29-04-2016 07:18 - Nouvelles d’ailleurs : Inhumanité

Nouvelles d’ailleurs : Inhumanité

Le Calame - Les barbares ont gagné, forts de la demande de sang, forts de leur intolérance et de leur ignorance, forts de la toute puissance du « on dit », de la vindicte populaire.

Les barbares ont gagné et c'est tout notre pays qui s'enfonce dans la honte. Même si son crime a été requalifié « d'apostat » à « mécréant », la cour d'appel de Nouadhibou a confirmé la peine capitale à l'encontre du jeune Mkheïtir, « atténuant » cette sanction inique par un renvoi du dossier devant la Cour Suprême qui décidera de la « véracité » ou pas du repentir du jeune malheureux.

Comme si la Cour Suprême ou les juges de la Cour d'appel étaient Dieu et qu'ils pouvaient décider de ce qui est dans le cœur de l'homme ou pas....Quand Mkheïtir a été condamné à mort, il avait, pourtant, exprimé un repentir ; celui-ci avait été jugé peu fiable par les juges...Par quels canaux « magiques », ces juges là avaient-ils pu décréter que les mots du jeune forgeron étaient faux ? Les barbares ont gagné.

Cela fait longtemps qu'ils ont gagné, gangrenant tout débat intellectuel, détruisant l'intelligence, imposant, menaçant, vociférant dans la rue, soutenus par une classe politique frileuse et lâche, par une Commission des Droits de l'Homme qui en a oublié son rôle de garante des Droits humains et qui s'était empressée de réclamer la peine de mort, toute aplatie devant le pouvoir et la rue, foulant aux pieds ses principes.

Les barbares ont gagné, soutenus par une opinion publique chauffée à blanc par des imams qui n'avaient même pas lu les propos de Mkheitir mais qui avaient lancé les chiens sur la bête tout au long de prêches de haine. Les barbares ont gagné, encouragés par un pouvoir qui a surfé sur l'hideux, l'immonde en nous... Les barbares ont gagné et un pauvre type a été condamné à mort.

Les barbares ont gagné. Ils tuent chaque jour un peu plus, par leur enseignement dévoyé, notre humanité, nous rendant monstres face à nous-mêmes. Ils formatent les cerveaux à la bêtise et à la violence, décidant de qui a le droit de vivre et de qui doit mourir.

Ils sont le bras armé d'une tentative beaucoup plus profonde et politique de changement de notre pays. Ils sont la face apparente des assassins qui font imploser la sous-région. Ils ont décidé que l'intelligence était à bannir, que la parole devait être muselée. Ils ont décidé de ce que l'on doit penser, écrire, dire, de comment on doit vivre.

Ils ont paré cette meurtrière ignorance des vertus de l’Islam, s'appropriant à leur seul profit le Message divin, l'Humanité apportée par le Coran... Ils ont interprété le Livre, le Verbe. Ils ont volé l'Amour. Ils nous privent de la lumière de Dieu, de l'Amour de Dieu.

De l'immensité de l'Islam, ils ont créé un monde emprisonné, se sont auto-proclamés gardiens de l'ordre religieux. Ils sont les juges, les avocats, les bourreaux... Le début et la fin de toute chose...

Alors je dis, je leur dis à ces barbares, vous êtes les blasphémateurs. Vous êtes les apostats. Vous avez capté ce qui nous appartient à tous, humains, vous avez volé l'humanité de notre Foi, vous réécrivez l'Islam à la hauteur de vos névroses paranoïaques et sanglantes. Vous nous avez volé la Paix, l'Amour, la tolérance, l'écoute, l'intelligence...

A force de vous comporter comme si vous étiez les Messagers, vous insultez la dimension prophétique de notre Prophète Mohamed (PSSL), effaçant son humanité et son amour pour nous, son sens du pardon, sa compassion, sa bonté, son intelligence de la chose humaine. Vous insultez Dieu car vous l'avez oublié, tous repliés sur vos fantasmes et vos penchants. Il nous est dit et enseigné que le repentir a valeur centrale... Alors qui êtes-vous pour refuser ce même repentir? Avez-vous été désignés comme garants du repentir ?

