14-12-2017 07:30 - RFI. Emission spéciale sur le football en Mauritanie [AUDIO]

RFI. Emission spéciale sur le football en Mauritanie [AUDIO]

RFI - Au sommaire du jour: le football en Mauritanie, une nation émergente sur le continent africain, passée de la 206ème à la 99ème place du classement FIFA en 5 ans.

A l'occasion de la Nuit des Awards de la Fédération mauritanienne, la FFRIM, nous évoquerons les Mourabitounes, l'équipe nationale, et celle des «locaux» qui ira disputer le prochain CHAN en janvier 2018, et le match d'ouverture à Casablanca, face au Maroc; l'Académie nationale réorganisée en octobre 2017, qui préparent les futures générations de footballeurs en Mauritanie.

Pour en parler aujourd'hui autour d'Annie Gasnier: le président de la FFRIM Ahmed Yaya, les dirigeants des clubs du championnat mauritanien Boubacar Sy, de l'Asac Concorde et Aziz Boughourbal du FC Nouadhibou, et puis Oumar Ndiaye, ancien défenseur en Ligue 1 (Caen) et Mourabitoune, responsable de l'Académie nationale de formation des jeunes.

Vous entendrez aussi Didier Drogba, invité d'honneur de la nuit des Awards, le sélectionneur des Mauritaniens Corentin Martins, et le président Ahmad, à la tête de la CAF depuis 9 mois.

Avec Franck Simon et Guillaume Ploquin à la réalisation technique.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 1
Lus : 1344

Commentaires (1)

  • yacemoha (H) 14/12/2017 08:18 X

    Tout récemment la cérémonie des Awards de la FFRIM a provoqué un tollé dans les média-sociaux, notamment sur Facebook. Des critiques acerbes ont été dirigées à l’endroit du Président de la FFRIM quant aux dépenses investis dans l’organisation festive de cette cérémonie. Pour ma part, je dirais que cela entre dans une politique judicieuse menée par le président de la FFRIM, monsieur Ahmed Yahya, visant à faire sortir des ténèbres notre football national et à lui faire une publicité retentissante auprès des acteurs du football africain et international. Depuis très longtemps notre football était méconnu faute de résultats probants dans les compétitions internationales. Maintenant que notre sélection nationale occupe une place importante dans le classement de la FIFA, et que nous sommes qualifiés pour les phases finales de la CHAN qui se tiendra au Maroc, je ne vois pas d’inconvénient à ce que nos joueurs soient primés et récompensés pour les inciter davantage à plus encore de résultats. Le football de nos jours est devenu très important et participe beaucoup dans la visibilité de notre pays à l’extérieur. Des pays comme l’Island et le Panama qui n’ont pas un passé footballistique sont désormais connus grâce à leur prochaine participation à la Coupe du Monde de Russie en 2018. Je finirais cette réflexion par inciter le président de la FFRIM à continuer à réfléchir sur les meilleurs voies et moyens de nature à apporter à notre football toute la verve et l’attention qu’il mérite et d’investir là où vraiment le besoin se fait sentir. BRAVO! et bonne continuation. YACOUB EBNOU