25-01-2018 17:20 - FFRIM : Communiqué

FFRIM : Communiqué

FFRIM - Certaines informations évoquant des décisions qui auraient été prises par la FFRIM - Fédération de Football de la Mauritanie concernant le staff de l’équipe nationale locale sont parues ce mercredi 24 janvier dans la presse. La FFRIM tient à préciser que ces supposées affirmations sont totalement fausses.

Ce genre de décisions importantes se prend au niveau du Comité Exécutif de la FFRIM, seul organe habilité à décider du sort des staffs des différentes équipes nationales. À ce jour, le Comité Exécutif ne s’est pas réuni.

La FFRIM est certes consciente de l’échec de la participation à la 5ème édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2018), mais le management d’une association nationale sportive qui se respecte demande du recul, de la sérénité et de la conviction.

La FFRIM utilisera le temps nécessaire pour analyser la situation sportive actuelle dans laquelle se trouve l’équipe nationale locale et prendra les mesures qui s’imposent, ce, dans l’intérêt des équipes nationales et du football mauritanien de manière général.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FFRIM
Commentaires : 4
Lus : 2248

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • fidelis (H) 27/01/2018 15:58 X

    Aux grands maux les grands remèdes. Votre dégringolade au CHAN est une véritable humiliation, qui hante nos longues nuits, c'est inacceptable et indigerable. Expliquez nous ce qui s'est réellement passé.

  • Sauterelle (F) 25/01/2018 19:08 X

    Le CHAN est une compétition pour promouvoir les championnats locaux...donc le bon sens voudrait qu'on mette un entraîneur local mais comme ceux qui dirigent ne comprennent rien, tout est fait à l'envers.....

  • donogaladiegui (H) 25/01/2018 17:37 X

    Quand on décide d'écrire un communiqué à diffusion générale ,on doit relire et nous épargner des fautes d'orthographe.

  • mdmdlemine (H) 25/01/2018 17:30 X

    Votre "sérénité" et "votre conviction", dérogent à la sacrosainte règle de la déontologie du football qui "côte la bourse des entraineurs", au prorota de leur "succès". La Mauritanie ne peut pas déroger aux Etats africains, lesquels économiquement sous-developpés, trouve un minumum de fierté de leur ascension sportive notamment dans le ballon rond. D'ailleurs un coach digne de ce nom, démissionne volontiers. C'est seulement aprés que la FFRIM peut demander son maintien, mais le fait de garder encore une année les symboles d'un triple fiasco sportif sous-régional est déconcertant et ne rime pas avec l'objectif d'Excellence et d'exploits futurs tant vantés par la FFRIM Dans tous les cas, le peuple est profondemment déçu et pense que le maintien des "nuls", ou des mauvais chanceux, est "une dicatature à la sportive"