Où êtes-vous quand on marie une petite fille de 12 ans, offerte en pâture à un pédophile ?

Où êtes-vous quand on excise les petites filles dans le sang, la souffrance ? Où êtes-vous quand les meurtriers des années de sang sont libres ? Où êtes-vous quand on viole ?

Où êtes-vous quand on maintient en esclavage ? Où étiez-vous quand on a fait de l'esclavage une façon de voir le monde, quand on a asservi des dizaines de milliers d'hommes et de femmes ? Où êtes-vous quand des milliers de femmes se retrouvent à la rue après un divorce ? Où êtes-vous quand une partie de notre citoyenneté implose dans les quartiers dits difficiles, là où la désespérance est de règle, où la survie, la violence éclatent les schémas traditionnels de la famille ? Où êtes-vous quand les enfants mendient aux feux rouges, ces enfants talibés exploités par des maîtres coraniques peu scrupuleux ? Où êtes-vous, où êtes-vous, où êtes-vous !?

Prier 5 fois par jour, aller à la mosquée, jeûner, réciter, faire son chapelet, ne fait pas de vous des musulmans. Être musulman c'est plus profond, plus lumineux, plus infini que cela....Être musulman, c'est aimer Dieu, non pas que le craindre. Être musulman c'est aimer les autres, c'est la pondération, c'est la sincérité, c'est l'ouverture, c'est rendre hommage à ce miracle permanent qu'est la vie, cette vie que Dieu nous prête.

Être musulman, c'est se souvenir du Prophète (PSSL), se souvenir du Messager immense qu'il fut, choisi par Dieu pour nous apporter l'humanité, la diversité, la liberté. L’Islam nous a libérés. Vous le renfermez dans la jahiliya. L’Islam a fait des notions de pardon, de miséricorde, d'intelligence, d'humilité, de Foi sincère, des notions centrales, fondamentales.... Elles sont fondement....

Alors, en condamnant un homme à la peine de mort pour un soit disant crime de blasphème ou d'apostasie, vous nous faites honte, vous faites honte à notre pays, vous faites honte à l'Humanité.

Puisse Dieu nous pardonner. Puisse Dieu vous pardonner. Puisse-t-il nous aimer assez pour nous pardonner, faire preuve de clémence....

Les barbares ont gagné...

Salut

Mariem Mint DERWICH



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 3805

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • pyranha (H) 30/04/2016 14:01 X

    narval la conclusion de ton texte résume tout le mal qu'il y a dans ce pays .Trop d’érudits dit on en permanence et pourtant trop d’hypocrisie et d'injustices tues.

  • teyssir (H) 30/04/2016 11:59 X

    Mashallah Madame pour un ecrit agreable et interessant, en plus d'un contenu juste et en accord avec ceux qui sont responsables. Soyons responsables comme vous et assumons nos responsabilités devant l'histoire

  • SAF-B.F.L. (F) 29/04/2016 23:19 X

    Merci Marien d'avoir eu le courage de rentrer dans les culottes nauséabondes de de ces GUEUX!

  • Hammejerel (H) 29/04/2016 18:50 X

    Bravo Mariem, j'admire ton courage qui manque tant aux mauritaniens. Qu'Allah te donne longue vie et une excellente santé. Ceux qui ont tué des innocents et créé tant de charniers et de fosses communes, se la coulent douce dans une république islamique nous dit on!

  • Askatasuna (F) 29/04/2016 13:59 X

    Libérez ce jeune homme! Il y a d'autres responsables haut placés qui ont commis des actes plus barbares, plus meurtriers et plus blasphématoires; et pourtant ils sont-là bénéficiant d'une loi d'amnistie. Et nous narguent tous les jours. Même si vous l'éliminez physiquement la graine a déjà germé, elle grandira et donnera des fruits. Le Prophète vivant l'aurait pardonné comme il avait fait avec les mecquois en 630 (sa rentrée victorieuse). Alors vous du pouvoir qui êtes-vous pour être plus royalistes que le roi! ALLAAHU YA'LAM...!!!

  • maurebleu (H) 29/04/2016 12:06 X

    En RIM c'est l'hypocrisie à ciel ouvert on vit de ce qu'on dit .

