30-05-2018 21:16 - Bababé-Assainissement : Féddé Wouro s’engage

Bababé-Assainissement : Féddé Wouro s’engage

Kabarujakka - L’association des jeunes, Féddé Wouro, ne veut plus que les ordures ménagères soient déversées par les enfants. Elle demande 500 Ouguiya par foyer pour le transport des ordures.

Pour faciliter l’assainissement de Bababé, Feddé Wouro a reparti la ville en quatre sections (Hirto, Founnagué, Garages 1 et 2). Elle a demandé à chaque ménage de mettre devant son domicile une poubelle et de payer une mensualité de 500 (ancien Ouguiya). Cette somme est destinée à la rémunération des charretiers.

Par exemple, deux cents foyers ont adhéré, dans la section Hirto, lors du lancement de l’initiative, au mois de janvier. La section Founnagué a emboîté le pas en février. Les deux autres ont traîné des retards. Rien que les quatre quartiers, l’initiative pourra générer au moins 40 emplois directs.

« Chaque année, on fait l’assainissement de tous les quartiers et après, on constate qu’en moins de 6 mois, la ville est devenue totalement sale. Cette année, on a changé de stratégie en nettoyant d’abord les périphéries. Puis, on a mis en place des garde-fous et enfin, on a fait la sensibilisation pour expliquer ce que nous sommes en train de faire », explique Abdoul Dia.

Le financement est le principal problème. Les soixante-dix foyers qui avaient payé tardivement le mois de mars ont failli mettre des bâtons dans roues. Feddé Wouro, section Hirto, a eu du mal à payer tous les charretiers avant le dix du mois.

C’est pourquoi elle « tend la main aux organisations et à la diaspora ou qu’elles soient pour avoir des équipements, payer le personnel à temps, pérenniser et élargir le combat contre l’insalubrité dans la commune ».
L’assainissement est un problème qui touche aussi bien les communautés rurales que les communes urbaines. Certaines mairies ne génèrent pas assez de revenus pour financer leurs plans d’assainissement. La dépendance économique et l’absence d’entreprises dans ces zones constituent une entrave au développement local.

« L’assainissement est un problème très sérieux qui demande énormément de moyens humains et matériels. Je sais que nous n’avons pas suffisamment de ressources pour mettre en place une solution définitive », reconnaît BA Abdoulaye Mamadou.

Féddé Wouro soutient de façon volontaire l’émergence de sa localité. Elle participe à l’organisation des activités religieuses, sociales, sportives, culturelles et éducatives. Ses mobilisations et ses sorties ont eu un impact positif sur le quotidien des populations. Le maire a encouragé et a promis d’accompagner la structure. Il « incite les jeunes à grossir ses rang ».

« Je félicite Feddé Wouro qui est en train de réussir le pari. Les membres investissent leurs temps et énergies pour la propreté de la ville, lance le maire de la commune. Nous avons sollicité nos partenaires comme le PNIDDLE pour avoir au moins deux tricycles (benne) afin d’appuyer les efforts volontaires de cette organisation ».
Le PNIDDLE a financé la construction du marché municipal, de l’hôtel de ville et de l’école 3 grâce aux performances réalisée par la mairie et certifiées par le ministère de l’Intérieur.

Ba Oumar (Kabarujakka.com)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Kabarujakka
Commentaires : 0
Lus : 1470

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)