21-10-2016 00:45 - Journées Cinématographiques de Carthage/longs-métrages : Abderrahmane Sissako préside le jury international

Journées Cinématographiques de Carthage/longs-métrages : Abderrahmane Sissako préside le jury international

Direct Info - Sur les lieux de l’attentat qui avait ciblé, mardi 24 novembre 2015, un bus de la garde présidentielle (rue Medhat Pacha), une tente a été installée jeudi pour l’annonce du programme complet de la 27ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage qui fêtent cette année leur cinquantenaire.

Une minute de silence a été observé par les représentants des médias tunisiens et étrangers présents, à la mémoire des gardes tuées lors de cet attentat qui avait coïncidé avec le troisième jour des JCC.

Le festival avait pourtant poursuivi la programmation grâce à l’unité de tous, cinéphiles et professionnels du cinéma, a déclaré Ibrahim Letaif, directeur des JCC, lors de la conférence de presse tenue en présence notamment du réalisateur Mohamed Challouf, chargé de la programmation spéciale du cinquantenaire.

Un budget global de près de trois millions deux cent mille dinars est réservé à cette édition cinquantenaire prévue du 28 octobre au 5 novembre prochain, a déclaré le directeur des JCC précisant que la contribution de l’Etat s’élève à deux millions quatre cent mille dinars, soutient du ministère des Affaires Culturelles et du Centre national de l’image et du cinéma (CNCI), alors que la somme restante revient aux sponsors.

68 films en compétition officielle

Soixante-huit films, documentaires et fictions, sont au menu du cinquantenaire des JCC qui verra une programmation spéciale des 50 ans de ce festival arabe et africain qui continue depuis son lancement en 1966 de drainer un grand nombre de cinéastes du Contient africain ainsi que du monde arabe et le reste du monde.

La compétition officielle réunira une sélection de 18 longs-métrages dont quatre films tunisiens en plus de dix-neuf (19) films dont trois tunisiens dans la section des courts-métrages. Seront représentés dans ces deux sections, des films documentaires et de fiction issus de pays arabes et africains, à savoir; l’Algérie, Le Maroc, la Syrie, l’Iraq, l’Egypte, la Palestine, la Jordanie, le Qatar, le Madagascar, le Bahreïn, le Liban, l’Arabie Saoudite, le Rwanda, le Tchad, le Sénégal, le Burkina Faso, l’Afrique du Sud, le Cameroun, l’Ethiopie, le Soudan, le Mozambique et l’Ouganda.

La section des longs-métrages, verra la présence d’un jury international présidé par le mauritanien Abderrahmane Sissako et qui réunira également Dyana Gaye (Sénégal), Giovanna Taviani (Italie), Khaled Youssef (Egypte), Marc Irmer (France), Amina Chouikh (Algérie) et Abd el Halim Massaoudi (Tunisie).

Dix-huit films sont retenus dans la section “Carthage Ciné-promesse” des co-productions de Tunisie, d’Egypte, de Syrie, de Mauritanie, du Liban, du Nigeria, du Togo, du Sénégal mais aussi d’Italie, de France, de Belgique, de la Suisse, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal, de Serbie, des Etats-Unis d’Amérique, du Venzuela et de l’Inde.

Un seul jury choisira les meilleurs films parmi ceux qui figurent dans les sections des courts-métrages et celle de “Carthage ciné promesse”. Présidé par la Burkinabé N’DIAY E Maimouna, le jury est aussi composé de Naoun Mariam (Egypte), Amabra Malik (Tunisie), Cvikova Ludmila (Pays bas) et Choukair Ramzi (Syrie).

La section “Première Œuvre ” baptisée “Prix Tahar Cheriaa ” regroupe une sélection de treize (13) films dont deux films tunisiens avec un jury première présidé par le tunisien Sofian Al Fani et composé du Libanais Paul Baboudjian, la Marocaine Farida Belyazid et les Français Michel Faucon et Mirelle Fanon Mendes France.

