27-05-2018 00:15 - Des experts de l’ONU publient une nouvelle déclaration concernant Ould M’Khaitir

Des experts de l’ONU publient une nouvelle déclaration concernant Ould M’Khaitir

Adrar Info - Un groupe d’experts des droits de l’homme a condamné le maintien en détention par les autorités mauritaniennes, de leur citoyen Mohamed Cheikh Ould M’Khaitir accusé de blasphème.

Le groupe d’experts a estimé que la détention de Ould M’khaitir constitue une violation des droits de l’homme, exhortant le gouvernement mauritanien à le libérer de la détention arbitraire et assurer sa sécurité.

Selon un communiqué de presse publié par le groupe d’experts dans le journal « Al Quds Al Arabi», Ould M’Khaitir est toujours détenu malgré son admissibilité à la libération après avoir épuisé la durée de sa peine en détention. Il y a aussi des craintes que ses conditions de détention aient sérieusement affecté sa santé.

Les experts ont souligné que la détention de ce jeune homme pendant quatre ans était un sujet de grave préoccupation, soulignant que « les accusations portées contre lui et la condamnation à mort qu’il a encourue à l’avance, en raison de l’exercice pacifique de son droit à la liberté d’opinion et d’expression, sont manifestement contraires au droit international des droits de l’homme et aux conventions internationales ratifiées par la Mauritanie
Selon la déclaration, le blogueur mauritanien a été arrêté le 2 janvier 2014 et condamné à mort sur la base des accusations d’apostasie en décembre de la même année, après la publication d’un article sur Internet dans lequel il a soulevé des questions sur les justifications religieuses utilisées pour légitimer la discrimination de classes sociales.

Le 9 novembre 2017, une Cour d’appel a annulé la peine de mort et l’a réduite à deux ans de prison et à une amende pour blasphème ou mépris de la religion,le rendant éligible à la libération immédiate sur la base du fait qu’il a épuisé sa peine en détention.

Le lendemain, le procureur général a interjeté appel du verdict.

La criminalisation de l’apostasie est incompatible avec le droit international des droits de l’homme, comme l’ont souligné des experts des droits de l’homme dans la déclaration.

Le Groupe de travail sur la détention arbitraire a adopté en avril 2017 un avis appelant à la libération immédiate de Ould M’Khaitir et à son droit de demander une indemnisation.

Les experts sont de plus en plus préoccupés par l’amendement récent à l’article 306, qui prévoit la peine de mort pour les musulmans apostats.

Source : https://www.anbaa.info/?p=41409

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1835

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Ana Hoor Finaf si (H) 27/05/2018 01:22 X

    Ould Mkeïttir et Biram Dah Abeïd sont devenu les coqueluches des Nations Unies en Mauritanie, ils sont les deux personnalités les plus choyés de ce pays par les Européens et les Occidentaux, gare à celui qui tenterai de leur vie ou chercherai à faire quoi que ce soit sur leurs personnes, les deux hommes ont réussit leur entrée dans le monde par la voix de l’Islam, Biram pour avoir bruler les livres dit code noir et l’autre pour avoir parler de discrimination au temps du prophète, un texte qu’il a repris, mais aujourd’hui, les deux hommes peuvent être des ministres de la république et présidentiable comme avait fait Biram avec un score sans appel et deuxième homme fort du pays en nombre de vote, 35% diront certaines indiscrétions au premier et dernier tour de la présidentielle passé. En 2019, Biram risque de surprendre tout le monde s’il aura l’argent qu’il faut, c’est dire ce qui intéresse les mauritaniens ce n’est pas la tête de Mkheïttir ou de Biram, mais ces deux que valent il en matière d’argent, est ce que l’Europe paiera cher pour sauvegarder leur pot. Moi je suis libre de penser comme ça.

  • Ksaleh (H) 27/05/2018 01:18 X

    Une jeunesse gâtée par là bêtise de part et d'autre !

  • Ahmedabdallah (H) 27/05/2018 00:54 X

    Ce pauvre garçon sera utilisé comme monnaie de singe et de change lors du sommet prévu à Nouakchott et auquel l'autre garçon d'une naiveté inouïe appelé EMMANUEL MACRON qui devrait prendre part à la rencontre selon certaines sources et auprès duquel le dictateur AZIZ cherchera la caution morale française sans laquelle aucun dictateur de l'Afrique francophone ne peut dormir sur ses lauriers! Autrement dit AZIZ fera changer MACRON à huit-clos, du genre; "je te libère le jeune blogueur accusé de blasphème, et tu fermes les yeux sur les tripatouillages de la CONSTITUTION MAURITANIENNE pour que je puisse rempiler pour un autre mandat. Reste à savoir si le peuple mauritanien acceptera ou non ce marché à la con?