24-03-2016 11:11 - VIDÉO. "Tuer pour tuer" au nom de l’Islam, ce n’est pas un argument pour commettre des attentats (imam Sarr)

VIDÉO.

L’Imam Abdoulaye Sarr a martelé mardi soir sur la télévision privée mauritanienne Chinguitti TV que "tuer pour tuer" au nom de l’Islam n’était pas un argument pour commettre des attentats, faisant allusion aux attentats de Paris et de Bruxelles.

Aujourd’hui, l’amalgame qui se fait : c’est que les gens ne font pas la part des choses entre l’Islam en tant qu’entité, en tant que civilisation et ce que les musulmans font. Il faut faire la part des choses, a précisé M. Sarr lors de l’émission "Opinion" animée par Mamoudou Baïdy Gaye.

Si un musulman vole, on ne peut pas le justifier islamiquement. Si un musulman tue, on ne peut pas (non plus) le justifier islamiquement. Donc, si, on fait la part de ces choses, il n’y aura pas d’amalgame, a expliqué Abdoulaye Sarr, imam de la mosquée El Khayr situé à Basra, dans la banlieue nouakchottoise.

Face à la stigmatisation, "ce sont aux musulmans de prouver aux gens que si, une brebis galeuse fait quelque chose, ça la concerne. Aujourd’hui, quand un jeune musulman fait un attentat, les gens vont indexer l’Islam par ignorance", a dit M. Sarr estimant aussi que "les imams ont une part de responsabilité de dire aux gens la vérité, de dire ce qui est correct et ce qui ne l’est pas" pour démêler la part d’amalgame sur l’Islam.

Par Babacar Baye NDIAYE

©Cridem 2016

----------------------







Commentaires : 3
Lus : 3634

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Le pacte (H) 24/03/2016 18:26 X

    Ibn Sina disait : ‘’Notre malheur est que nous vivons avec des gens qui pensent que Dieu n’a guidé personne qu’eux’’.

  • makara (H) 24/03/2016 17:16 X

    Tout comme la letter post mortem d'un mauritanien qui vivait a l'etranger a l'addresse de la famille de Ould Ndiayene sur son assassinat.

  • makara (H) 24/03/2016 17:02 X

    Regardons la realite en face. Oui il y a amalgam. cette amalgam est entre l'Islam en tant que foi et l'arabe en tant que culture. Tout les arabes ne sont pas musulmans comme tout les musulmans ne sont pas arabe. Pour ce qui se passé en Europe de nos jours c'est la consequence direct de leurs politique presente et passee. Ce sont eux qui ont tracer les frontieres en se retirant des colonies. Ce sont eux qui se sont eux les occidentaux qui se sont divises des zones d'influence. Ce sont eux qui font la differences entre les autochtones et les nouveaux arrivants. ce sont eux qui maintiennent et imposent les regimes qui les coviennent, a;ors il ne faut pas etre surprise des consequences du cumul des frustrations. Je ne suis pas pour la violence mais il faut une certaines coherence dans toutes politique. d'un cote on attribute des statuts de refugiers aux mauritaniens, de l'autres cote ont exfiltre des presumes tortionnaires et pire encore on ferme les yeux sur l'incarceration arbitraries des leaders abolisioniste et l'injustice ici et ailleurs. La Mauritanie , pour ne citer que ce pays la a l'egard de la france "c'est la politique du broyer du noirs on s'enfiche aussi longtemps que nos intwerets sont saufs. Alors Etat francais en particulier et occidentaux en generale: Couchez vous sur le dos et jettez vos urines en l'air, ca tardera pas a retomber sur vous" le retour de la manivelle en un mot