Programme spécial cinquantenaire JCC

Le cinquantenaire des JCC réservera le prix du 50ème au cinéaste tunisien Ferid Boughdir pour sa passion pour la Cinéphilie et son engagement pour le septième Art et les JCC en particulier.

Une série d’hommages sera rendue à des cinéastes et hommes du cinéma décédés dont en particulier Kalthoum Bornaz, une cinéaste disparue en 2016 et considérée parmi les pionnières des femmes cinéastes en Tunisie, en plus de l’Egyptien Youssef Chahine, le Sénégalais Djibril Diop Mambét, le Burkinabé Idrissa Ouedraogo et l’Iranien Abbas Kiarostami.

Pour cette édition cinquantenaire a été édité un livre intitulé “JCC 50+ MEMOIRE FERTILE”, conçu et dirigé par Khemais Khayati.
Présenté sous forme d’album où figurent des images de toutes les sessions de 1966 à 2015, le livre comprend aussi un entretien avec Tahar Cheriaa, une présentation de Tanit, ainsi que des témoignages d’une cinquantaine de critiques tunisiens, arabes, africains, européens et québécois.

Le moment fort du cinquantenaire sera marqué par la projection d’une sélection des films primées et ceux qui ont marqués les éditions précédentes des JCC depuis 1966 jusqu’à 2012.

Quatre films restaurés avec le souti

Un hommage spécial sera rendu aux pionniers du cinéma africain par la fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) qui sera présente avec quatre documentaires sur le parcours de Zalika Rahmatou Keita, Gadalla Gubara, Ousmane Sembene, Sotigui Kouyaté et Tahar Cheria.

Il y aura également une sélection de sept films de fiction choisis par la Fédération africaine des critiques de cinéma (FACC). Un colloque intitulé “Patrimoine cinématographique en péril” sera organisé les 29 et 30 octobre en partenariat avec l’Académie tunisienne des sciences, des Lettres et des Arts “Beit al Hikma” et la FEPACI.

Sections parallèles, Takmil et programmations habituelles

Dans la section parallèle, une sélection de douze films est au menu du “Panaroma du cinéma tunisien” alors que le “Cinéma du monde” offrira une large sélection de films internationaux primés dans les grands festivals internationaux ainsi que des découvertes cinématographiques de l’année.

Les cinéphiles tunisiens auront une “Fenêtre sur le cinéma russe ” avec une sélection de sept films et le cinéma asiatique avec 8 films de Chine, du Japon, d’Indonésie et de la Corée du Sud.

Aux JCC Cities, le festival prévoit une programmation spéciale dans 14 régions avec des projections dans des salles à ciel ouvert aménagées spécialement pour cette session anniversaire qui débutera le 28 octobre et se poursuivra quatre jours après la fin du festival, a déclaré Ibrahim Letaif.

Après l’expérience entamée au cours de l’édition 2015, les JCC offriront aux détenus de six institutions pénitentiaires une “évasion culturelle” et renoueront le contact avec les étudiants avec une programmation spéciale dans les Universités.

Dans la section Carthage Pro, l’Atelier “Takmil” (finition en arabe) propose dix films entre fictions et documentaires, sélectionnés parmi 63 films représentants 17 nationalités, africaines et arabes qui bénéficieront d’un soutien financier et logistique pour la finition de leurs projets de films.

Les meilleurs projets seront sélectionnés par un jury présidé par le français Christophe Leparc et composé par Viola Shafik (Egypte), Angèle Diabang (Sénégal), Khalil Benkirane (Maroc) et Ikbal Zalila (Tunisie)

Le Producer’s Network, accueillera cette année les porteurs de projets pour lesquels est réservé un espace de rencontres, d’échange et de débat en vue d’une future collaboration entre professionnels prévu les 31 Octobre et 1er novembre.

Quatre ateliers sont prévus du 1er au 04 novembre dont l’un est sur le ” Journalisme culturel prévu au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) et les trois autres autour des thèmes : “Cinéma et diaspora “, ” Acteur devant la camera “, et ” Montage ” aux siège de l’Institut Français de Tunisie (IFT).





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1411

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)