24-03-2018 15:10 - Faux médicaments : Dispersion de paquets pharmaceutiques vides provenant de Tunis à l’aéroport de Nouakchott

Faux médicaments : Dispersion de paquets pharmaceutiques vides provenant de Tunis à l’aéroport de Nouakchott

Atlasinfo - C’est un scandale qui illustre à bien des égards, l’ampleur du trafic des faux médicaments et les énormes risques auxquels s’exposent les mauritaniens, contraints dans leur vie quotidienne, par des médecins peu scrupuleux de se procurer à leur insu et à leur ignorance des faux médicaments chez le pharmacien du coin.

Cette propagation des médicaments contrefaits vient de trouver sa parfaite illustration à l’aéroport international Oumtounsy de Nouakchott, lorsqu’ une passagère, en provenance de Tunis, lâcha involontairement son son sac de ses mains. Des dizaines d’emballages de médicaments de Rodogyl, de Tahor 20 et 10 et de Panadol tombent sur le sol.

Ces emballages vides envoyés par des fournisseurs à l’étranger, à la suite de commandes adressées depuis Nouakchott, à l’aide des voyageurs complices ou ne prenant pas conscience de la gravité de ce commerce illicite, seraient incontestablement destinés, au conditionnement sur place et dans la totale discrétion de faux médicaments.

Des sources généralement bien informées, parlent de réseaux de contrebande des médicaments en Mauritanie et en Afrique subsaharienne, qui utilisent la farine et consorts pour fabriquer des faux sirops, gélules, comprimés, solutions injectables et autres types de médications.

Informations sur les médicaments dont les faux emballages sont cités ici :

Rodogyl : c’est un médicament indiqué chez les personnes qui souffrent d'une infection au niveau de la bouche ou des dents, par exemple un abcès dentaire, un phlegmon (inflammation du tissu conjonctif), une gingivite (inflammation de la gencive), une stomatite (inflammation de la muqueuse buccale) ou une parodontite (inflammation du parodonte, l'ensemble des tissus situés à la base des dents). Rodogyl est aussi employé à titre préventif pour réduire le risque d'infection après une intervention chirurgicale bucco-dentaire.

Tahor 10 et Tahor 20 : est indiqué en complément d'un régime pour réduire les taux élevés de cholestérol total, de LDL-cholestérol, d'apolipoprotéine B et de triglycérides chez les adultes, adolescents et enfants âgés de 10 ans ou plus présentant une hypercholestérolémie primaire incluant l'hypercholestérolémie familiale (hétérozygote) ou les hyperlipidémies mixtes (correspondant aux types IIa et IIb de la classification de Fredrickson), lorsque la réponse à un régime ou à d'autres traitements non pharmacologiques n'est pas suffisante.

Panadol Extra : Traitement de courte durée des maux de tête d'intensité légère à modérée.

http://atlasinfo.info/node/14126



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2372

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Bertrand (H) 25/03/2018 14:10 X

    La législation doit être aggravé et les vendeurs de faux médicaments et d'aliments périmés doivent être condamné à mort. Parce qu'il donnent la mort pour gagner quelques milliers d'ouguiya, il faut leur donner la mort pour économiser un peu d'oxygène sur la planète et se débarrasser d'un virus mortel.

  • mdmdlemine (H) 24/03/2018 15:57 X

    On comprend maintenant pourquoi nos médecins et nos hopitaux ne sont pas reconfortants pour les patients prêts à s'endetter pour se faire consulter à l'étranger, notammant au Maroc, en Tunisie et au Sénégal, pourvu qu'ils ne soient pas la risée des faux et cupides soignants et des faux médicaments

  • habouss (H) 24/03/2018 15:29 X

    Si on ne prend garde nous allons vers une catastrophe programmée dans le domaine des soins de santé. Visitez le long des principaux artères des banlieues de Nktt, pour vous rendre compte du pullulement des officines de sois et de pharmacie, au point qu’on a l’impression que tous les opérateurs se sont improvisés médecins ou pharmaciens. Le président Aziz dans ses promenades improvisées ne voit il pas ce désastre, lui qui se plaît à dire qu’il contrôle tout !