur laquelle ils s’engagent, voire si nous pouvions les dissuader. Chaque fois, ils décident de repartir. »
Même son de cloche au niveau des postes frontières de la Mauritanie où les gendarmes mauritaniens tentent de les dissuader, mais c’est chaque fois un échec.

MOMS



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 4246

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • lass77 (H) 05/02/2016 16:28 X

    @beydutam@ C'est extrêmement vrai. On a meme distribué les piéces d'etat civil Mauritaniens aux Syriens ça ne les attire pas puisque c'est leur patrie qui les intéresse. Franchement ce n'est pas une rigolade , ceux qui cautionnent les injustices , les moqueries , les Fitnas sur les autres uniquement parce qu'ils sont differents doivent réflechir de cesser leur dessein. J'ai toujours dit que le sort des Syriens actuel peut arriver à tous les peuples notamment musulmans. C'est quand meme indigne que des Syriens traversent la mer égée au peril de leur vie ou jusqu'à la Mauritanie alors que les pays du Golfe riches se moquent d'eux.

  • sallabarry (H) 05/02/2016 13:27 X

    BEYDUTAM on peu débattre des sujets pour trouver des solutions ou s'opposer a une action ou des décisions politique mais ne jamais critiquè son pays au contraire lui offrir sa vie pour défendre sa souveraineté et son honneur

  • sallabarry (H) 05/02/2016 13:23 X

    beydutam soyez un peu responsable et cessez de critiquer ce pays qui vous a tout donnè si la nation traverse ce genre de problème c'est a cause des politiciens pas de la Mauritanie qui est notre pays et nous en sommes fiers

  • mohamed w.l (H) 05/02/2016 10:21 X

    beydutam ET MALHEUREUSEMENT sa ne te fera pas sortir de ton cas de complexe d infériorité lol

  • beydutam (H) 05/02/2016 01:39 X

    Ils sont découragés parce qu'ils ont constaté que la Mauritanie n'est pas un pays arabe comme le chante certains. Ils ont été floués.