29-01-2018 22:15 - La 38ème édition de "Ziarra Omarienne" prêche la paix contre le "Jihadisme" au Sahel [PhotoReportage]

La 38ème édition de

Journal Le Terroir - La 38ème édition de la "Ziarra" (pèlerinage) annuelle de la famille, dédiée à Thierno Saidou NourouTall et à Thierno Mountaga Tall, a démarré, le jeudi par une conférence débat présidée par le premier ministre Sénégalais,son excellence, Mohamed Boun Abdallah Dione à l’hôtel King Fahd Palace.

C’était en présence du serviteur de la famille "Omarienne", Thièrno Madani TALL. La 38èmeédition a démontré combien de fois, la famille religieuse était attachée à la paix dans les pays de la sous-région et le souci de plus en plus grandissant des érudits musulmans contre la montée du "Jihadisme" dans les pays du sahel.

A cet effet, un panel d’expert comprenant l’éminent professeur, Abdoul Aziz KEBE a animée une grande conférence sur le thème : "violence, éducation et paix dans l’islam".

A cette époque du 21ème siècle, l’organisation de cette conférence, renvoie automatiquement les observateurs de l’évolution politique à la montée du jihadisme dans les pays de la sous-région sahélienne. Sous-région devenue aujourd’hui la proie des fous de Dieu. L’islam selon le conférencier, M. Kébé bannit la violence et promeut plutôt la tolérance entre musulmans

Les fidèles musulmans d’obédience "Omarienne", par milliers ont pris d’assaut le mausolée où reposent les illustres érudits Thièrno Seydou Nourou TALL et Thièrno Mountagha TALL qui ont consacrée toute leurs vie à la propagation et consolidation de l’islam pour s’y recueillir, tôt dans la journée du vendredi.

Dans l’après-midi, des centaines de fidèles musulmans, des disciples de la famille Tall pour la plupart, ont pris part à la séance de "Hadratoul Jumah", l’évocation des noms d’Allah, marquant ainsi le démarrage de ce pèlerinage, dans la mosquée Cheikh-Oumar-Al-FoutiyouTall.

A cette occasion, le serviteur de la communauté "Omarienne", Thierno Madani Tall, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux fidèles, dans la mosquée située dans le quartier de la Médina, angle corniche. Il a formulé des prières pour la prospérité du monde musulman en général et la Oumma islamique du Sénégal et de la Mauritanie.

De son côté, Thierno Mahi Tall, au nom de la famille omarienne du Mali, s’est félicité de la tenue régulière de cette manifestation religieuse de grande envergure qui constitue, à ses yeux, un moment de recueillements et de dévotion pour les fidèles musulmans d’ici et d’ailleurs.

Le mérite, selon lui, revient à Thierno Mountaga Tall qui est l’initiateur de la ziarra en hommage à son oncle et prédécesseur Thierno Seydou Nourou Tall. D’année en année, la manifestation prend de l’ampleur car il s’agit là d’une rencontre de foi consistant à se réunir et formuler des prières pour soi, pour ses parents et pour les illustres disparus.

C’est tout le sens de cette ziarraomarienne, précise-t-il. Au nom du khalife général de la communauté omarienne Thierno BachirouTall, son porte-parole Thierno Nourou Cheikh Oumar a rendu un hommage appuyé à Thierno Madani Tall pour avoir su préserver et perpétuer cet héritage des défunts illustres.

A l’image de Thierno Mahi Tall, il est d’avis que l’organisation de ce rendez-vous de la foi constitue une « grande chance pour notre pays et pour toute la communauté musulmane ».

Par la suite, il est revenu sur l’attachement de Cheikh Oumar Foutiyou Tall à son terroir le Fouta auquel il s’identifie. Cet amour l’a amené à mettre de côté son nom (Tall) au profit de l’identité de son terroir (Al Foutiyou), explique Thierno Nourou, en remplaçant tout simplement son nom Tall par « Al Foutiyou ».

Au-delà de cet attachement, poursuit-il, El Hadji Oumar a annoncé l’avènement bon nombre d’érudits, de saints de notre pays à l’image d’El Hadji Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul, entre autres.

Le porte-parole du khalife général de la communauté omarienne est aussi revenu sur la vie et l’œuvre de ses illustres successeurs Thierno Seydou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall. Le premier, digne héritier de Cheikh Oumar, a été un disciple modèle d’El Hadji Malick Sy. Il est resté auprès de ce dernier pendant 40 ans.

Il était l’incarnation d’un modèle d’allégeance (tarabuyaa), apprécie-t-il. Son neveu Thierno Mountaga Tall le lui a rendu, a fait savoir Thierno Nourou Tall. Digne successeur de Thierno Saidou Nourou Tall, ce dernier était un homme profondément religieux, menant une vie austère, un véritable soufi », témoigne le porte-parole du khalife général de la communauté omarienne.

La "ziarra" annuelle de la famille "Omarienne", qui en est à sa 38ème édition commémore le rappel à Dieu du Khalife Thierno Seydou Nourou Tall et celui de son fils, Thierno Mountaga Ahmad Tall, le fils de Salayel. Cette année, le thème choisi par les responsables de cette manifestation pour échanger avec les fidèles est : "L’islam, une religion de valeurs humaines".

Le comité d’organisation du pèlerinage a également organisé au cours de cette 38ème édition, un concours de lecture du Coran qui a vu la participation de nombreux élèves issus des "Maharas" (écoles coraniques).

La Ziarra dédiée à ses illustres petits fils d’El Hadj Omar TALL draine par ailleurs des milliers de fidèles venues de tous les continents. La cérémonie officielle marquant la clôture de la Ziarra est prévue le dimanche après-midi en présence du ministre Sénégalais de l’intérieur, Aly N’Gouille N’Diaye, qui comme d’habitude représente, le chef de l’Etat Sénégalais dans les grandes cérémonies religieuses.

Mais aussi d’autres membres du gouvernement, des diplomates des pays musulmans accréditées dans le pays, des hommes d’affaires et des hommes politiques.,

Daouda Abdoul Kader DIOP


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2065

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • sahelien (H) 30/01/2018 11:27 X

    pauvres Africains sans racines: vous n'etes meme pas genes de passer plus de temps a celebrer et honorer un culte et une culture etrangere qu'a vivre votre origine de Pulaar et de Noir Africain..... vous vous etes tellement fondus dans votre colon arabe que vous ne savez meme pas qui vous etes...... que c'est triste!