13-09-2017 22:45 - Aly Ould Ahmed Beitat ajoute sa pierre précieuse à l’édifice

Aly Ould Ahmed Beitat ajoute sa pierre précieuse à l’édifice

Nordinfo - Depuis 2015, la moughataa de Chami, créée en plein de désert de Tasiast, est devenue une cité prisée par les mauritaniens. C’est que la découverte de zones aurifères a complètement transformé cette localité où une ruée vers cet or lui a donné un nouveau souffle, une nouvelle vie.

Parmi ces mauritaniens, Mr Aly ould Ahmed Beitat, un homme d’affaires qui a réussi dans la transformation des pierres de Tasiast et Dawass en véritables lingots d’Or. Mais lui il a voulu frapper fort en s’investissant dans des machines plus performantes. Il s’agit des machines dites « les soudanaises ».

Ce qu’il lui permit de jouer un rôle social et humain au sein de Chami. Son souci principal est d’aider son pays en diminuant le chômage, en faisant travailler le maximum, en faisant entrer des taxes pour le trésor public. L’homme d’affaires Aly Ould Ahmed Beitat a ouvert 4 sites, 3 sites à Chami et 1 site à Zouérate.

Sur les 250 machines « Soudanaises » à Chami celui-ci est propriétaire de 12 machines dont 7 à Zouérate, un coup de près de 70 millions d’UM pour seulement l’achat de ces machines qui ont révolutionné l’extraction de l’or à Chami. Non seulement elles sont efficaces mais leur système d’utilisation ne pollue pas la nature.

C’est son chargé d’affaires de Ali Ahmed BEITAT, Mr Eide Ould Mohamed Saleh (Voir photo) que nous avons rencontré en son nom qui s’occupe de la gestion des moyens investis par celui-ci.

Il nous révèle que sur les 25 kg de production d’or à Chami, les machines de M Ali Ahmed Beitat extraient 100 à 800 grammes d’or par sac de pierres aurifères et par jour. Faisant travailler près de 40 employés, l’homme d’affaires s’investit aussi dans le social : aide des démunis, des pauvres, lutte contre la pollution.

Souvent, il éponge les dettes de certains employés dans le besoin. Ali Ould Ahmed Beitat travaille pour gagner de l’argent mais n’oublie pas qu’il est crucial d’ajouter sa pierre à l’édifice.


Partie de l'investissement de Mr ALi pour l'extraction de l'or; les fameuses broyeuses


Le chargé du suivi des activités de Ali ould Ahmed Ould Beitat, Mr Eide Ould Mohamed Saleh nous expliquant le travail et l'utilité des "Soudanaises"



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 954

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Sidikader200 (H) 14/09/2017 01:17 X

    Dans la Mauritanie nouvelle de Aziz , ces hommes , partis de rien, qui deviennent milliardaires en deux (depuis 2015) suscitent beaucoup d'interrogations. Drogue, blanchiment d'argent , détournements de fonds publics ou baraka ? En tous cas, les milliers de jeunes diplômés mauritaniens qui galèrent aimeraient bien connaître la formule magique de notre "fortuné" Ali OULD Ahmed OULD Beitat.