20-02-2016 23:15 - PHOTOS. Deuxième édition du African Culture Festival, un pari réussi!

PHOTOS. Deuxième édition du African Culture Festival, un pari réussi!

Kassataya - C'est dans la grande salle du Centre Culturel Jacques Franck que les mélomanes se sont donnés rendez-vous ce vendredi 12 février 2016.

Venu des quatre coins de Bruxelles, le public a apprécié les prestations des artistes africains venus se produire pour l'occasion de l’African Culture Festival.

D'emblée le voyage était alléchant, tant le Hoddu (instrument traditionnel Peul à trois cordes) joué par le virtuose Daouda Thiam, a pénétré l'esprit des mélomanes.

Un vent du sahel et la douceur de la forêt flotta dans la salle pendant que Daouda Thiam entonnait quelques mélodies traditionnelles chantée en chœur avec le public.

Cette prestation a été suivie par un défilé de mode traditionnel fortement apprécié par un public qui en demandait encore.

Après ces prestations traditionnelles, le rythme est monté en puissance avec la prestation de Brahim Fall alias Waraba qui de par son talent et son sens du rythme a fait danser la salle.

C'est dans cette ambiance à couper le souffle que se sont succédé sur scène Roi Hems (Hambourg), Diam Min Tekki (Liège) et Futanke (Paris). Chacun de ses artistes a assuré un spectacle digne d'un festival ponctué de messages politiques ou sociétales.

La ferveur a atteint son paroxysme avec les notes de Soldier Hems (organisateur du festival) qui dès son introduction en a capella s'insurgea contre les guerres religieuses avant d'entonner sa mythique chanson YAYO (chanson dédiée aux mamans) ou DANIDOO (Immigration).

Aux rythmes du Reggae, Mbalax Salsa, les spectateurs se sont déhancher sur scène.

Ce festival qui en est à sa deuxième édition a été clôturé par l'international Baye Fall, Jupiter Diop.

Au rythme d'un reggae entrecoupé de Zikr, l'artiste au dread locks a magnifié la grandeur du mouridisme.

L'initiateur de ce festival Hamady Diop alias Soldier Hems, promet pour l'année prochaine un festival beaucoup plus ambitieux.

Il travaillerait déjà avec son équipe pour un festival des Blues d'Afrique à Bruxelles.

Diallo Saidou

Kassataya

19/02/2016





Avec Cridem, comme si vous y étiez...
































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1934

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)