01-12-2017 10:35 - VIDÉO. Mamadou Kalidou Ba : "La résistance pacifique", un roman politique sur la Mauritanie [PhotoReportage]

VIDÉO. Mamadou Kalidou Ba :

Cridem Culture - Le mercredi 29 novembre, dans la soirée, à l’institut français de Mauritanie, à Nouakchott, l’écrivain mauritanien Mamadou Kalidou Ba présentait son premier roman, La résistance pacifique, éditée par L’Harmattan en mai 2017.

Le récit se déroule dans un pays biracial et multiculturel dénommé Harfusowo, une contrée qui ressemble fort à la Mauritanie. Cinq ethnies, partageant quatre langues, en plus du français, cohabitent difficilement dans un territoire pourtant très spacieux. Des leaders d'une nouvelle génération ne reculent devant rien pour vaincre l'esclavage et le racisme d'Etat.

Lors de la présentation de son premier roman, Mamadou Kalidou Ba a réclamé un débat national sur la question de la cohabitation en Mauritanie. "Dans notre pays, nous manquons de débat", a souligné Mamadou Kalidou Ba, auteur de "La résistance pacifique", en insistant : "Il faut débattre pour pouvoir s’écouter les uns et les autres et arriver à des solutions consensuelles" sur les problèmes cruciaux qui se posent à la Mauritanie.

A "la jeunesse impatiente", il suggère "la lutte non-violente", une alternative pour imposer le pouvoir en face un dialogue, en évitant d’emprunter "le long chemin des armes". "Nous avons vu ce que ça donne ailleurs", dit-il.

"Les injustices sont criardes, tenaces, terribles. Elles imposent une lutte parce qu’elles ne peuvent plus se supporter. (…) Je pense qu’il y’a une voie de salut, c’est la lutte non-violente. Il est possible de faire progresser les choses par la non-violence et c’est possible. Oui, c’est ma conviction. Le militant non-violent est toujours plus courageux que celui qui utilise les armes", a encore noté l’auteur de "La résistance pacifique".

Mamadou Kalidou Ba est également auteur de : Le roman africain post-colonial, Les nouvelles tendances du roman africain francophone contemporain (1990-2010) et co-auteur de La poétique dans l’histoire dans les littératures africaines.

Vidéo par wiktvinfos
Texte & Photos | Par Babacar Baye NDIAYE
©Cridem 2017

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






















































Source : Cridem Culture
Commentaires : 2
Lus : 2192

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Selmedine (H) 01/12/2017 13:09 X

    Je salue le romancier khalidou ba pour son approche visant à prôner le dialogue et l'entente dans les questions culturelles qui se posent dans notre pays.Il convient De réhabiliter nos langues nationales et donner à langue arabe la place qui lui échoit en tant que langue ciment pour toutes les communautés arabes ,bereberes ,soninkes,moult,oulof.La cohabitation implique que les populations s'entendent sur les grandes question d'intérêt national .Plusieurs peuplades ont tranché ce problème de langue avant nous et ont réussi c'est le cas des russes des chinois des indous

  • Ck_oumr (H) 01/12/2017 11:38 X

    Voilà, un brave monsieur Ba, vous avez toujours le courage d'en parler les problématiques de ce pays là. Je m'aimerai toujours écouter votre propos pacifique...