04-03-2018 19:09 - Les stratégie pour la promotion de l’abandon de la pratique des MGF en Mauritanie

Les stratégie pour la promotion de l’abandon de la pratique des MGF en Mauritanie

ABEPAD - Dans le cadre de ses activités pour la promotion de l’abandon de la pratique des Mutilations Génitales Féminines, ABEPAD, avec le soutien financier de son partenaire Global FUND for WOMEN, a initié toute une série de formations sur les stratégies de lutte contre la pratique des MGF du 13 octobre 2017 au 28 février 2018.

Notre organisation a ciblé les jeunes filles leaders issues de toutes les communautés culturelles mauritaniennes au sein des lycées EL mina II et de Sebkha I.

Il convient cependant de souligner en amont que les autorités, les directeurs des lycées, les élus locaux comme les parents des filles ont été contactés pour prendre connaissance des objectifs du Projet, de sa finalité et du fait qu’il s’inscrit dans une dynamique de protection des droits des filles et de la femme mise en mouvement par les pouvoirs publics.

Une telle pédagogie a permis de dérouler les formations dans de très bonnes conditions et d’obtenir l’adhésion et l’implication de parents des filles. Ce soutien a joué un rôle capital dans la réussite de cette série de formation et a facilité la compréhension de notre attachement à l’engagement et à la responsabilité citoyenne.

Les formations ont été faites dans toutes les langues nationales par des ressources humaines hautement qualifiées, il s’agit anthropologue, de médecins, de théologiens, d’acteurs de la société civile. Les jeunes filles leaders ont été formées à la contre argumentation culturelle comme stratégie pour déconstruire et délégitimer les arguments culturels qui justifient la pratique des MGF dans l’imaginaire des populations mauritaniennes.

Le contenu de la formation portait sur la contre argumentation culturelle (des contre arguments culturels, sanitaires, religieux et juridiques) a été exposé et expliqué par les formateurs.

Elles ont été aussi initiées à la technique de Focus Group pour à leur tour sensibiliser leurs paires et leurs communautés pour dénoncer la culture du silence qui entoure la pratique des MGF. Cependant pour mettre à l’aise les jeunes filles leaders, nous leurs avons expliquées que les pratiques traditionnelles néfastes ne sont pas l’apanage des sociétés Africaines. Elles sont universelles car toute culture fabrique des sottises.

Il reste que la pratique des MGF qui est censée empêcher une fille d’avoir un enfant en dehors des liens de mariage est une sentence est non seulement fausse mais extrêmement dangereuse sur le plan sanitaire et psychologique. Enfin, nous avions fait ressortir le caractère attentatoire à la dignité de la femme que constitue la pratique des MGF.

Après avoir identifié les arguments culturels, fait leur typologie, les jeunes filles leaders ont appris comment les combattre par la contre argumentation culturelle, mais aussi par la Fatwa qui découle de la Déclaration des professionnels de la santé et de celle parlementaire.

Ainsi donc durant cette formation, les capacités des jeunes filles leaders ont été renforcées et elles sont aujourd’hui aptes à mener des campagnes de sensibilisation. Ce projet nous a dévoilé une forte demande en matière de formation, un enthousiasme de jeunes filles engagées et des parents soucieux du bien-être de leurs filles.

Ce projet a été clôturé au Musée national le 06 Février 2018 (Journée Tolérance Zéro MGF) par la remise des diplôme aux jeunes filles leaders des lycées de El mina 2 et de Sebkha I en présence des représentantes des ONG, des journalistes et de personnalités féminines, des familles et des directeurs.

L'ABEPAD remercie l’ensemble des personnes qui ont rendu possible la réussite de notre projet.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ABEPAD
Commentaires : 0
Lus : 1253

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)