08-06-2018 19:30 - Mauritanie : Le ministère de la santé exige l’application des normes opérationnelles dans les cliniques privées

Mauritanie : Le ministère de la santé exige l’application des normes opérationnelles dans les cliniques privées

Tawary - L’Inspection générale de la santé sur instruction du ministère mauritanien de la santé a diffusé une circulaire dans laquelle elle interdit aux cliniques privées de faire travailler tout fonctionnaire médical (médecin, infirmier,...) en dehors du cadre juridique normal.

Il est formellement interdit aux propriétaires des cliniques privées d’employer le personnel des centres hospitaliers et médicaux publics pendant ses heures de service dans les établissements publics et au moment de son service de garde.

De ce fait, l’inspection générale de la santé a au cours des missions entreprises durant les mois passés constaté dans le cadre de l’exercice de l’activité médicale dans le secteur privé le non respect des normes techniques, juridiques et organisationnelles dans certaines cliniques privées.

Cette institution recommande à ces structures médicales le respect des recommandations inscrites dans les cahiers de charges. Par la suite, elle déclare que tout manquement constaté dans l’une clinique soumettra son responsable à des sanctions prévues par la loi.

En somme, l’inspection signale qu’elle entamera des visites d’inspections inopinées dans les cliniques privées dans le but de l’application stricte des normes opérationnelles et recommandations imposées.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1769

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • bleil (H) 09/06/2018 01:42 X

    Le secteur de la santé est meurtri par son propre dirigeant qui n'a pas encore compris le sens du service publique dans un pays extrêmement pauvre et qui a bien d'un minimum de discipline dans ses structures sanitaires !

  • habouss (H) 08/06/2018 20:44 X

    A quelque chose malheur est bon ! De crise naaîtra peut être le salut de notre système de santé. En effet depuis des décennies le mauvais traitement salarial des techniciens de santé le jette dans les bras de véreux propriétaires de cliniques et cabinets privés qui taillerent à leur merci tout le système. Le Pr Kane en personne en sait beaucoup pour avoir cumulé toutes ces fonction publiques avec celle de chirurgien major de la clinique Chiva.