03-06-2018 00:00 - Le Budget enfin pourvu: Constat

Le Budget enfin pourvu: Constat

Le Calame - Après plusieurs mois de vacance, le poste de directeur général du budget vient d’être attribué lors du dernier conseil des ministres à un administrateur des régies financières. Jusque là, rien d’extraordinaire.

Même si les inspecteurs principaux et administrateurs de régies financières plus anciens et plus compétents que le récipiendaire jonchent les couloirs du ministère de l’économie et des finances. Mais, c’est connu en Mauritanie depuis l’avènement des militaires, les promotions sont assujetties à des considérations qui n’ont vraiment rien à voir ni avec les profils ni avec les compétences ni avec la gestion des carrières.

Quelqu’un peut sortir tout frais émoulu de l’université et le voilà bombardé ministre ou directeur central ou n’importe quel autre poste dans n’importe quel secteur qui n’a parfois rien à voir avec ses qualifications. Quelqu’un peut même n’être sorti d’aucune université et prétendre à n’importe quel poste de n’importe quelle responsabilité. Les cas en cela ne manquent pas.

Et ne me dites surtout pas des noms ! On veut des noms. Sinon en veux-tu, en voilà. Nous connaissions la promotion canapé. Voici la promotion initiative. Et ce n’est pas le tout nouveau directeur du budget qui va me démentir lui qui vient d’en organiser à Le’aleibatt au cours de la campagne d’implantation de l’UPR et qui a travaillé activement dans le camp du ministre de l’économie et des finances.

Le constat est que désormais les quatre directions très juteuses du ministère de l’économie et des finances (Douanes, Impôts, Trésor et Budget) sont toutes détenues par les membres d’un seul groupe communautaire. Alors que généralement l’une d’elle au moins est toujours revenue à quelqu’un de l’une des autres communautés. Et ne me dites surtout pas que cela n’est pas à dire. Il est temps d’écouter la parole de ceux qui vous font pleurer plutôt que celle de ceux qui vous font rire. Il est de tradition que tous les cadres de l’opposition sont marginalisés.

Même si c’est injustifiable, les gens le comprennent quand même. Mais de là à continuer dans la marginalisation des cadres des autres communautés à travers un déséquilibre net dans le partage des postes importants est dangereux et offre davantage d’arguments pour ceux qui pensent que les autorités sont dans la dynamique de favoriser un groupe sur les autres. Inutile de se voiler la face et sachons une fois pour toute que la Mauritanie appartient à tous ses fils. Cette évidence doit ressortir dans le partage des ressources et dans la promotion à tous les postes. A bon entendeur, salut.

Sneiba



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2865

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • abdi10 (H) 03/06/2018 13:44 X

    "Il est temps d’écouter la parole de ceux qui vous font pleurer plutôt que celle de ceux qui vous font rire", cette belle boutade doit servir de leçon aux rois et princes du moment qui n'écoutent que les flagorneurs. Un pays ne peut subsister dans l'exclusion, le favoritisme, le clientélisme. Ceux qui pratiquent ces abominations sont les pires ennemis de la Nation. Ils porteront devant Dieu et devant l'histoire la responsabilité de tout ce qui arrivera. la vérité finira toujours par triompher. Il est temps de se ressaisir. Les théories Hitelériennes, saddamiennes ont été tous déboulonnées car bâties sur du mensonge. La mauritanie est et restera un pays arabe et négro-africain. Le refuser équivaudrait à nier la volonté divine.

  • mauritanievive (H) 03/06/2018 12:46 X

    Inutile de fustiger ce schema . tanque nous ne nous accordons tous pour construire un pays egalitaire pour tous ses enfants ;rien ne changera . l'hypocrise serait de critiquer un systeme que nous avalisons tous et pour lequel nous sommes a majorite de 95% d'accord .Tous nous pratiquons le nepotisme ;tribalisme clanisme et ethnicisme a quelques exceptions pres . Nous voudrions bien un jour enlever le masque hypocrite et de la honte qui couvre nos visage et faire pour une fois ce qui est juste pour notre pays a savoir definir des regles justes et depassionnees surlesquelles nous allons marcher et s'astreidre ou voulons nous continuer dans le mensonge et les critiques biaisees par des oeilleres de gain et de clan?

  • doudou19 (H) 03/06/2018 10:54 X

    Laissez Ould Djiaye tranquille. C'est brave garçon. Il a su, de part son intelligence et son savoir-être, comment s'insérer dans le milieu des dinosaures. Pourquoi l'en vouloir? Profites autant cher frère pendant que tu y es. Il est comme tous les autres mauritaniens qui ont passé par ce chemin et qui passeront. Qu'ALLAH le préserve et lui accorde longévité, succès et toutes les promotions de son souhaits. Dites de moi ce que vous voulez. Je m'en fous. Ould Djiaye je ne l'ai jamais vu physiquement sauf à la télévision. C'est un brave garçon pour moi et à qui j'ai beaucoup d'estime.

  • Face-Mauritanie (H) 03/06/2018 00:47 X

    Des vérités toutes crues que certains et les non méritants classifient de raciste et dangereux, parce qu’ils se sentent menacés par la sentence du justiciable qui va tomber sur eux, la Mauritanie est un pays que les militaires se sont partagés comme un gâteaux dans ses richesses, son Administration et sa fonction publique, ce même constat peut être fait au niveau de l’armée, la police, la gendarmerie et toutes les institutions de ce pays, chacun a pris ce qu’il lui faut pour assurer sa sécurité financière, celle de sa famille, sa tribu et ses clans armés, maintenant il faut mourir pour le chef Aziz, lui demander même par érudits interposés de violer la constitution, pour continuer à garantir la vie durable à ses éléments nocifs de la société inégalitaire et absurde. Mais ce qui va arriver en cas de conflit se limitera entre eux, parce qu’il faut voir loin, dans l’avenir sombre de ce pays que dirige les militaro-cratie. N’diaye Moctar et Ould ce qu’il veut, fait partie de ce Puzzle et cette farce qu’il qualifie lui de garantie financière abondante, (langage de la maison et devant sa femme).