30-03-2017 19:47 - Les musiciens et poétes reviennent sur le slogan "DEGAGE" …(+ vidéo)

Les musiciens et poétes reviennent sur le slogan

Adrar Info - Un flot de chansons et de poèmes dans l’éloquence de l’arabe classique et en Hassaniya ou autres langues populaires ont été composés contre le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz,

lui demandant de quitter instamment le pouvoir pour sauver le pays qui végète dans des dizaines de crises -selon le contenu de ces chansons et poèmes -largement diffusés sur les réseaux sociaux et les applications "Watsap", "Instagram" et autres.

Le dernier en date de ces poèmes est celui du poète Mauritanien Abdallah Ould Bouna qui réside aux Émirats Arabes Unis, intitulé : "Le président qui offense son peuple".

Ce poème dit, entre autres :

« Malheur à vous ... Malheur à vous

Vous avez pillé l’océan, la terre et les cieux

déchiqueté la constitution et brisé le rêve

Vous avez enterré le présent, j’en jure

Oh! vous dont l’arabe est votre langue »…


http://www.anbaa.info/?p=31057

Auparavant le célèbre poète Sidi Ould Lemjad a publié un article intitulé : "Est ce que les poètes sont eux qui ont voté contre les amendements constitutionnels ?" http://essevir.mr/node/4877

Au moment où le jeune musicien Cheikh Ould Dah Ould abba, exprimait lui aussi sa colère, dans un autre article assez virulent , intitulé: "Nous musiciens, sommes les derniers à dire NON".

http://mourassiloun.com/?q=node/14706

Pendant que le prix "Assalamalekoum Découvertes 2011", le musicien Ziza a vivement fustigé le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz notamment ses politiques sociales et économiques. http://cridem.org/C_Info.php?article=696178

Et cette chanson composée en soutien aux 33 sénateurs qui ont dit NON aux amendements constitutionnels… Le chiffre "33" étant le nombre des implorations a faire après chaque prière.

http://www.alhakika.info/node/4500







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2154

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • jakuza (H) 30/03/2017 22:08 X

    Abdallah O/ Bouna, le pseudo poète planqué bien au chaud aux Emirats et qui transfère du fiel contre Aziz. A mon avis il nous faut obéir à des règles de bienséance, ne pas dénigrer, insulter notre pays et ses institutions à partir de l'Etranger! Reviens attaquer Aziz ici Abdallah puisqu'il y a la liberté totale de la presse... Sauf que tes poèmes sont d'un goût douteux, mais ça c'est une autre histoire..

  • jakuza (H) 30/03/2017 22:01 X

    L'utilisation de l'image de cet enfant mineur, très même, me semble irresponsable et illégale au vu des conventions internationales qui protègent les enfants! Ensuite, il semble qu'il s'agit d'une image d'archive de cette ancienne campagne de Tawassoul suite au "printemps arabe". Ne mélangeons pas tout...

  • Mohamedene (H) 30/03/2017 21:00 X

    Pour une fois il faut qu'on mérite le titre de pays au million de poètes dans le sens noble du terme !