  • Gorkovitch (H) 29/04/2016 11:52 X

    Texte sublime comme à l'accoutumée! TEXTE À TRADUIRE EN ARABE pour que ces Barbares comprennent qu'ils ne peuvent être à la place de DIEU. NON! Mariem ces Barbares n'ont pas gagné et ils ne gagneront JAMAIS: il peuvent tuer le GUERRIER MKHEITIR (physiquement) mais le fait d'avoir oser poser le PROBLÈME demeurera et fera tache d'huile. Ils peuvent éliminer Mkheitir mais combien de Mkheitir naîtront: des milliers voire des millions. les Barbares ne gagneront jamais! Cette "victoire" n'est que illusion. Le PEUPLE se réveillera et gare à ces malfrats! ALLAH NE DORT JAMAIS!

  • jarjar (H) 29/04/2016 11:29 X

    Tiens tiens , notre chroniqueuse s'est enfin résignée (à contrecœur ? ) à mettre (PSSL) après le nom du prophète béni soit-il . "Les barbares" ont visiblement gagné .

  • narval (H) 29/04/2016 11:23 X

    @M-derwich a dit : Où êtes-vous quand on marie une petite fille de 12 ans, offerte en pâture à un pédophile ? Où êtes-vous quand on excise les petites filles dans le sang, la souffrance ? Où êtes-vous quand les meurtriers des années de sang sont libres ? Où êtes-vous quand on viole ? Où êtes-vous quand on maintient en esclavage ? Où étiez-vous quand on a fait de l'esclavage une façon de voir le monde, quand on a asservi des dizaines de milliers d'hommes et de femmes ? Où êtes-vous quand des milliers de femmes se retrouvent à la rue après un divorce ? Où êtes-vous quand une partie de notre citoyenneté implose dans les quartiers dits difficiles, là où la désespérance est de règle, où la survie, la violence éclatent les schémas traditionnels de la famille ? Où êtes-vous quand les enfants mendient aux feux rouges, ces enfants talibés exploités par des maîtres coraniques peu scrupuleux ? Où êtes-vous, où êtes-vous, où êtes-vous ! Allah avait demande a Azrafil d'exterminer tout un village qui pratiquait un grand péché. Arrivée sur place l'ange reconnut un grand homme de dieu.... Il saisi son maître pour lui dire que cet homme est un savant et connait toutes ses paroles. Allah lui répondu de tuer ce Cheikh le premier..... Motif : il connait la parole de dieu et s'est retranche dans le silence...

  • fowrou (H) 29/04/2016 10:35 X

    Bravo!

  • Bertrand (H) 29/04/2016 10:15 X

    Ce discours aurait droit de cité, ailleurs, c'est le discours des autres qui veulent nous façonner à une hypocrisie millénaire et sanguine. Ceux qui sont condamnés à mort sont mort, parce qu'ils sont des damnés et ont choisi de véhiculer un discours qui abhorre l'islam et les musulman. Quand des dizaine ou millions de filles sont violées, ou soumises à l'inceste on parle de phénomène de société. Le violeur peut même écrire son histoire et être traité comme un écrivain avec des égards et vivre en prison ou ailleurs comme un prince. Quand la fille est mariée, on crie au crime. Quel crime que cet hypocrisie, mauvaise foi et mauvaises loi. Tout ce discours nous est étrangers et les quelques bribes de bons enseignements son venues de chez nous. Ceux qui servent de courroie de transmission pour ce discours et ceux qui le génèrent ne s'émeuvent, jamais de rien. Leur vrai discours est tu seras moi, ou tu disparaîtras, entre de ce moule, délasse toi de ta personnalité, de ta dignité, de ton humanité, de ta religion, de toi même ou, alors, meurt. Et quand tu auras aceepté de faire tout cela

  • Ahmedabdallah (H) 29/04/2016 07:56 X

    ALLAH AKBAR! Quel courage! Quel sens de retenue et de pondération! Quelle élégance de l'esprit de la lettre! Femme, nous vous admirons tout simplement! Un mauritanien au sens large cherche-t-il la définition du mot PATRIOTISME? Il lui suffit seulement d'observer avec admiration MADAME MARIEM MINT DERWICH! Oui Madame, vous la personnification de la beauté et de la bonté!